Noyon confiant dans son plan de redressement

Partager

Touché de plein fouet par la baisse de la consommation et la concurrence des pays asiatiques, Noyon, le premier fabricant mondial de dentelles Leavers, accuse une perte d'activité entraînant sur 2008 une baisse de 30 % de son chiffre d'affaires (43 millions d'euros en 2007) et un manque de trésorerie se soldant par une mise en redressement judiciaire.

Pour redresser la barre, l'entreprise calaisienne va concentrer son activité de tricotage sur ses seules machines de dernière génération, accentuer ses efforts sur le Leavers à destination des marchés de la lingerie et de la robe, regrouper tous les outils de production sur un seul et même site en densifiant les ateliers, accentuer la polyvalence de ses équipes et supprimer plusieurs emplois après en avoir déjà perdu 80 l'année dernière, lors d'une précédente réorganisation.

Aujourd'hui, les effectifs de l'entreprise calaisienne s'élève à 445 salariés. « Nos clients nous font confiance et nous soutiennent car ils ne veulent pas dépendre des seuls fournisseurs asiatiques au risque de perdre en capacité d'innovation », avance confiant Olivier Noyon, président de l'entreprise calaisienne.

Noyon consacre 12 % de son chiffre d'affaire à la R&D, emploie 30 personnes dédiées à l'innovation, sort 500 nouveautés par an et réalise 70 % de son chiffre d'affaire à l'export. L'entreprise familiale possède 80 machines Leavers, le plus gros parc au monde. Elle avait récemment investit dans 10 machines de tricotage dernière génération. Elle ne manque donc pas d'atouts pour se sortir de ce mauvais pas. Au mandataire, juge commissaire et représentant des créanciers, nommés vendredi par le tribunal de commerce de Béthune, de donner maintenant des pistes de réorganisation de l'entreprise, qui devraient passer par un plan social. D'ici à 2 semaines, les salariés de Noyon devraient en savoir plus.

De notre correspondante en Nord-Pas-de-Calais, Geneviève Hermann

Nouveau !
L'édition 2008-2009 de « L'Atlas des Usines » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 785 sites de production de plus de 85 salariés implantés en France. Il est en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS