Nouvelle-Aquitaine : berceau de l’Usine du Futur

Publié le

Publi-rédactionnel La Nouvelle-Aquitaine mise sur l’innovation pour attirer les chefs d’entreprise et les industriels. Elle s’affiche désormais comme la région européenne pionnière dans la fabrication de batteries du Futur.

Co-inventeur du concept de l’Usine du Futur avec Emeric d’Arcimoles, ex-pdg du groupe Safran, Alain Rousset a porté le programme Industrie du Futur dans le Pacte Productif de la France lors du quinquennat de François Hollande. Inventé au début des années 2 000, le concept totalement novateur à l’époque permet d’accroître de 30 à 50 % la productivité des entreprises qui l’ont adopté avec en prime une augmentation significative de la qualité et du bien-être de l’ensemble des collaborateurs.
 
UNE POLITIQUE SYSTÉMIQUE NATIONALE 
 
Aujourd’hui, l’Usine du Futur est devenue une politique systémique nationale tirée par la Nouvelle- Aquitaine qui veut conforter son rôle de locomotive nationale. Déjà 600 entreprises ont bénéficié des aides de la Région. L’objectif est d’atteindre les 1 500 entreprises d’ici 3 ans. Pour y parvenir, la Nouvelle-Aquitaine a engagé avec l’État et BPI France, son premier appel à projets lié à l’Usine du Futur, ouvert aux entreprises jusqu’au 31 décembre 2019, dans le cadre du programme des investissements d’avenir régionalisé.
 
Deux autres dispositifs ont également été mis en œuvre pour permettre cette montée en puissance. Le premier concerne la plateforme d’Accélération de l’Usine du Futur. L’objectif, ici, est de réunir dans un même lieu l’ensemble des offres de services et technologies permettant d’accompagner les entreprises dans leur conversion vers l’industrie 4.0. Ce lieu totem, « sorte de guichet unique Industrie du Futur », réunira toutes les offres d’accompagnements en partenariat avec les centres de ressources et plateformes technologiques de la région. L’objectif est (après la phase diagnostic) de permettre aux entreprises de déployer leur plan d’action en les aidant à trouver les moyens ainsi que les bons partenaires et bons experts sur le territoire. 
 
Mené en partenariat avec BPI France et ADI Nouvelle Aquitaine(Agence de Développement et de l’Innovation), le deuxième dispositif phare concerne le lancement de la 3e promotion de l’accélérateur PME-ETI qui réunira les dirigeants de 20 PME et 11 ETI Cet accompagnement intensif de haut niveau, d’une durée de 24 mois, repose sur plusieurs piliers : la formation, le conseil, la mise en réseau et enfin un suivi personnalisé et renforcé des projets de développement de chacune des entreprises concernées. 
 
La NOUVELLE-AQUITAINE RETENUE POUR ACCUEILLIR UN SITE PILOTE DE PRODUCTION DE BATTERIES
 
Du côté de la filière batteries et piles du Futur, le dossier défendu par Alain Rousset auprès du Président Macron a porté ses fruits. En septembre dernier, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, en présence de son homologue allemand Peter Altmaier, a annoncé que la Nouvelle-Aquitaine a été retenue pour accueillir une usine pilote dans le cadre du projet européen de production de batteries pour véhicules électriques. Même si le lieu précis d’implantation n’a pas été précisé par le ministre, il semble que la commune de Nersac, à côté d’Angoulême, où le groupe Saft dispose d’une implantation historique, semble tenir la corde d’après les révélations de l’hebdomadaire économique régional APS. L’enveloppe affectée à la construction des 2 usines, l’une en Nouvelle-Aquitaine et l’autre en Allemagne va mobiliser 5 à 6 milliards d’euros avec à la clef la création de quelque 2 000 emplois en Nouvelle-Aquitaine. Pour Alain Rousset, l’urgence de développer la filière batteries pour les véhicules électriques en France et en Nouvelle-Aquitaine s’est imposée comme une évidence. « 98 % des batteries sont fabriquées en Asie. Il faut se détacher de cette dépendance qui pourrait être fatale et
nous empêcher d’accompagner la transition énergétique » avance Alain Rousset. Pour pouvoir y parvenir, le Président de Région s’est appuyé depuis plusieurs années sur tout un écosystème existant déjà en Nouvelle- Aquitaine avec des entreprises comme Saft, Forsee Power, Solvay, Serma Technologies, Arkema, Hydro Québec, VoltAero… Après avoir attiré dans les mailles de ses filets Forsee Power à Chasseneuil-du-Poitou en 2018, la Nouvelle-Aquitaine compte développer la filière batteries autour de la future usine pilote. De quoi réjouir le Président de Région dont l’objectif est de redonner à l’industrie toutes ses lettres de noblesse.
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte