Nouveau recul des Bourses européennes, Paris cède 0,92%

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont à nouveau clôturé en repli marqué pour la troisième séance consécutive, en raison des inquiétudes grandissantes selon lesquelles la hausse des cours du pétrole risque d'affecter la croissance mondiale, les investisseurs ne percevant pas de signes d'accalmie en Libye.

Partager

A Paris, l'indice CAC 40 a cédé 0,92% (-37,15 points) à 4.013,12 points, avec toutefois une bonne performance de Natixis qui a grimpé de 4,29% à 4,304 euros après avoir confirmé son redressement.

Les autres grandes places européennes ont également affiché un net recul en clôture: Londres a cédé 1,22% et Francfort a abandonné 1,69%. L'indice paneuropéen EuroFirst 300 a pour sa part reculé de 1,08%.

"Les gens sont de plus en plus inquiets maintenant parce que la situation se propage et semble impossible à arrêter", commente Koen de Leus, stratège chez KBC Securities Bolero au sujet des tensions dans le monde arabe.

Les valeurs automobiles ont été les plus touchées par la hausse des cours du pétrole. Volkswagen a perdu 2,15%, Renault 3,63%.

Les valeurs pétrolières exposées à la Libye ont également souffert. L'autrichien OMV, qui a averti d'une baisse temporaire de sa production dans le pays, a vu son titre chuter de 5,75% tandis qu'Eni et BP ont respectivement reculé de 0,18% et 0,86%.

Florent Le Quintrec pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS