"Nous sommes tous Carlos Ghosn", l’étonnante campagne d’affichage vue au Liban pour soutenir le patron de Renault

Une agence de publicité libanaise a lancé une campagne d’affichage osée dans les rues de Beyrouth, avec le slogan "Nous sommes tous Carlos Ghosn". Un coup de com' qui fait écho à une réelle vague de soutien dans le pays d’origine de l’homme d’affaires.

Partager

S’emparer d’un sujet d’actualité avec un soupçon de provocation : c’est la recette miracle pour faire parler de soi. Une agence de communication de Beyrouth, Med K&K, a appliqué cette bonne vieille méthode pour faire un coup de (bad) buzz mondial. Le 29 novembre, sur sa page Facebook, elle a publié le message "We are all Carlos Ghosn", avec une photo de l’homme d’affaires franco-libanais né au Brésil, kaléidoscope de visages de Libanais de tous âges.

Une façon de dénoncer "l’injustice" dont serait victime le patron de l’alliance Renault-Nissan, en détention depuis le 19 novembre au Japon, expliquent les dirigeants de l’agence. Le visuel et le slogan sont aussi apparus sur des panneaux publicitaires dans la capitale libanaise. Mais difficile de savoir s’il s’agit d’une campagne massive, ou bien d’un visuel apparu furtivement sur quelques panneaux pour orchestrer le buzz.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une pétition en ligne

Ce slogan "We are all Carlos Ghosn" fait en tout cas écho à un sentiment réel dans une partie de la population libanaise, à en croire la presse du pays et les réseaux sociaux. Des photos de Carlos Ghosn avec la mention "Innocent" ont pullulé sur Facebook peu après son arrestation. Des dirigeants du pays ont pris fait et cause pour le patron de Nissan, véritable icône nationale qui avait eu droit à un timbre à son effigie, édité par la poste libanaise, en août 2017.

Le ministre des Affaires étrangères libanais avait d’ailleurs convoqué l’ambassadeur japonais pour lui réclamer des explications le 27 novembre dernier. Trois jours plus tôt, le ministre de l'Intérieur sortant, Nohad Machnouk, avait déclaré que "le soleil du Japon ne brûlera pas le phénix libanais". Une pétition en ligne réclamant la libération du patron de l’Alliance Renault-Nissan a été lancée par un dirigeant libanais. Plus de 21 500 signatures ont été enregistrées. Un groupe de soutien sur Facebook a également été lancé, il compte un peu plus de 3 000 membres.

Sylvain Arnulf Chef de service adjoint web

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS