Sortie du nucléaire, l'Allemagne pourrait compenser les énergéticiens à hauteur de 1 milliard d'euros

Le gouvernement allemand a décidé le 23 mai de verser une compensation aux énergéticiens pour leurs pertes liées à la sortie du nucléaire. Si le montant précis de ces compensations n'est pas encore officiel, un projet de loi évoquerait 1 milliard d'euros.

Partager
Sortie du nucléaire, l'Allemagne pourrait compenser les énergéticiens à hauteur de 1 milliard d'euros
Le gouvernement allemand a décidé de verser une compensation aux énergéticiens pour leurs pertes liées à la sortie du nucléaire.

Le gouvernement allemand a décidé le mercredi 23 mai d'accorder une compensation pouvant atteindre 1 milliard d'euros aux énergéticiens pour les pertes qu'ils ont subies en raison de la sortie progressive du nucléaire décidée en 2011, a annoncé le ministère de l'Environnement.

La Cour constitutionnelle allemande a estimé en 2016 que la décision de fermer les centrales nucléaires d'ici 2022 violait certains droits de propriété, ouvrant ainsi la voie à une indemnisation mais sans en fixer le montant.

Les groupes de services aux collectivités concernés sont les allemands RWE et E.ON ainsi que le suédois Vattenfall.

Un projet de loi élaboré en avril et consulté par Reuters montrait que la compensation serait proche du milliard d'euros. Un porte-parole du ministère a indiqué qu'il ne pouvait en donner le montant exact.

La sortie du nucléaire allemande accélérée par la catastrophe de Fukushima

Le cabinet de la chancelière Angela Merkel a convenu que les groupes concernés pourraient demander des compensations financières pour les investissements dans les centrales nucléaires réalisés entre octobre 2010 et mars 2011.

Le gouvernement avait décidé en 2010 de repousser le démantèlement des centrales nucléaires allemandes de plusieurs années, ce qui a incité les entreprises à y investir.

Mais seulement quelques mois plus tard, il est revenu sur cette décision, décidant d'accélérer le processus après la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, en mars 2011.

Avec Reuters (Madeleine Chambers, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS