Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Noxidoxi soigne la peau des fumeurs

, ,

Publié le

Made in France Lancée en 2011, Noxidoxi est la première marque de dermo-cosmétique française destinée à lutter contre les ravages de la cigarette sur la peau. 

Noxidoxi soigne la peau des fumeurs © www.noxidoxi.com

"Aucune crème ne répare les dégâts du tabac sur la peau", assure Soumya Tahiri. Consciente qu’il y avait là un vaste marché inexploité, cette ingénieur, qui a quinze ans d’expérience dans la cosmétique, a décidé de lancer à Bordeaux, fin 2011, Noxidoxi.

L’opportunité
 

Noxidoxi cible un marché de 7 millions de femmes en France, 56 millions en Europe et 300 millions dans le monde. 

 

Cette première marque de dermo-cosmétique au monde est destinée à lutter contre les méfaits dermatologiques de la cigarette. C’est l’un des deux principaux facteurs de vieillissement prématuré de la peau, avec la pollution. 

Après un an de recherche, Soumya Tahiri est parvenue à breveter un produit capable de restructurer la barrière cutanée, c’est-à-dire de relancer le renouvellement cellulaire, afin de pouvoir traiter la peau. "Sans cela, aucun produit ne sera efficace", insiste l'ingénieur. 

Une fabrication 100% made in France

Noxidoxi propose déjà quatre produits, dont un stylo pour les lèvres, capable de réhydrater la peau, d’enlever les ridules et d’éviter les peaux mortes. Ou un tube gommant pour retrouver un teint "parfait". "Nos produits font l’objet de tests cliniques", précise-t-elle. Leur fabrication, sous-traitée, est made in France. La marque est déjà présente dans 300 pharmacies, dans toutes les parapharmacies Monoprix et sera disponible dès janvier 2015 dans une grande chaîne de parfumerie. 

À l’étranger, Noxidoxi se développe aussi à grand pas. "Nous attaquons le marché en Grande-Bretagne en octobre et en Chine l’année prochaine", dévoile Soumya Tahiri. Les négociations sont bien avancées pour s’installer aux émirats et en Turquie.

En un peu plus de deux ans, Noxidoxi a levé près de 1 million d’euros pour développer sa gamme. Une troisième levée de fonds est en cours. Prometteuse, la start-up, qui n’emploie que quatre salariés, entend atteindre un chiffre d’affaires de 1 million d’euros dès le premier trimestre 2015.

Nicolas César

L'innovation
 

L’entreprise a breveté un produit capable de relancer le renouvellement cellulaire d’une peau attaquée par le tabac qui accentue les rides, la déshydratation, provoque des tâches brunes, donne le teint gris… Ce qui permet ensuite de pouvoir traiter la peau efficacement avec des crèmes et de retrouver un teint "normal".

 

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3385-3386

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3385-3386

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 de L’Usine Nouvelle
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle