Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Nouvelle extension pour UTC Aerospace Systems à Colomiers

, , , ,

Publié le

UTC Aerospace Systems (filiale du groupe américain United Technologies Corporation) vient d’inaugurer le 23 septembre, sur son site de Colomiers, près de Toulouse (Haute-Garonne), un nouveau bâtiment industriel dédié à l’A350.

Nouvelle extension pour UTC Aerospace Systems à Colomiers
Pour la nouvelle chaîne d’assemblage de Colomiers UTC Aerospace Systems a choisi de s’équiper de trois robots Kuka.
© UTC Aerospace Systems

UTC Aerospace Systems, né en 2012 de la fusion-absorption du groupe Goodrich par le groupe américain UTC, a investi 25 millions d’euros sur son site de Colomiers (Haute-Garonne) pour accompagner le programme de l’A350. Spécialisé dans l’assemblage de nacelles de réacteurs pour l’ensemble de la famille Airbus, ce site vient ainsi d’inaugurer un nouveau bâtiment entièrement dédié au nouveau programme de l’avionneur européen.

Ce nouveau hall de 6 000 mètres carrés accueille la nouvelle chaîne d’assemblage de l’inverseur de poussée de l’A350, ainsi que des infrastructures de peinture des nacelles. Si le bâtiment a été livré dès le début 2014, certains équipements ne sont en place que depuis le mois de mai et la production monte progressivement en puissance. Après la livraison des premières nacelles de développement, les premières nacelles destinées aux avions commercialisés sont entrées en production. Une quinzaine de nacelles devraient sortir de l’usine de Colomiers cette année et soixante-six dès l’année prochaine.

Appel aux robots

Pour cette nouvelle chaîne d’assemblage, UTC Aerospace Systems a choisi, pour la première fois sur ses sites européens, de s’équiper de trois robots Kuka, deux pour des tâches de perçage et de fraisage et un pour la pose d’attaches mécaniques. "Le programme A350 occupe déjà une soixantaine de salariés sur ce site et cet effectif devrait monter à 120 d’ici trois ans", précise Patrick Galopin, directeur général d’UTC Aerospace Systems Europe, qui regroupe les sites de Colomiers, de Toulouse et de Hambourg, en Allemagne. Cette entité, plus connue sous le nom historique de Goodrich Aerospace Europe, emploie globalement 480 personnes, dont 400 sur les deux sites français (250 à Colomiers et 150 à Toulouse), pour un chiffre d’affaires d’environ 120 millions d’euros.

Si les usines de Colomiers et de Hambourg sont spécialisées dans l'assemblage des nacelles destinées à Airbus, le site de Toulouse (Saint-Martin-du-Touch) assure notamment l’assemblage final des trains d’atterrissage de l’A380, ainsi que l’assemblage de divers sous-ensembles.

UTC Aerospace Systems, née en 2012 de la fusion-absorption du groupe Goodrich par le groupe américain UTC, a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 13,3 milliards de dollars et emploie quelque 41 000 salariés dans le monde.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle