Quotidien des Usines

Novartis investit 100 millions d’euros dans les biotechnologies à Huningue

, , , ,

Publié le

Le site haut-rhinois du groupe helvétique Novartis dédié à la production de médicaments issus des biotechnologies va bénéficier de 100 millions d’euros d’investissements sur quatre ans, pour accroître sa production de 70 % et permettre la fabrication simultanée de deux médicaments.

Novartis investit 100 millions d’euros dans les biotechnologies à Huningue

Novartis, groupe pharmaceutique suisse basé à Bâle, conforte le site frontalier voisin de son siège, à Huningue (Haut-Rhin). Installé depuis 2005, le centre de production de médicaments issus des biotechnologies va bénéficier d’un plan d’investissements de 100 millions d’euros sur quatre ans, débouchant sur la création d’une centaine d’emplois et une forte augmentation de sa capacité. Le site compte actuellement 430 salariés sur les 5 000 employés de Novartis en France.

Cette décision a été officialisée lors du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) qui s’est tenu à l’Hôtel de Matignon lundi 11 avril. "Nous confortons notre volonté d’investir durablement en France", indique le groupe dans un communiqué diffusé mardi 12 avril, qui souligne également que cette décision "traduit la confiance que Novartis renouvelle à la France et son attractivité".

Deux médicaments en parallèle

L’extension du site de Huningue est qualifiée de "majeure" par l’industriel, qui souhaite répondre "à la demande croissante en biomédicaments au niveau mondial". Pour le moment, l’usine alsacienne produit plusieurs substances actives entrant dans la composition de médicaments innovants destinés au traitement de l’asthme, du psoriasis, à la transplantation rénale et un anti-inflammatoire.

"Cette opération vise à augmenter la capacité de production de 70 % et à rendre possible la production simultanée de deux médicaments en parallèle", indique le communiqué de Novartis. "L'investissement consiste en une extension du bâtiment principal de production, la création d'une seconde ligne de purification et l'ajout de bioréacteurs de culture cellulaire", complète l’agence de développement économique Adira. Le site alsacien est présenté comme "l’une des plus grandes usines de production d’anticorps par culture de cellules de mammifères au monde".

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte