Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Nouveaux partenariats franco-tunisiens dans le numérique

, , , ,

Publié le

Sous l’égide de Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur et Mongi Marzoug, ministre tunisien des Technologies de l’information, les deux pays ont poursuivi leurs initiatives communes dans le numérique à l’occasion d’une rencontre à Paris. Quatre partenariats entre des PME françaises et tunisiennes ont été signés à cette occasion.

Nouveaux partenariats franco-tunisiens dans le numérique
Signature d'un partenariat franco-tunisien à Paris le 23 octobre
© DHSimon

La France cultive ses liens dans le numérique avec la Tunisie. Sous l'intitulé "Partenariats productifs en Méditerranée", quatre nouveaux accords entre des PME françaises et tunisiennes viennent d'être conclus à l'occasion de la première "Rencontre de l’Alliance franco-tunisienne pour le numérique" qui s'est tenue le mercredi 23 octobre au siège d'Ubifrance à Paris.

Ces accords ont été signés en présence de Nicole Bricq, ministre française du Commerce extérieur et Mongi Marzoug, ministre tunisien des Technologies de l’information et de la communication, têtes d’affiches de cette rencontre.

Ces quatre partenariats sont les suivants :

1 - Quai des Orfèvres / Web2Com
Objet : communication digitale

2 - Cynapsys / ACV Plus
Objet : logiciels d’éco-conception pour l’analyse du cycle de vie des produits,

3 - Cassiopae / Oxia
Objet : progiciels destinés au crédit à la consommation, au leasing et à l’immobilier,

4 - Vermeg / BSB France
Objet : logiciels financiers.

L’Alliance franco-tunisienne pour le numérique a été créée à Tunis à l’occasion de la visite d’État de François Hollande en Tunisie le 5 juillet dernier et a fait l'objet d'un accord signé entre les responsables des deux pays.

Selon le ministère français du commerce extérieur, 20 binômes ont déjà été créés dans le cadre de l'Alliance franco-tunisienne.

Ceux-ci couvrent les domaines de l’édition logicielle, de l’e-santé, des incubateurs numériques, des systèmes d’information géographiques (SIG) ou du e-learning.

Pour la plupart, il s’agit de partenariats de nature commerciale. Ils ont néanmoins déjà permis de créer une cinquantaine d’emplois indique-t-on à Paris.

Exemple de ces rapprochements, celui conclu entre la PME lyonnaise Techlimed et Sanabil (Tunisie) pour la fourniture de solutions logicielles en vue du lancement d’une tablette e-éducative en langue arabe.

Pour soutenir les projets des PME de l’alliance, un fonds d’investissement de 30 millions d'euros a été annoncé en juillet 2013. Il est porté par les Caisse des dépôts et consignation françaises et tunisiennes.

A terme, selon un communiqué de Bercy, "l’Alliance vise la création d’une cinquantaine de partenariats "d’égal à égal" qui permettraient de créer plusieurs centaines d’emplois sur les deux rives de la Méditerranée".

Afin d’atteindre cet objectif, "et de générer plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires", un chargé de mission sera mis en place en Tunisie ces prochaines semaines.

Selon les autorités françaises, l'AFTN "vise à encourager des partenariats renforcés entre entreprises françaises et tunisiennes dans tous les secteurs des applications numériques afin de répondre ensemble aux appels d’offres internationaux et conquérir de nouveaux marchés, notamment en Afrique francophone et arabophone, où les perspectives de croissance du marché sont colossales."

INITIATIVE AVEC LE MAROC ?

Le thème du numérique et de la communication fait partie des "quatre familles prioritaires pour l'export" définies par Nicole Bricq avec la ville, l’alimentation et la santé.

Bruno Bonnell, Président de Robopolis, et ancien patron du groupe Infogrames est "fédérateur" sur la scène internationale de cette famille.

Du côté des autorités françaises, il est à noter que l'expression "Partenariats productifs en Méditerranée" serait amenée à devenir une sorte de marque ombrelle pour les initiatives de coopération économique entre la France et les pays du Maghreb, Tunisie, Maroc et Algérie notamment.

Le concept de "colocalisation" réaffirmé par François Hollande lors de sa visite d’État au Maroc en avril dernier étant une notion très proche. Selon nos informations, une nouvelle initiative avec le Maroc autour de cette thématique est envisagée pour le début d'année prochaine.

Dans le numérique, un partenariat franco-marocain avait été signé le 10 juin à Rennes entre Maroc Numeric Cluster (MNC) et le pôle de compétitivité Images & Réseaux (I&R) basé à Lannion en Bretagne.

 

Pierre-Olivier Rouaud

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle