Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Nouveau record d’altitude pour l'avion sans moteur Perlan II d’Airbus

Nicolas Robertson , , ,

Publié le

Vidéo Un nouveau record d’altitude d’un avion sans moteur a été établi dimanche 26 août. La mission Perlan II d’Airbus s’est élevée à plus de 18 897,6 mètres d’altitude au-dessus d’El Calafate en Argentine, franchissant ainsi la ligne Armstrong. Ce nouveau record reste en attente de validation officielle.

[Vidéo] Nouveau record d’altitude pour l'avion sans moteur Perlan II d’Airbus
La mission Perlan II d’Airbus s’est élevée à plus de 18 897,6 mètres d’altitude au-dessus d’El Calafate en Argentine, le 26 août, franchissant ainsi la ligne Armstrong.
© Airbus

La mission Perlan II d’Airbus a battu son propre record. Dans le ciel d’El Calafate (ville de la province de Santa Cruz, en Argentine), le planeur est entré dans l’histoire en s’envolant dans la stratosphère jusqu’à une altitude de plus 18 897,6 mètres, dimanche 26 août.

En 2017, Jim Payne et Morgan Sandercock, l’équipage de Perlan II, avaient fait monter l’appareil à presque 16 000 mètres d’altitude. Le nouveau record est en attente de validation officielle.

La ligne Armstrong a été franchie lors de ce vol. Elle correspond au point dans l’atmosphère au-dessus duquel le sang humain non protégé, par une combinaison ou un habitacle pressurisé, commence à bouillonner. Cette altitude se situe entre 18 900 et 19 350 mètres.

Le planeur, bien évidemment pressurisé, est conçu pour voler jusqu’à 27 432 mètres, raconte Airbus dans un communiqué de presse. L’autre nouveauté a été l’utilisation d’un avion de remorquage spécial à haute altitude plutôt qu’un avion de remorquage conventionnel. Le Perlan II a été remorqué jusqu’à la base de la stratosphère par un Grob Egrett G520, un avion de reconnaissance à haute altitude, équipé pour l'occasion.

Grob Egrett G520 de Grob Aircraft

Le Grob Egrett G520, fabriqué par le constructeur allemand Grob Aircraft, a libéré le Perlan II à environ 12 800 mètres d’altitude soit le plafond de service approximatif d’un Airbus A380.

Le choix d’effectuer le vol à El Calafate n’est pas un hasard. La zone géographique permet au planeur de bénéficier de vents ascendants puissants. Les pilotes de Perlan II profitent donc des ondes stratosphériques des montages qui sont renforcées par le vortex polaire. La période fut également minutieusement choisie. Car ce phénomène ne se produit que pendant une brève période chaque année, à quelques endroits de la Terre: les courants d’air ascendants peuvent alors atteindre 30 000 mètres d’altitude, voire davantage.

Le planeur intègre des technologies de pointe

Le planeur a été construit en Oregon, aux Etats-Unis. Il est basé à Minden, dans le Nevada, et intègre différentes innovations technologiques, comme une capsule en fibre de carbone avec une pressurisation passive de la cabine, afin d’écarter le besoin de compresseurs d’air, gourmands en énergie.

Un "système de visualisation des vagues" embarqué affiche graphiquement les zones de montée et de descente d’air. Pour les vols commerciaux, le fait de suivre des courants d’air ascendant permet des montées plus rapides et des économies de carburant. Le planeur dispose également d'un système de recycleur d’air qui permet de bénéficier d’air suffisamment chargé en oxygène.

Une utilité scientifique

La Mission Perlan II d’Airbus ne sert pas uniquement à battre des records. Le planeur embarque différents instruments de mesure comme ce fut le cas pour les vols précédents. L’appareil a par exemple recueilli des données météorologiques.

Ce type de mission permet aux scientifiques d’étudier les échanges d’air, de chaleur et d’autres produits chimiques entre les différentes couches de l’atmosphère. Mais aussi d’analyser des échantillons de la couche d’ozone qui ne seraient pas pollués par les activités humaines.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle