Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Nouvelle douche froide pour la Scop de Docelles

, , ,

Publié le

Le tribunal de commerce d’Epinal a débouté, le 29 septembre, les anciens salariés de la papeterie de Docelles (Vosges), qui demandaient au groupe finlandais UPM de leur céder l’usine pour un prix symbolique. Le projet de Scop, qui prévoit la reprise de 116 salariés, n’est pas abandonné pour autant.

Cruelle déception pour les anciens salariés de la papeterie de Docelles (Vosges) qui ont vu le tribunal de commerce d’Epinal les débouter, le 29 septembre, de l’ensemble de leurs demandes. Nicolas Prévost, porteur d’un projet de société coopérative de production (Scop) et ses 34 associés demandaient à la juridiction commerciale de contraindre le groupe UPM, qui avait fermé en janvier 2014 le site de 160 salariés, de leur céder l’usine à un prix "raisonnable".

Prenant acte qu’aucun accord financier n’avait été trouvé, le tribunal a débouté les salariés de leur demande. Il a également refusé d’ordonner une expertise pour évaluer la valeur de l’entreprise. Les élus locaux, ainsi que le député européen PS Edouard Martin venu assister à l’audience, n’ont pas caché leur désarroi face à cette décision inattendue.

"Cette décision me paraît particulièrement malheureuse, mais je crois toujours au projet de Scop. Nous comptons interjeter un appel à jour fixe, une procédure d’urgence qui devrait nous permettre d’obtenir d’ici fin 2015 un jugement rendu par de vrais magistrats", tacle Ralph Blindauer, avocat des anciens salariés.

Une double procédure en dommages et intérêts suit son cours aux prud’hommes, où les salariés demandent des dommages et intérêts pour leur période d’inactivité forcée, et au tribunal de commerce pour les pertes d’exploitation engendrées par le gel de la reprise.

Soutenu par les collectivités locales, le projet de Scop déposé en février 2014 s’appuie sur une trésorerie de 15 millions d’euros et prévoit 116 créations d’emploi dès le démarrage. L’histoire de la plus ancienne papeterie de France, fondée en 1478, n’est pas encore tout à fait terminée.

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle