Nouveau sursis pour l'électronicien MHS

Social

Partager

Le fabricant de micro-composants électroniques MHS Electronics a obtenu, le 9 décembre, une prolongation de six mois de sa période de redressement judiciaire. Cette décision tient essentiellement à la conclusion d’un accord entre MHS et Atmel, son premier client avec 85 % de l’activité.

La prochaine étape visée par les dirigeants est une continuation ou une cession de l’entreprise. Si aucune offre n’est formellement déposée, l’affaire susciterait l’intérêt de plusieurs candidats à la reprise dont un groupe d’anciens cadres de l’entreprise. Un MBO minoritaire, associant les cadres à un nouvel actionnaire, est également en réflexion.

La fonderie de silicium, qui emploie désormais 113 salariés, a été placée en redressement judiciaire en décembre 2008, après avoir enregistré une perte nette de 14,5 millions d'euros pour un chiffre d’affaires de 20,7 millions d'euros sur l’exercice.

Cette année, les ventes descendront à près de 16 millions d'euros et de nouvelles pertes sont prévues sur l’exercice 2009. L'usine a été cédée en 2005 par Atmel à l’industriel Bruno Grangier. Elle est en redressement judiciaire depuis décembre 2008.

De notre correspondant en Pays de la Loire, Emmanuel Guimard

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

0 Commentaire

Nouveau sursis pour l'électronicien MHS

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS