Nouvel incident au Tricastin

Partager

Quinze jours après la fuite d'effluents radioactifs de l'usine Socatri au Tricastin dans la Drôme, un nouvel incident s'est produit sur le même site, mais cette fois-ci dans la centrale nucléaire d'EDF. D'après la direction de la centrale, cent employés ont été « légèrement contaminés par des radio-éléments quarante fois inférieurs à la limite réglementaire annuelle ». Des radio-éléments se sont en effet échappés d'un tuyau dans le bâtiment d'enceinte du réacteur numéro 4, à l'arrêt pour des travaux de maintenance. La direction précise que « des investigations se poursuivent pour déterminer les causes de cet événement », mais qu'il n'y aura pas de conséquence sur la santé ou l'environnement. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a également jugé la dose radioactive « peu importante ».

L'organisation écologiste Greenpeace a exigé aujourd'hui un « débat national » sur le nucléaire, suite aux différents incidents survenus au mois de juillet. Michel Vauzelle, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a signé aujourd'hui l'appel des parlementaires pour la création d'une commission d'enquête sur la sécurité des centres nucléaires. « Ces accidents troublent et inquiètent profondément et légitimement nos concitoyens », a t-il déclaré. Vendredi dernier, quinze salariés ont aussi été contaminés par des radio-éléments sur un chantier de maintenance d'une unité de production de la centrale nucléaire de Saint-Alban, en Isère. Tous ces incidents ont été classés niveau 1 (sur 7) sur l'échelle d'Ines (échelle internationale des événements nucléaires).

Adèle Bouet

A lire aussi :
Tricastin : chronologie de l'accident
Quinze employés de maintenance légèrement contaminés dans l'isère


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS