Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Nouvelles perquisitions chez des employés d'Audi dans l'affaire des moteurs diesel truqués

, , , ,

Publié le , mis à jour le 01/02/2018 À 06H53

Des perquisitions ont été menées mercredi 31 janvier en Allemagne au domicile de plusieurs employés actuels et passés d'Audi dans le cadre de l'enquête sur l'implication de la marque dans le scandale des émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen, sa maison-mère.

Nouvelles perquisitions chez des employés d'Audi dans l'affaire des moteurs diesel truqués
Des perquisitions ont été menées en Allemagne au domicile de plusieurs employés actuels et passés d'Audi dans le cadre de l'enquête sur l'implication de la marque dans le scandale des émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen.
© Wikimedia - The Car Spy - c.c

De nouvelles perquisitions ont été menées mercredi 31 janvier dans le cadre du scandale des émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen. Dans le viseur du parquet de Munich : plusieurs employés actuels et passés d'Audi. Ces perquisitions, qui surviennent après la fouille de deux usines Audi en mars, ont eu lieu dans les Länder de Bavière, du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, a précisé le parquet de Munich.

Le nombre de suspects dans le volet de l'enquête portant sur Audi a grimpé à 13 ce mois-ci, contre six précédemment, mais aucun dirigeant actuel ou passé de la marque n'est pour l'instant concerné, a-t-il ajouté. Tous sont soupçonnés d'infraction pénale aux Etats-Unis, où a éclaté le scandale Volkswagen en septembre 2015, a poursuivi le parquet.

Aucun site Audi visé par les perquisitions

Aucun site d'Audi n'a fait l'objet d'une perquisition ce mercredi, a dit un porte-parole au siège bavarois du constructeur à Ingolstadt.

Audi, contributeur important au bénéfice de Volkswagen, a développé des moteurs diesel V6 3,0 litres équipés de logiciels de manipulation des émissions polluantes et installés dans environ 80.000 véhicules des marques VW, Audi et Porsche dont les émissions dépassaient les limites autorisées.

Le parquet de Stuttgart a de son côté annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête concernant deux employés de l'équipementier automobile Robert Bosch au sujet des émissions polluantes de véhicules diesel de la marque Chrysler aux Etats-Unis.

Pour Reuters, Andreas Cremer; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus