Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Nouveau permis de construire pour l’extension de l’usine de Monsanto à Trèbes

, , ,

Publié le

La commune de Trèbes (Aude) a délivré, le 13 juillet, un nouveau permis de construire pour l'extension de l'usine du semencier Monsanto, qui engage 65 millions d’euros dans ce projet. Les travaux avaient été stoppés le 11 juin par une ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Montpellier (Hérault), sollicité par des riverains sur le premier permis.

Nouveau permis de construire pour l’extension de l’usine de Monsanto à Trèbes © Monsanto

Le maire de Trèbes (Aude) n’a pas perdu de temps pour signer la nouvelle demande de permis de construire déposée par le semencier Monsanto il y a quelques jours, et signée samedi 13 juillet. C’est que l’extension du site de la zone industrielle du Caïrat est le plus important projet privé sur ce territoire à une poignée de kilomètres à l’Est de Carcassonne.

Un investissement de 65 millions d'euros et 250 emplois à la clé

Programmé pour répondre à une "demande croissante du marché français et européen" comme l’indique Yann Fichet, directeur des affaires institutionnelles et industrielles du semencier en France, l’investissement est estimé "au total à 65 millions d’euros si l’on comprend les frais de fonctionnement du site, le paiement des semences aux agriculteurs..."

L’usine actuelle de Trèbes, qui sert 30 pays européens, tournait au maximum. L’agrandissement permettra de traiter 3 000 tonnes annuellement au lieu de 2 000 aujourd’hui.

Les nouvelles constructions portent sur une surface plancher de bâtiments de 5 964 mètres carrés sur un terrain de près de 108 000 mètres carrés. L’entreprise, comme la commune, met aussi en avant les emplois directs créés : "autour de 250 à terme". Le site de Trèbes, ouvert dans les années 70 par Asgrow, racheté par Monsanto en 1997, emploie actuellement une cinquantaine d’employés en CDI et 120 employés saisonniers.

Les riverains opposés au projet

Un collectif de riverains, "les Riverains du Cairat", a pourtant fait trébucher le projet industriel, ou du moins l’a retardé, en obtenant le 11 juin la suspension du chantier par le juge des référés du tribunal administratif de Montpellier - Monsanto s’est pourvu en cassation. Le juge avait pointé du doigt la hauteur de certains bâtiments, au-delà des 15 mètres autorisés par le plan local d'urbanisme de Trèbes. "Un talus a été mis en place pour aplanir le terrain en forte pente et la hauteur calculée ensuite, explique l’avocate des riverains, Me Hélène Bras. Le juge a dit qu’il fallait tenir compte du sol naturel."

"Nous ne serons pas prêts pour traiter la récolte de septembre-octobre"

Pour Yann Frichet, les remarques du juge ont été prises en compte: "Nous avons trouvé une solution technique pour adapter les bâtiments des séchoirs aux contraintes réglementaires. Les travaux devraient reprendre d’ici quelques jours. Mais nous avons perdu un mois et demi... Nous ne serons pas prêts pour traiter la récolte de septembre-octobre, pour laquelle les semis ont été plantés en avril-mai, poursuit-il. La gestion de la campagne va être difficile, car nous avions passé des contrats avec les agriculteurs en tenant compte de la configuration agrandie. Selon les rendements, il nous faudra peut-être prendre des décisions difficiles, comme ne pas forcément tout récolter." Monsanto travaille avec plus de 500 agriculteurs.

De leur côté, les riverains et leur avocate vont étudier de très près le nouveau permis de construire. "Je ne sais pas encore ce que contient le nouveau dossier, déclare Me Hélène Bras, mais il est probable que mes clients ne resteront pas inactifs. Je fais remarquer aussi que seul Monsanto a contesté la décision du juge des référés, pas la commune."

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle