L'Usine Agro

Nouvelle victime dans le scandale Ahold

,

Publié le

Henri de Ruiter, le président du conseil de surveillance d'Ahold, vient d'être remercié. Sa démission sera annoncée officiellement lors de la prochaine assemblée générale du groupe, prévue en octobre.

Après les départs du Pdg, Cees Van der Hoeven, et du directeur financier, Michels Meurs, le scandale financier qui secoue Ahold continue de faire des victimes. Le distributeur néerlandais, troisième mondial derrière Wal-Mart et Carrefour, a en effet été laminé par la découverte, au début de l'année, d'une série d'irrégularités comptables sans précédent.

Les fraudes, dont le montant est estimé à 970 millions d'euros, portent principalement sur les méthodes de comptabilité des achats de la filiale américaine US Foodservice, spécialisée dans la distribution auprès des professionnels de la restauration. Une enquête judiciaire a été ouverte aux Pays-Bas.

Pour faire face à l'effondrement de son cours de bourse, Ahold a du céder certaines de ces filiales et supprimer 400 emplois chez Albert Heijn, son enseigne phare au Pays Bas. Le nouveau P-dg, Anders Moberg, vient d'annoncer qu'il renonçait aux bonus garantis (3,75 millions d'euros en plus des 1,5 million de salaire annuel...) qui lui avaient été accordés par le conseil de surveillance du groupe et qui étaient fortement contestés par les actionnaires.

Yves Dougin

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte