Nouveau coup d’accélérateur sur les ventes autos en France en février (+17,8%)

Les véhicules continuent de se vendre en France malgré la diminution de la prime à la casse. Les français en tête. Reste que ces résultats bénéficient encore des véhicules commandés en 2009.

Partager

Le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a annoncé le 1 er mars que les immatriculations avaient progressé de 17,8% en février à 179 926 unités, après une hausse de 14% en janvier. Un bon bilan pour les deux premiers mois de l’année, en hausse globale de 16,1% en données brutes par rapport à la même période en 2009. Les deux mois ont été marqués par la mise en place par les constructeurs de promotions ou compensations de la baisse de la prime à la casse. Ces réductions devaient s’achever fin février.

Autre facteur d’explication de cette hausse : les commandes passées en fin d’année 2009 ont été livrées au cours de ces deux mois. « Les livraisons de véhicules commandés en décembre ont bien fonctionné », a commenté François Roudier, porte-parole du CCFA. Ce dernier s’est montré très prudent pour le reste de l’année, affirmant que « le marché en tiendra pas à ce rythme là toute l’année ». Les résultats commerciaux des constructeurs en mars donneront déjà une idée plus nette de la situation réelle, puisque les réductions auront été moins nombreuses et les livraisons de fin d’année 2009 seront presque closes.

Renault et Nissan en tête

Dans le détail, les constructeurs français arrivent à nouveau en tête des progressions (+21,3%). Renault voit ses ventes progresser de 30,1% pour le groupe, à 48 568 unités vendues. La seule marque Renault bondit de 21,8%. « Le groupe continue à gagner des parts de marché (+2,6 points), en croissant près de deux fois plus vite que le marché », s’est félicité le constructeur. Le groupe enregistre une part de marché de 27% en février. Le partenaire du français, le japonais Nissan enregistre la plus forte hausse de tous les constructeurs en France (+50,4%). Du côté du groupe PSA Peugeot Citroën, la hausse des ventes est plus faible à 21%, avec 61 793 immatriculations. Les ventes de la marque Peugeot augmentent de 23,5% et celles de Citroën de 18,1%. La part de marché du groupe atteint 34,3%. Mais pour le cabinet Xerfi, cette hausse est en trompe l'oeil : "les concessionnaires font état d’un repli marqué des commandes ces dernières semaines ce qui n’augure rien de bon. Une évolution totalement en phase avec le recul de 16,7% des dépenses des ménages en véhicules automobiles enregistré en janvier 2010. Outre la diminution progressive de la prime à la casse, l’environnement économique reste fragile avec la remontée du chômage et les pressions accrues sur le pouvoir d’achat." Pour le cabinet, les ventes auto devraient reculer de 10% cette année et la guerre des prix amputer les marges des constructeurs.

Des victimes des rappels ?

Du côté des constructeurs étrangers, la tendance est globalement à la hausse (13,4%), comme chez les allemands Volkswagen (+12,4%) et BMW (8,7%) ou chez les américains Ford (+19%) et GM Europe (+20,6%), dont 27,4% pour Opel.

Reste que leurs homologues asiatiques, eux, voient rouges. A commencer par Toyota, affecté par une baisse de 8,7%. Le constructeur serait-il victime de ses multiples rappels et de ses problèmes de communication ? De même, Hyundai, qui a rappelé des véhicules aux Etats-Unis et en Corée, voient ses ventes reculer de 4,1%. Fiat qui a lui aussi connu des problèmes sur des véhicules au Japon accuse une baisse de ses ventes de 1,6%.

0 Commentaire

Nouveau coup d’accélérateur sur les ventes autos en France en février (+17,8%)

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS