Nouveau coup dur pour le F-35 quand Donald Trump évoque une commande de F-18 Super Hornet

Et si Trump allait faire ses courses chez Boeing plutôt que chez Lockheed Martin ? C'est en tout cas ce que le président américain a laissé entendre lors d'une visite officielle pour le lancement du nouvel avion commercial de Boeing, le Dreamline 787-10 en fin de semaine dernière. Une pique supplémentaire à l'attention du F-35 de l'avionneur du Maryland, dont le budget dispendieux fait grincer des dents outre-Atlantique.

Partager
Nouveau coup dur pour le F-35 quand Donald Trump évoque une commande de F-18 Super Hornet

Encore une déclaration de Donald Trump qui a dû crisper Marillyn Hewson, la PDG de Lockheed Martin, dont le coût développement et la vente de l'avion de combat F-35 sont sujets à controverse. Intimidation ou coup de Trafalgar, la dernière sortie en date du président américain en visite chez le concurrent Boeing vendredi 17 février laisse planer le doute. En effet, lors d'un déplacement officiel à l'occasion du lancement du Dreamliner 787-10, Donald Trump a indiqué que son administration pourrait envisager une grande commande de Super Hornet, l'avion de combat produit par Boeing.

"Nous allons reconstruire notre armée. Au fait, cela vous intéresserait si nous utilisons les F-18 Super Hornets ?", a déclaré le président américain, selon les propos rapportés par la presse locale, alors qu'il s'adressait aux anciens combattants et aux employés d'une usine de Boeing à Charleston (Caroline du Sud)."Nous étudions sérieusement la possibilité d'une grosse commande." Un projet qui, comme à son habitude, a été confirmé via le porte-parole officiel du président Trump… son compte Twitter. Ravivant ainsi une précédente déclaration du mois de décembre, selon laquelle l'administration Trump avait demandé à Boeing d'établir un devis pour le Super Hornet, rapporte le correspondant du Time à la Maison Blanche Zeke Miller.

La crise du Air Force One aux oubliettes

Les relations entre le successeur de Barack Obama et Boeing semblent s'être ainsi réchauffées. En fin d'année dernière, le nouveau président avait en effet témoigné de son mépris au regard de la firme américaine parlant (encore sur son compte Twitter) d'une annulation de commande pour le remplacement d'Air Force One, à cause de ce qu'il considérait comme une dépense démesurée.

Après avoir rencontré le PDG de Boeing Dennis Muilenburg et obtenu sa promesse que le programme ne dépasserait pas les 4 milliards de dollars, Trump a donc revu la société sous un œil plus amical. Le président a même positionné le Super Hornet comme un concurrent direct au F-35 de Lockheed Martin. En Caroline du Sud, il a même plaisanté en disant que, bien qu'il veuille acheter plus de Super Hornets, "le problème est que Dennis [Muilenburg] est un négociateur très, très difficile".

A l'issue de la visite, Donald Trump a assuré aux journalistes qu'à moins que les prix continuent de descendre sur le F-35, il serait prêt à réduire les futurs contrats F-35 et à commander plus de Super Hornets à la place. La Navy américaine a d'ailleurs demandé une enveloppe pour l'acquisition de deux Super Hornets dans son budget de 2017 et devrait en demander encore 14 en 2018, selon la presse américaine.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Wissembourg

Réfection du toit du SMICTOM Nord Alsace

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS