Nouvelles mesures de Paris et Londres dans la lutte contre l'immigration clandestine

PARIS (Reuters) - La France et le Royaume-Uni ont annoncé mardi le renforcement de leur coopération dans la lutte contre l'immigration clandestine à leur frontière commune, disant vouloir accorder une attention particulière aux traversées maritimes illégales de la Manche.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nouvelles mesures de Paris et Londres dans la lutte contre l'immigration clandestine
La France et le Royaume-Uni ont annoncé mardi le renforcement de leur coopération dans la lutte contre l'immigration clandestine à leur frontière commune, disant vouloir accorder une attention particulière aux traversées maritimes illégales de la Manche. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est entretenu à ce propos via visioconférence avec son homologue britannique Priti Patel.

Via Twitter, Gérald Darmanin s'est félicité dans la soirée de la conclusion d'un "accord historique", soulignant que le Royaume-Uni s'était engagé à verser 62,7 millions d'euros pour lutter contre l'immigration clandestine trans-Manche.

Notant que des mesures "supplémentaires et urgentes" étaient nécessaires alors que le nombre de traversées de la Manche a continué d'augmenter malgré les mesures déjà en place, Paris et Londres sont convenus de "consolider leur coopération dans ce domaine pour prévenir les risques encourus par les migrants et empêcher les passeurs d'exploiter la misère des candidats à l'émigration", est-il écrit dans une déclaration conjointe.

Il a notamment été décidé de doubler les effectifs de policiers et de gendarmes déployés le long des côtes françaises, de déployer sur une zone plus étendue des technologies et des véhicules de surveillance et d'investir dans des centres dédiés à l'accompagnement des migrants dans toute la France et, le cas échéant, aux retours volontaires dans les pays d'origine.

"Le Royaume-Uni et la France sont convenus d'optimiser leur capacité à détecter, perturber et dissuader les organisations criminelles en partageant leur expertise, leur capacité et leur savoir-faire en matière de renseignement", est-il dit par ailleurs dans le document. "Les deux pays développeront les actions de renseignement et d'enquête de chaque côté de la Manche".

(Reportage Jean Terzian)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS