Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Nouvelles synergies possibles entre Renault et Nissan d'ici à 2016

, ,

Publié le

Renault et Nissan auraient l'intention de doubler à 4 milliards d'euros d'ici 2016 les nouvelles synergies dégagées grâce à leur alliance pour faire face, notamment, au durcissement des conditions de marché en Europe.

Nouvelles synergies possibles entre Renault et Nissan d'ici à 2016 © D.R. - Renault

Ce chiffre a été annoncé en interne lors d'une convention des cadres de Renault et Nissan organisée fin septembre à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) à la veille du Mondial de l'automobile, a appris Reuters ce 15 octobre de sources proches des deux groupes.

"L'objectif (de cette convention) était de voir comment, au bout de 13 ans, l'alliance pouvait accélérer ses synergies dans tous les domaines", a indiqué à Reuters une des sources, proche de Renault.

"(Le PDG de Renault et de Nissan) Carlos Ghosn a annoncé qu'il nous faudrait rechercher de nouvelle synergies représentant le double de ce que nous avons obtenu au jour d'aujourd'hui", a ajouté une autre source, proche cette fois de l'alliance.

Pour y parvenir, les deux partenaires réfléchissent à un renforcement de leur holding Renault-Nissan BV, basée aux Pays-Bas, ont précisé plusieurs des sources. Cette structure détient actuellement 100% des deux coentreprises chargées de piloter les synergies dans les achats et l'informatique.

En parallèle, des responsables de Renault et Nissan examinent également la structure de l'alliance, selon les sources interrogées par Reuters. Elles ont précisé que les discussions en étaient encore à un stade très précoce. Renault détient actuellement 43,4% de Nissan, et Nissan 15% de Renault.

Depuis la création de l'alliance en 1999, les deux partenaires mettent en commun un nombre croissant de tâches afin d'optimiser leurs coûts - achats, systèmes informatiques, mais aussi moteurs et plates-formes. En 2009, Renault-Nissan avait réalisé 1,5 milliard d'euros de nouvelle synergies. Cette année, Carlos Ghosn s'est fixé pour objectif 2,1 milliards d'euros.

Une porte-parole de Renault-Nissan a refusé de faire un commentaire sur l'objectif de synergies ou sur une éventuelle évolution de la structure de l'alliance. Elle a un peu plus tard démenti à l'AFP des discussions avec son partenaire japonais Nissan pour modifier la structure de l'alliance entre les deux groupes, tout en admettant que le montant des synergies avec Nissan "était voué à être de plus en plus conséquent au fil du temps".

(avec Reuters)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle