Nouvelle dérobade de Danone sur les allégations santé

Le groupe va supprimer de la communication des marques Activia et Actimel toute référence aux bénéfices santé. L’annonce a fait chuter le titre à la Bourse de Paris, les investisseurs redoutant une baisse des ventes.
Partager
Nouvelle dérobade de Danone sur les allégations santé

Malgré les très bons résultats affichés par le groupe pour le premier trimestre, le titre Danone s'inscrivait en tête des baissesdes valeurs du CAC 40 le jeudi 15 avril. La cause de la « bouderie » des marchés vis-à-vis du champion agroalimentaire est à chercher du côtédes démêlés de Danone avec l'Autorité européenne de sécurité des aliments(EFSA) au sujet d’Activia et d’Actimel, les deux yaourts « santé », fréquemment qualifiés par Franck Riboud de « blockbusters ».

Danone a annoncé qu'il retirait sa demande de validation des allégations santé déposées auprès de l’EFSA pour les deux produits.L’Autorité est en effet lancée depuis plusieurs mois dans un programme decentralisation et d’évaluation de l’ensemble des allégations relatives à la santé sur les produits alimentaire, afin d’établir une liste de mentions autorisées. De nombreuses allégations ont été retoquées par l’ESFA.Danone avait soumis des dossiers d’allégations concernant Actimel et Activia.Elle les avait retirés une première fois, puis soumis à nouveau à l’Autorité avec des mentions différentes.

Le groupe prétexte « un manque de visibilité dans l’application du règlement européen sur les allégations santé. Le groupe préfèreattendre une clarification des règles avant d’éventuellement déposer une nouvelle demande ». Les publicités dans les divers pays européens vantant les supposées vertus d’Activia et d’Actimel pour l’organisme feront donc l’objet de modifications. Elles ne feront plus mentions de bénéfices pour la santé. Le groupe va donc faire profil bas en attendantune réunion avec l’EFSA prévue pour le mois de juin. Les analystes craignent un ralentissement des ventes à cause de la soudaine «banalisation» detels produits laitiers.

DE BONS RESULTATS

Le numéro un mondial des produits laitiers frais a réalisé au premier trimestre 2010 des performances qui ont laissé bouche bée certains analystes. Le groupe présidé par FranckRiboud a vu son chiffre d’affaires grimper de 8,3 % en glissement annuel en données publiées, et de 7 % en comparable. Les ventes, au premier trimestre, se sont élevées à près de quatre milliards d’euros, alors qu’un an plus tôt, sur la même période, elles avaient été de 3,7 milliards.

Danone, qui emploie 81.000 salariés, est présent dans 120 pays et possède 160 sitesde production sous toutes les latitudes.
Cette croissance organique au premier trimestre s’explique non seulement par une hausse des volumes de 10,8 % mais aussi par la décision enmatière commerciale qu’avait prise en septembre Franck Riboud: baisser les prix dans de nombreux pays pour conjurer, précisément, l’érosion des ventes alors observée un peu partout. Les excellentes performances engrangéesen début d’année couronnent donc la stratégie adoptée. Celle-ci visait à s’adapter aux nouveaux comportements des consommateurs en proie à un pouvoir d’achat érodé par la crise financière.

LA VIGUEURDES PAYS EMERGENTS

Il convient de noter que le bond en avant décrit par Danone a été nourri avant tout par ses filiales à l’étranger, car les ventes en Europe n’ont augmenté que de 2,1 %. Celles en Asie, par exemple, ont progressé de 12,12 %. La vigueur des pays émergents s’est fait particulièrement sentir dans le pôle Eaux du groupe, en croissance de2,3 %. Les produits laitiers, bastion traditionnel de Danone, a bénéficié d’une augmentation du chiffre d’affaires de 7,6 %.

Le numéro un mondial des produits laitiers frais, par ailleurs bienplacé dans ses autres cœurs de métiers, a réalisé au premier trimestre 2010 des performances qui ont laissé bouche bée certains analystes. Le groupeprésidé par Franck Riboud a vu son chiffre d’affaires grimper de 8,3 % en glissement annuel en données publiées, et de 7 % en comparable. Lesventes, au premier trimestre, se sont élevées à près de quatre milliards d’euros, alors qu’un an plus tôt, sur la même période, elles avaient été de 3,7 milliards.

Qu’en est-il pour les deux autres activités du groupe? Nutrition médicale: + 9,3 %. Nutrition infantile: + 8,5 %.

"OBJECTIFS POUR 2010 MAINTENUS


Bien que le trimestre initial ait été tonique, Danoneentrevoit une conjoncture encore délicate en 2010, appelé à contourner des difficultéstelles que la faiblesse des devises de certains pays émergents et lerenchérissement des matières premières.
Commentant les résultats du premier trimestre, Franck Riboud a évoqué«la compétitivité des marques» regroupées sous la bannière de Danone et il alaissé entendre que «les objectifs pour l’année 2010 étaient maintenus».

Les dirigeants du groupe alimentaire misent cette année sur unecroissance du chiffre d’affaires en données comparables d’au moins 5% et sur une augmentation du free cash-flow opérationnel en données historique d’au moins 10 %. L’inflation des coûts sera maîtrisée par le recours à des gains de productivité et par une politique tarifaire sélective et concurrentielle.

Yann Le Houelleur & Patrick Déniel

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DANONE

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS