Nouvelle réaction de fission nucléaire à Fukushima

L’opérateur de la centrale nucléaire accidentée Tepco annonce le 2 novembre avoir commencé à injecter un mélange d’eau et d’acide borique dans un des réacteurs pour contenir le risque de fission.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nouvelle réaction de fission nucléaire à Fukushima

"Nous ne pouvons pas écarter la possibilité d'une réaction de fission nucléaire localisée", assure le porte-parole de l’exploitant Tepco, Hiroki Kawamata. C’est le réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima qui est concerné. Le processus de fission nucléaire est un phénomène habituel dans les réacteurs atomiques. Mais en principe il se fait de manière contrôlée, ce qui n’est pas le cas en l’espèce. Tepco assure que la température et la pression à l’intérieur du réacteur n’ont pas changé.

La crainte d’un redémarrage de fission est apparue après la découverte de gaz xenon 133 et 135, qui sont générés lors d’une fission. "Il est difficile à ce stade d'analyser exactement ce qu'il a pu se produire, compte tenu du fait que nul ne sait dans quelles conditions, où, sous quelle forme se trouve le combustible qui a fondu dans les réacteurs après le 11 mars", explique un expert français interrogé par l’AFP.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Au total, trois des six réacteurs de la centrale ont été endommagés, ainsi que la piscine du quatrième, suite au tsunami du 11 mars dernier. Les températures au fond des cuves ont été ramenées depuis plusieurs semaines sous 100 degrés Celsius, condition sine qua non pour parvenir à un "arrêt à froid' d'ici à la fin de l'année, selon les objectifs visés.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS