Nouvelle hausse des actions, Publicis en tête du CAC 40

par Laetitia Volga
Partager
Nouvelle hausse des actions, Publicis en tête du CAC 40
Les principales Bourses européennes sont en légère hausse jeudi dans la matinée. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,17% vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,33% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,33%. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Nicholls

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en légère hausse jeudi dans la matinée, le sentiment général restant profitable aux actions dans l'attente de nouvelles publications d'entreprises et de nombreux indicateurs économiques américains.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,17% à 6.218,96 points vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,33% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,33%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,21%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,3% et le Stoxx 600, qui évolue au plus haut, est en hausse de 0,36%.

Les attentes d'une forte reprise économique, combinées à l'optimisme concernant les mesures de relance monétaire et budgétaire, continuent de soutenir les actions alors que les publications des sociétés se poursuivent.

"Les marchés ont besoin de nouveaux catalyseurs et la saison des résultats devrait permettre de retrouver une tendance prononcée, une conviction forte. (...) Les attentes sont élevées autour de cette saison et les marchés seront exigeants dans l'interprétation des résultats à l'image de J.P. Morgan qui fait bien mieux que prévu mais clôture en baisse," ont déclaré les économistes de Saxo Banque dans une note.

Les investisseurs suivront ce jeudi les résultats de Bank of America, Citigroup et de BlackRock ainsi que ceux de L'Oréal après la clôture.

L'actualité macroéconomique ne sera pas non plus à négliger avec plusieurs statistiques aux Etats-Unis sur l'emploi, la consommation et la production industrielle.

En Europe, l'inflation allemande a été confirmée à 2,0% en mars sur une an et celle de la France à 1,4%.

VALEURS

Publicis gagne 3,42%, en tête du CAC 40, après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, profitant d'une accélération de ses opérations aux Etats-Unis et en Asie ainsi que du deuxième trimestre consécutif de croissance pour sa filiale Epsilon, spécialisée dans le marketing et les données.

Accor s'octroie 0,86% après un relèvement de conseil de Société générale à l'achat et AB InBev 4,61%, Barclays étant passé à "surpondérer".

Parmi les plus fortes progressions de l'indice Stoxx 600, ABB prend 3,69%, le groupe d'ingénierie suisse ayant revu à la hausse sa prévision de chiffre d'affaires annuel après un premier trimestre supérieur aux attentes.

A la baisse, TechnipFMC (-3,10%) est dernier du CAC 40 après avoir bondi de 4% mercredi grâce à la hausse des cours pétroliers.

Au niveau sectoriel, l'indice européen des ressources de base affiche la plus forte hausse (+0,99%) avec la progression des prix des métaux industriels.

A WALL STREET

Les futures sur les grands indices américains préfigurent pour l'heure une hausse de 0,3% à 0,6% à l'ouverture après la clôture mitigée de la veille.

L'indice Dow Jones a gagné mercredi 0,16% à 33.730,89 points. De son côté, le S&P-500 a perdu 0,40% à 4.124,84 points après avoir touché un record en séance. Le Nasdaq Composite a reculé de 0,99% à 13.857,84 points.

Goldman Sachs (+2,3%) et Wells Fargo (+5,5%) ont progressé après avoir fait état de revenus au premier trimestre supérieurs aux attentes de Wall Street. En revanche, J.P. Morgan a décliné de 1,9% malgré un chiffre d'affaires en forte hausse.

Outre les publications des banques, la séance a été marquée par l'introduction en Bourse de Coinbase Global, la plus importante plate-forme américaine d'échanges de cryptomonnaies.

A l'issue d'une séance volatile, le titre a clôturé à 328,28 dollars, donnant une valorisation du groupe sur une base entièrement diluée de près de 86 milliards de dollars après avoir atteint 112 milliards au cours de la séance.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé la journée pratiquement stable (+0,07%), le début de séance positif ayant été entamé par les déclarations d'un responsable politique japonais évoquant une annulation des Jeux olympiques comme une option possible.

En Chine, les places boursières ont baissé sur fond de craintes d'un resserrement de la politique monétaire avant la publication, vendredi, du PIB chinois pour le premier trimestre.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a reculé de 0,64%.

CHANGES/TAUX

Le dollar évolue au plus bas depuis près d'un mois face à un panier de devises dans la foulée du repli des rendements obligataires américains.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré mercredi que la banque centrale réduirait ses achats mensuels de titres sur les marchés avant de s'engager dans un relèvement de ses taux d'intérêt, laissant entrevoir le maintien de taux faibles pour une période prolongée.

Le rendement des Treasuries à dix ans perd deux points de base à 1,6183%, se rapprochant du creux de trois semaines atteint mercredi à 1,611%.

Son équivalent allemand est quasiment stable, autour de -0,27%.

L'euro est inchangé, autour de 1,1975 dollar.

Du côté des devises de pays émergents, le rouble russe perd 1,53% face au dollar après des informations sur de possibles sanctions de l'administration Biden pour tentative d'ingérence dans la dernière élection présidentielle américaine et pour une vaste attaque informatique.

PÉTROLE

Le pétrole cède du terrain après avoir gagné près de 5% mercredi à la suite de l'annonce par l'Energy Information Administration (EIA) d'une forte baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine dernière, sur fond d'optimisme croissant pour la demande cette année après le relèvement des prévisions de l'Opep et de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Le baril de Brent perd 0,36% à 66,34 dollars et le brut léger américain recule aussi de 0,36%, à 62,92 dollars.

MÉTAUX

Le prix de l'aluminium a atteint à un pic de près de dix ans à Shanghai en raison des inquiétudes concernant la production de deux principaux producteurs, la Chine, qui souhaite réduire ses émissions carbone, et la Russie, en proie à des tensions avec les Etats-Unis.

Le cours du cuivre et celui du nickel gagnent par ailleurs plus de 1%.

(édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

L'OREAL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS