Novartis relève sa prévision de bénéfice opérationnel pour 2020

ZURICH (Reuters) - Novartis a relevé mardi sa prévision de résultat opérationnel "core" pour 2020, son directeur général mettant en avant une meilleure gestion de la pandémie de coronavirus par les hôpitaux par rapport au début de l'année.
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Novartis relève sa prévision de bénéfice opérationnel pour 2020
Novartis a relevé mardi sa prévision de résultat opérationnel "core" pour 2020, son directeur général mettant en avant une meilleure gestion de la pandémie de coronavirus par les hôpitaux par rapport au début de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le groupe pharmaceutique suisse a annoncé un résultat net "core" au troisième trimestre au dessus des attentes du marché, en hausse à 3,47 milliards de dollars (2,94 milliards d'euros), contre 3,21 milliards il y a un an.

Les analystes interrogés par Refinitiv tablaient en moyenne sur 3,2 milliards de dollars.

Pour 2020, la société basée à Bâle a élargi sa prévision de croissance du résultat opérationnel "core" à un taux situé entre 10% et 15%, contre un taux d'au moins 10% précédemment.

Le directeur général de Novartis, Vas Narasimhan, a cependant déclaré mardi s'attendre à une volatilité dans les systèmes de soins de santé en raison de la hausse des infections au COVID-19, même si la gestion de la pandémie par les hôpitaux s'améliorait par rapport au début de l'année.

Il ajouté qu'il devait reconnaître que des mesures de confinement plus strictes pourraient avoir un impact sur les prévisions du groupe pharmaceutique pour 2020.

Certains domaines restent en outre moroses, selon Novartis, notamment la dermatologie, où les ventes de Cosentyx, médicament contre le psoriasis, n'ont augmenté que de 7%, soit un quart du rythme de l'année dernière.

Le groupe a fait état d'un résultat net en baisse à 1,9 milliard de dollars au troisième trimestre, contre 2 milliards sur la même période de 2019, pénalisé par une amende de 385 millions d'euros de l'autorité française de la concurrence dans le cadre de pratiques abusives visant à préserver les ventes du médicament Lucentis.

Vas Narasimhana a annoncé mardi vouloir faire appel de la décision.

(John Miller, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS