Nouvelle séance sans tendance en vue à Wall Street

par Laetitia Volga
Partager
Nouvelle séance sans tendance en vue à Wall Street
Les Bourses européennes évoluent sans tendance claire jeudi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 perd 0,2% vers 12h50 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,44% et à Londres, le FTSE gagne 0,2%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue proche de l'équilibre et les Bourses européennes évoluent sans tendance claire jeudi à la mi-séance alors que l'actualité des banques centrales domine sur des marchés attentistes à l'approche des fêtes. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de moins de 0,1% pour le Dow Jones et quasiment stable pour le S&P-500 et le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 perd 0,2% à 5.947,66 points vers 12h50 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,44% et à Londres, le FTSE gagne 0,2%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,02%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,3% et le Stoxx 600 cède 0,06%.

La Banque d'Angleterre (BoE) a laissé sa politique monétaire inchangée, une décision sans surprise, en expliquant qu'il était encore trop tôt pour mesurer l'impact de la victoire électorale du Premier ministre, Boris Johnson.

Plus tôt, la banque centrale norvégienne et la Banque du Japon ont également maintenu leur politique monétaire intacte et ont laissé entendre qu'aucun changement n'était prévu dans l'immédiat.

La Riksbank, la banque centrale suédoise, s'est montrée plus audacieuse en relevant son taux directeur à zéro, après cinq années de taux négatifs, malgré les incertitudes économiques.

Les investisseurs suivent par ailleurs les débats à Washington, où la Chambre des représentants américaine dirigée par les démocrates a voté pour la mise en accusation de Donald Trump pour abus de pouvoir et obstruction au Congrès.

La réaction du marché reste limitée car le Sénat, contrôlé par les républicains, ne devrait pas voter pour la destitution du président américain.

Du coté des statistiques, les investisseurs suivront, à 13h30 GMT, la publication des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis et l'enquête "Philly Fed" dans la région de Philadelphie.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Micron Technology gagne 4% dans les échanges avant-Bourse après avoir publié des résultats supérieurs aux attentes.

VALEURS EN EUROPE

La plus forte hausse sectorielle en Europe est pour le compartiment du pétrole et du gaz, qui gagne 0,53%, la plus forte baisse pour celui de l'automobile (-0,81%), ce qui pèse sur la Bourse de Francfort.

Le chimiste suisse Clariant prend 1,72% après la vente de son activité "Masterbatches" à l'américain PolyOne pour 1,6 milliard de dollars (1,44 milliard d'euros), qui lui permettra de distribuer environ un milliard de dollars à ses actionnaires.

A la baisse, Hugo Boss cède 2,34% après l'abaissement de la recommandation de Deutsche Bank à "conserver".

CHANGES

L'"indice dollar" est quasi stable face un panier de devises internationales, la mise en accusation du président américain ayant peu d'effet sur le billet vert. L'euro monte dans le même temps à près de 1,1120.

La couronne suédoise a légèrement accentué ses gains face à l'euro et au dollar après la décision de la Riksbank d'augmenter ses taux.

La livre britannique a brièvement touché son plus haut du jour à 1,3131 pour un dollar après la décision de la BoE de laisser ses taux inchangés. Il est ensuite revenu autour de 1,3080 dollar.

TAUX

Sur les marché de taux, les rendements obligataires sont en hausse, un mouvement favorisé à la fois par l'actualité des banques centrales et les indicateurs économiques encourageants publiés ces derniers jours.

Le dix ans allemand évolue à un plus haut de six mois, autour de -0,212%, et son équivalent américain gagne près de trois points de base à 1,9486%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole se stabilisent près de leurs récents plus hauts de trois mois grâce à la baisse des stocks de brut américain et à la détente des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Le Brent prend 0,06% à 66,21 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,08% à 60,98 dollars.

(Édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS