Nouvelle contraction de l'activité manufacturière en France et zone euro

Partager

Le recul de l'activité manufacturière ne connaît pas de répit. L'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier français a été revu à la baisse en février, à 34,8 points, contre 35,4 annoncé dans une estimation flash. Il atteint ainsi un nouveau plus bas historique, selon l'enquête finale publiée ce lundi par Markit/CDAF. Mois après mois, l'indice s'éloigne en dessous de la barre des 50, indiquant une contraction de l'activité manufacturière.

Malgré le léger rebond de janvier, "l'industrie manufacturière française continue de subir de plein fouet les effets de la crise économique" avec une production manufacturière qui "continue de se dégrader fortement en février, prolongeant la tendance baissière amorcée en juin 2008", a souligné Markit dans un communiqué.

"Faiblesse persistante" des nouvelles commandes

A ce déclin de la production industrielle, les fabricants interrogés attribuent la "faiblesse persistante" des nouvelles commandes, tant en France qu'à l'étranger, en raison de la mauvaise conjoncture économique. Certains entreprises « mentionnent plus particulièrement la très grande fragilité du secteur automobile qui contribue à une baisse des nouvelles affaires chez les fabricants de biens intermédiaires ».

Par ailleurs selon l'enquête, face à la baisse de la charge de travail, les entreprises sont incitées à de nouvelles réductions d'effectifs, le taux de suppression d'emplois restant proche du niveau record de décembre. "Il s'agit du dixième mois consécutif de repli de l'emploi",écrit Markit.

Enfin, l'enquête de février met également en évidence "un renforcement des tendances déflationnistes [dans l'industrie manufacturière française]", commente Jack Kennedy, économiste à Markit Economics, signalées par "des baisses records simultanées des prix des achats et des prix de ventes". Selon les entreprises interrogées, "l'effondrement continu de la demande" réduit leur pouvoir de tarification.

« Aucun signe de stabilisation en zone euro »

La situation de l'industrie manufacturière dans la zone euro ne laisse guère plus de raisons d'espérer. L'indice (PMI) y a été légèrement revu à la baisse en janvier, à 34,4 points (contre 34,5 auparavant), après 33,9 points en décembre, selon les chiffres définitifs publiés ce lundi par Markit. Ce nouveau repli « résulte d'une nouvelle contraction record de la production, (...) l'activité des fabricants de l'Eurozone reculant pour la neuvième fois consécutive ». Alors qu'en Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Grèce et Autriche, la contraction s'est révélée moins forte, elle s'est au contraire accélérée en France en Irlande et dans une moindre mesure, en Italie.


C'est la première fois que "l'indice PMI se redresse (...) depuis la chute de Lehman Brothers, ce qui pourrait laisser espérer que le taux de contraction ait atteint son niveau plafond en décembre", a relevé Chris Williamson, économiste chez Markit. Alors qu'en décembre il avait atteint son plus bas niveau historique en décembre.

Mais le niveau actuel reste nettement inférieur au seuil de 50 points. Pour l'économiste, il n'y a "aucun signe de stabilisation de la contraction de l'industrie manufacturière de l'Eurozone". Les dernières données correspondent, en effet, à un taux de contraction annuel de la production industrielle « d'environ 12% » et de « 5% pour l'emploi ». Tous pays et secteurs confondus, les ventes continuent de chuter mais c'est l'Allemagne qui connait le plus fort recul des commandes.

Carmela Riposa

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS