Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Nouveau retard en perspective pour l'implantation de Renault en Chine

, ,

Publié le

Vu sur le web D'après les informations du Monde, les autorités chinoises tarderaient à accorder à Renault les autorisations nécessaires pour que le français lance le démarrage de la construction de sa première usine en Chine, prévu pour la fin de l'année.

Nouveau retard en perspective pour l'implantation de Renault en Chine © BrisChri - Flickr - c.c.

Le feuilleton de l'implantation de Renault en Chine continue. Grand absent du premier marché automobile au monde, le français aurait du mal à obtenir les derniers passe-droits pour lancer la construction de sa première usine locale avec son partenaire chinois Dongfeng.

Les autorités chinoises tarderaient en effet à accorder les autorisations officielles, écrit Le Monde dans un article publié ce mercredi 24 juillet. Cette date avait justement été évoquée pour la signature officielle d'un accord d'implantation. D'après le quotidien du soir, l'arrivée au pouvoir du nouveau président, Xi Jinping, et de son Premier ministre, Li Keqiang, en mars dernier, a entraîné des changements dans l'ensemble du personnel politique chinois et donc du référent de Renault en Chine. Une nouvelle procédure anti-corruption, qui prévoit qu'un organisme tiers certifie les nouveaux contrats de partenariats, ralentirait également le processus.

Désaccord sur le véhicule à produire

Plus inquiétant, le Shiji Jingji Baodao, un journal chinois présenté comme "sérieux" par Le Monde, évoque des désaccords entre Renault et Dongfeng. Les deux partenaires n'arriveraient pas à s'entrendre sur les modèles de véhicules à produire en priorité. Le chinois souhaiterait que la future usine de Wuhan assemble dans un premier temps le 4x4 Koleos alors que Renault envisagerait la production d'un autre véhicule tout-terrain, un dérivé du nouvel Espace dont un premier concept sera présenté au salon de Francort en septembre prochain.

En attendant de nouvelles précisions, la construction de l'usine située à Wuhan, qui doit produire à terme 200 000 véhicules par an, pourrait donc être retardée alors que Renault aurait souhaité lancé ce chantier décisif pour son avenir sur le marché chinois avant la fin 2013.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle