L'Usine Energie

Nouvel appel d’offres d’éolien offshore au large de l’île d’Oléron

Léna Corot ,

Publié le

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a annoncé mercredi un appel d'offres pour un parc éolien offshore au large de l'île d'Oléron. Ce nouvel appel d'offres va bénéficier de nouveautés mises en place par la loi transition énergétique comme le dialogue concurrentiel.

Nouvel appel d’offres d’éolien offshore au large de l’île d’Oléron © D.R.

Nouvel appel d’offre dans l’éolien offshore. La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a annoncé mercredi que ce nouvel appel d’offres concerne l’île d’Oléron (Charente-Maritime). Elle précise que ce projet est "soutenu par l’ensemble des élus du territoire".

Toutefois, la zone doit être précisée après qu’une consultation du public et des différents acteurs du territoire ait lieu. Le préfet maritime de l’Atlantique, le préfet de la région Nouvelle-Aquitaine et celui de Charente-Maritime, doivent encadrer ces concertations et contribuer à la définition de la zone, précise Ségolène Royal dans un communiqué.

"Une attention particulière sera apportée aux enjeux des activités économiques, notamment la pêche, et aux enjeux environnementaux liés aux choix de la zone", précise le communiqué. En effet, lors des précédents appels d’offre, les pêcheurs ont régulièrement contesté le choix des zones comme pénalisant leurs activités voir mettant en danger l’écosystème.

Mise en place du dialogue concurrentiel

L’appel d’offres de l’île d’Oléron va bénéficier "des nouveautés mises en place par la loi relative à la transition énergétique" comme le "dialogue concurrentiel". En vertu de cette procédure, les candidats à l’appel d’offres peuvent améliorer leurs offres au cours de la procédure. Des études de levée des risques liés notamment au vent, à la profondeur et la composition des sols, réalisées par des établissements publics, seront réalisées. Et des simplifications administratives sont mises en place.

Depuis le début de l’année, quatre projets de fermes pilotes d’éolien offshore ont été attribués en Méditerranée et en Bretagne. D’autres appels d’offres pour un parc éolien au large de Dunkerque et des fermes d’éoliennes en mer flottantes et d’hydroliennes sont en cours. Ces différents appels d’offres sont lancés dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

En application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la ministre de l’Environnement a fixé des objectifs pluriannuels pour développer les énergies renouvelables en mer. L’ambition est d’atteindre en 2030 jusqu’à 6 000 mégawatts de projets attribués pour l’éolien offshore en plus des 3 000 mégawatts qui seront en service. Le ministère de l’environnement a aussi fixé comme objectif d’atteindre jusqu’à 2 000 mégawatts de projets attribués pour les énergies marines renouvelables (éolien flottant, hydroliennes, etc.) en plus des 100 mégawatts qui seront en service.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte