Quotidien des Usines

Nouveau sursis pour Reims Aviation

, , , ,

Publié le

Social

Le tribunal de commerce de Reims (Marne) a décidé hier de reporter au 29 janvier prochain sa décision quant à l'avenir de Reims Aviation (47 millions d'euros de chiffres d'affaires) à Prunay dans la Marne, en redressement judiciaire depuis octobre dernier.

Alors que jusqu'à présent seul l'industriel autrichien Vantana (120 millions d'euros de chiffre d'affaires) avait déposé une offre de reprise partielle, la société d'investissements Finance Conseils Participations à Saint-Germain-en Laye (Yvelines) vient de faire une proposition complémentaire.

Spécialisée dans la sous-traitance pour les secteurs de l'automobile et du poids lourd, Vantana propose de reprendre l'activité de sous-traitance des infrastructures aéronautiques, notamment pour Dassault et EADS. Une offre qui ne concerne que 227 des 450 emplois actuels.

FCP, pour sa part, envisage de poursuivre et développer la production, al commercialisation et la maintenance de l'avion F406, notamment utilisé par les services des Douanes et les gardes-côtes. Cette offre porte sur le maintient d'une quarantaine d'emplois supplémentaires.

Les collectivités territoriales concernées (région Champagne-Ardenne, département de la Marne et villes de Reims et Prunay) se déclarent prêtes à se porter acquéreurs de tout ou partie de l'ensemble immobilier afin de faciliter et d'optimiser les offres de reprise, notamment sur le plan social.

Pascal AMBROSI

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte