L'Usine Aéro

Nouveau plan stratégique en vue chez Air France-KLM

Elodie Vallerey , , , ,

Publié le

Lors de l'assemblée générale du 20 mai, le PDG du transporteur aérien Air France-KLM a dessiné les contours d'un nouveau plan stratégique. Il a été façonné pour permettre au groupe de renouer avec la croissance en augmentant la productivité.

Nouveau plan stratégique en vue chez Air France-KLM

Dans le sillage des accords compétitivité négociés dans l'industrie automobile chez PSA et Renault, ou dans l'aéronautique chez Airbus Group, le transporteur aérien Air France-KLM va façonner son "contrat de compétitivité".

Alexandre de Juniac, le PDG du groupe, a dessiné les premiers contours de ce nouveau plan stratégique lors d'une assemblée générale le 20 mai. Un pas supplémentaire après la mise en oeuvre du plan "Transform 2015" dès l'été 2012 qui a permis, selon le patron, à Air France-KLM "de retrouver les clés de la compétitivité".

"C'est un retour à une position de compétitivité qui est comparable avec celle de nos principaux pairs en Europe", a assuré Alexandre de Juniac, rapporte l'AFP.

"continuer les efforts de productivité"

Pour autant, après avoir négocié au cas par cas avec les différentes branches professionnelles de son groupe pendant des mois pour "Transform 2015", il a annoncé un nouveau plan "en cours de préparation", dont les grandes lignes seront dévoilées l'été prochain pour être mis en oeuvre à partir de 2015.

"Nous ne pouvons nous satisfaire de la position 'coûts' que nous avons. Nous devons continuer nos efforts de productivité", a répété le PDG, estimant "indispensable" l'amélioration de la compétitivité du groupe.

"Je voudrais proposer à l'ensemble des parties prenantes et à leurs représentants un contrat de compétitivité pour la croissance", a donc proposé l'ancien dirigeant d'Air France. "Sans compétitivité, nous ne pourrons pas croître au même rythme que nous impose le marché -5 à 6% par an -. Pour croître à ce rythme, il faut que nous continuions à améliorer notre position compétitive et notre structure de coûts".

En contrepartie, le cinquième transporteur aérien mondial promet aux quelque 95 000 salariés une amélioration des conditions de travail, des perspectives de carrière et le recrutement de jeunes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte