Nouveau retard en perspective pour l'implantation de Renault en Chine

D'après les informations du Monde, les autorités chinoises tarderaient à accorder à Renault les autorisations nécessaires pour que le français lance le démarrage de la construction de sa première usine en Chine, prévu pour la fin de l'année.

Partager

Nouveau retard en perspective pour l'implantation de Renault en Chine

Le feuilleton de l'implantation de Renault en Chine continue. Grand absent du premier marché automobile au monde, le français aurait du mal à obtenir les derniers passe-droits pour lancer la construction de sa première usine locale avec son partenaire chinois Dongfeng.

Les autorités chinoises tarderaient en effet à accorder les autorisations officielles, écrit Le Monde dans un article publié ce mercredi 24 juillet. Cette date avait justement été évoquée pour la signature officielle d'un accord d'implantation. D'après le quotidien du soir, l'arrivée au pouvoir du nouveau président, Xi Jinping, et de son Premier ministre, Li Keqiang, en mars dernier, a entraîné des changements dans l'ensemble du personnel politique chinois et donc du référent de Renault en Chine. Une nouvelle procédure anti-corruption, qui prévoit qu'un organisme tiers certifie les nouveaux contrats de partenariats, ralentirait également le processus.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Désaccord sur le véhicule à produire

Plus inquiétant, le Shiji Jingji Baodao, un journal chinois présenté comme "sérieux" par Le Monde, évoque des désaccords entre Renault et Dongfeng. Les deux partenaires n'arriveraient pas à s'entrendre sur les modèles de véhicules à produire en priorité. Le chinois souhaiterait que la future usine de Wuhan assemble dans un premier temps le 4x4 Koleos alors que Renault envisagerait la production d'un autre véhicule tout-terrain, un dérivé du nouvel Espace dont un premier concept sera présenté au salon de Francort en septembre prochain.

En attendant de nouvelles précisions, la construction de l'usine située à Wuhan, qui doit produire à terme 200 000 véhicules par an, pourrait donc être retardée alors que Renault aurait souhaité lancé ce chantier décisif pour son avenir sur le marché chinois avant la fin 2013.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS