Nouvelle baisse en vue à Wall Street avant l'inflation US

par Laetitia Volga
Nouvelle baisse en vue à Wall Street avant l'inflation US
Wall Street est attendue en baisse tandis que les Bourses européennes évoluent dans le désordre mercredi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 perd 0,06% vers 11h20 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,3. À Londres, le FTSE avance de 0,35%. /Photo prise le 17 septembre 2020/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse tandis que les Bourses européennes évoluent dans le désordre mercredi à mi-séance dans l'attente des chiffres de l'inflation américaine dont certains investisseurs craignent un emballement qui pourrait précipiter le resserrement monétaire de la Réserve fédérale.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en recul d'environ 0,4% pour le S&P-500 et pour le Dow Jones et de 0,6% pour le Nasdaq. Les trois indices ont perdu de 0,1% à 1,4% mardi sur de nouvelles inquiétudes d'un retour de l'inflation.

À Paris, le CAC 40 perd 0,06% à 6.263,91 points vers 11h20 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,3%.

À Londres, le FTSE avance de 0,35%, soutenu par la première estimation du produit intérieur brut. Si au premier trimestre, le PIB britannique a baissé de 1,5%, il a rebondi plus que prévu sur le seul mois de mars (+2,1%), ce qui renforce l'optimisme sur la reprise.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 0,29%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,01% et le Stoxx 600 avance de 0,28%.

Au rang des bonnes nouvelles, la Commission européenne a relevé ses prévisions de croissance pour la zone euro cette année et en 2022 avec les campagnes de vaccination et la levée progressive des restrictions.

Mais le marché attend surtout la publication de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour le mois d'avril, qui tombera à 12h30 GMT, soit une heure avant l'ouverture à New York.

Les acteurs du marché redoutent qu'une accélération de l'inflation ne soit pas temporaire, contrairement à ce que prévoit la Réserve fédérale, et contraigne la banque centrale américaine à modifier sa politique monétaire en réduisant ses achats de titres puis éventuellement en relevant ses taux d'intérêt.

Les économistes interrogés par Reuters tablent sur une hausse des prix en avril de 3,6% sur un an et de 2,3% pour l'indice des prix hors produits alimentaires et énergie.

En Allemagne, l'inflation harmonisée aux normes européennes (IPCH) a atteint 2,1% sur un an en avril, dépassant pour le deuxième mois d'affilée l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE).

En France, elle s'est élevée à 1,6% en rythme annuel, selon des données définitives.

VALEURS EN EUROPE

Parmi les résultats du jour en Europe, Commerzbank, en pleine restructuration, gagne 6,95% après avoir renoué avec un bénéfice au premier trimestre et relevé ses perspectives de revenus annuels.

ABN Amro chute en revanche de 9,33% a fait état d'une baisse plus importante que prévu de son revenu d'intérêts net et d'une amende de 480 millions d'euros pour blanchiment d'argent.

Bayer, en tête du Dax, avance de 5,02% et Diageo, premier contributeur à la hausse du FTSE, de 3,81% après leurs publications trimestrielles.

EDF prend 2,13% après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 6,2% sur un an au premier trimestre et qualifié de "difficiles" les discussions entre Paris et Bruxelles autour de son projet de réorganisation.

L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft perd 9,31% après des prévisions annuelles inférieures aux attentes des analystes en raison des investissements nécessaires au lancement de nouveaux titres.

Toujours à Paris, le marché sanctionne également la publication de CGG (-12,87%).

TAUX/CHANGES

Le rendement du Bund allemand à dix ans cède un point de base à -0,174% après un pic de plus d'un an à -0,152% la veille.

Son équivalent américain est pratiquement inchangé autour de 1,618% dans l'attente des chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis. L'euro est orienté à la baisse face au dollar à 1,2124 (-0,18%) tandis que la monnaie américaine prend 0,15% contre un panier de devises internationales.

PÉTROLE

Les cours du brut sont en hausse grâce aux signes de reprise économique et aux prévisions optimistes concernant la demande. L'Agence internationale de l'énergie a déclaré ce mercredi que la production des pays de l'Opep+ était inférieure à la demande, d'environ 150.000 barils par jour (bpj), au deuxième trimestre et que le déficit devrait se creuser pour atteindre 2,5 millions de bpj d'ici la fin de l'année.

Le baril de Brent gagne 1,08% à 69,29 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,15% à 66,03 dollars.

(édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS