L'Usine Energie

Nouveau retard à prévoir à Flamanville

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Le plan d’EDF pour ne pas avoir à refaire les soudures des équipements sous pression qui n’étaient pas au niveau de qualité requis a été recalé par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Si l’avis définitif de l’Autorité ne sera publié que fin mai, EDF a été contraint de reconnaître dans un communiqué que les recommandations de l’ASN "pourraient impacter le calendrier de mise en service et le coût de construction". En langage EDF, cela signifie que le démarrage de l’EPR de Flamanville 3, prévu en 2020, serait encore décalé de plusieurs mois, voire de plusieurs années, sans parler du surcoût pour ce projet, qui a déjà englouti 10,9 milliards d’euros. EDF sera contraint soit de refaire des soudures inaccessibles, soit d’engager des travaux[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte