Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Nouveaux soupçons sur une coentreprise chinoise de Volkswagen

, , , ,

Publié le , mis à jour le 01/09/2014 À 07H05

L'organe chinois de lutte contre la corruption a annoncé le 29 août une nouvelle enquête visant un ancien dirigeant d'une des deux coentreprises de Volkswagen dans le pays, FAW-Volkswagen Automotive Company.

Nouveaux soupçons sur une coentreprise chinoise de Volkswagen © Spiegelneuronen - Flickr - CC

Une nouvelle enquête a été ouverte par l'organe chinois de lutte contre la corruption. Elle vise An Dewu, ancien directeur général adjoint de FAW, l'une des deux coentreprises de Volkswagen en Chine. Il est soupçonné de "violation grave de la loi", précise la Commission centrale pour l'inspection disciplinaire du Parti communiste chinois. Cette terminologie est employée notamment pour désigner des accusations de corruption.

Le même organisme avait annoncé mardi enquêter sur deux autres cadres de FAW. La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) avait annoncé début août son intention de sanctionner Audi, ainsi que Chrysler, pour des "pratiques monopolistiques". On ignore si les deux enquêtes sont liées.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle