Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Nouvelle galvanisation : un investissement stratégique pour Petitjean

, , , ,

Publié le

Mis en route dans le courant du mois de juin 2013, les nouveaux ateliers de galvanisation à chaud et de finition du fabricant de mâts et poteaux Petitjean sont inaugurés mercredi 4 septembre à Saint-André-les-Vergers (Aube). Cet outil industriel alliant performance et protection de l’environnement est aujourd’hui unique en son genre en Europe.

Nouvelle galvanisation : un investissement stratégique pour Petitjean
Nouveaux ateliers de galvanisation à chaud et de finition pour Petitjean à Saint-André-les-Vergers inaugurés le 4 septembre 2013.
© Petitjean

Après une année de chantier, la nouvelle galvanisation de Petitjean à Saint-André-les-Vergers, dans l’agglomération de Troyes (Aube), est désormais totalement opérationnelle. Elle est inaugurée le 4 septembre, et pour son actionnaire saoudien, le groupe Al-Babtain Power & Telecommunication, cet investissement avoisinant les 11 millions d’euros marque un "choix stratégique". Il affirme pour l’entreprise auboise une volonté de "produire en France pour vendre dans le monde".

Son directeur général Paul Quéveau rappelle volontiers que dans le plan de reprise de Petitjean, présenté et retenu en janvier 2012 par le tribunal de commerce de Troyes (Aube), Al-Babtain avait prévu d’investir 5 millions d’euros pour rénover et mettre aux normes une installation ayant dû être fermée en octobre 2011. "Finalement, il a été décidé de doubler le montant de cet investissement pour faire aboutir un projet plus ambitieux, en dotant le site d’un nouvel atelier de finition. Nous attendons un retour sur investissement rapide", expose-t-il.

Retour sur investissement

Pendant deux années, Petitjean avait dû faire réaliser les opérations de galvanisation de ces productions (mâts et poteaux destinés à l’éclairage, au transport et à la distribution de l’énergie, aux lignes de tramways, aux télécommunications et à l’éolien) en sous-traitance. Cela lui occasionnait des coûts et des délais de fabrication supplémentaires.

En réintégrant cette activité "anticorrosion" et en offrant une palette de prestations autour de la galvanisation (préparation, colisage, marquage…), l’entreprise s’ouvre de nouveaux horizons avec cet outil industriel dernière génération. Mettant à profit une ligne fortement automatisée et flexible Petitjean peut traiter l’ensemble de sa production et améliorer significativement sa performance en fonctionnant avec deux équipes de 20 salariés ayant conservé tout le savoir-faire métier.

Mais Petitjean est également en position d’ouvrir cet atelier de galvanisation à des clients issus d’autres secteurs industriels : construction métallique, agroalimentaire, transports, etc. "Il y a des marchés à prendre", remarque Paul Quéveau, confiant en l’avenir.

Philippe Schilde

Protection de l’environnement et économies d’énergie

"La rénovation de l'unité de galvanisation a porté sur un point crucial : la limitation des rejets et les économies d'énergies, explique Paul Quéveau. Les bains de préparation sont hermétiquement clos et les vapeurs acides sont filtrées et recyclées, tout comme l’eau utilisée pour les opérations de rinçage. Cette nouvelle unité a été pensée pour favoriser une efficacité thermique maximale, grâce à une modernisation du four et un mécanisme de récupération de la chaleur émanant du bain de zinc." Différentes opérations précèdent et préparent la trempe dans le zinc en fusion : bains de dégraissage, de rinçage, de décapage, de fluxage, opérations de séchage… Après galvanisation, deux bains supplémentaires, en option, sont désormais réalisables. "Il s’agit de bains de refroidissement et de passivation. Ces opérations ajoutent un film protecteur en plus de la galvanisation, détaille le directeur général de Petitjean. Elles sont notamment destinées à certaines pièces de l'industrie agroalimentaire (paniers de champagne, par exemple) ou des produits d'export pouvant être amenés à effectuer une longue traversée maritime."

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus