Nouvelles perquisitions chez des employés d'Audi dans l'affaire des moteurs diesel truqués

Des perquisitions ont été menées mercredi 31 janvier en Allemagne au domicile de plusieurs employés actuels et passés d'Audi dans le cadre de l'enquête sur l'implication de la marque dans le scandale des émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen, sa maison-mère.

Partager

Nouvelles perquisitions chez des employés d'Audi dans l'affaire des moteurs diesel truqués
Des perquisitions ont été menées en Allemagne au domicile de plusieurs employés actuels et passés d'Audi dans le cadre de l'enquête sur l'implication de la marque dans le scandale des émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen.

De nouvelles perquisitions ont été menées mercredi 31 janvier dans le cadre du scandale des émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen. Dans le viseur du parquet de Munich : plusieurs employés actuels et passés d'Audi. Ces perquisitions, qui surviennent après la fouille de deux usines Audi en mars, ont eu lieu dans les Länder de Bavière, du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, a précisé le parquet de Munich.

Le nombre de suspects dans le volet de l'enquête portant sur Audi a grimpé à 13 ce mois-ci, contre six précédemment, mais aucun dirigeant actuel ou passé de la marque n'est pour l'instant concerné, a-t-il ajouté. Tous sont soupçonnés d'infraction pénale aux Etats-Unis, où a éclaté le scandale Volkswagen en septembre 2015, a poursuivi le parquet.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Aucun site Audi visé par les perquisitions

Aucun site d'Audi n'a fait l'objet d'une perquisition ce mercredi, a dit un porte-parole au siège bavarois du constructeur à Ingolstadt.

Audi, contributeur important au bénéfice de Volkswagen, a développé des moteurs diesel V6 3,0 litres équipés de logiciels de manipulation des émissions polluantes et installés dans environ 80.000 véhicules des marques VW, Audi et Porsche dont les émissions dépassaient les limites autorisées.

Le parquet de Stuttgart a de son côté annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête concernant deux employés de l'équipementier automobile Robert Bosch au sujet des émissions polluantes de véhicules diesel de la marque Chrysler aux Etats-Unis.

Pour Reuters, Andreas Cremer; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS