L'Usine Auto

Nouvelles opérations immobilières en vue chez PSA

Pauline Ducamp

Publié le

Exclusif Après avoir vendu son siège avenue de la Grande Armée à Paris et fermé le site de Meudon, le constructeur étudierait l’avenir de plusieurs autres bâtiments en région parisienne. Le siège social de Citroën serait concerné.

Nouvelles opérations immobilières en vue chez PSA © REA

PSA poursuit l’inventaire de ses biens. Lors d’un comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire, mardi 10 septembre, le groupe automobile a placé à l’ordre du jour deux questions immobilières. Le CCE sera informé de "la poursuite de l’étude relative à l’immobilier en Région Ile-de-France", précise l’ordre du jour. Le CCE sera également consulté sur "le projet de gestion des surfaces des bâtiments Epinettes, Colisée 1, Nanteuil et Nautile".

Services tertiaires

Les Epinettes comme le bâtiment Colisée 1 sont situés à la limite entre le 17e arrondissement et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Les Epinettes accueillent le siège social de Citroën. L’immeuble Colisée 1 abrite lui environ 250 salariés de la marque. Les immeubles Nanteuil et Nautile sont eux installés à Nanterre (Hauts-de-Seine) et abritent des services commerciaux du groupe PSA. 150 salariés environ travaillent au Nanteuil, une trentaine au Nautile.

Rationalisation des bureaux

L’examen en CCE la semaine prochaine du "projet de gestion" de ces immeubles ravive en interne des craintes déjà exprimées au printemps par les syndicats de ces différents sites. La direction de PSA avait en effet annoncé, fin mai, le transfert à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en avril 2014 d’activités formations, basées jusqu’alors à Saint-Ouen. Or c’est la date à laquelle le bail de PSA dans le bâtiment Colisée 1, situé à proximité, prend fin.

Différents représentants syndicaux s’étaient alors demandés si des déménagements de personnel n’étaient pas à prévoir. Du côté de PSA, un porte-parole déclare ne pas connaitre le détail du projet présenté en CCE, mais rappelle qu’avec le plan de départs volontaires et le PREC menés par le groupe jusqu’au 31 décembre, une rationalisation des bureaux serait surement nécessaire.

Après Meudon

En proie depuis plus de deux ans à des difficultés financières, PSA se redimensionne au plus juste. Début avril 2012, le groupe avait scellé la vente de son siège social, avenue de la Grande Armée dans le 17ème arrondissement de Paris. Une gestion du patrimoine immobilier poursuivi fin mai. PSA avait alors annoncé le transfert de tout le personnel du site de Meudon (Hauts-de-Seine) vers Vélizy (Yvelines), le principal site de R&D du groupe.

660 salariés doivent déménager d’ici la fin de l’année et PSA compte rapidement vendre le bâtiment. "Dans le contexte économique difficile traversé par le groupe, la rationalisation du taux d'occupation des sites et l'adaptation de l'aménagement des implantations actuelles des postes de travail (...) s'imposent" écrivait alors PSA dans le document présenté le 22 mai 2013 aux syndicats lors d'un comité central d'entreprise ordinaire.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte