Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

"Nous ouvrons la voie à une nouvelle génération de services connectés", explique le vice-Président de Here

Frédéric Parisot

Publié le

Entretien Le spécialiste de la cartographie Here lance la première offre de services d’aide à la conduite utilisant des données provenant des capteurs des autres véhicules. Une étape importante vers le véhicule autonome et connecté vient d’être franchie, comme l’explique Bruno Bourguet, vice-Président de Here en charge des ventes et du développement commercial.

Nous ouvrons la voie à une nouvelle génération de services connectés, explique le vice-Président de Here

L'Usine Nouvelle - Here va présenter au Mondial de Paris une nouvelle offre de services, pouvez-vous nous expliquer de quoi il s'agit ?
Bruno Bourguet - Nous allons annoncer sur le salon de nouveaux services basés sur notre plate-forme de géolocalisation Here Open location platform. Ils consistent à récupérer les données issues des capteurs embarqués dans les véhicules, puis, grâce à des algorithmes avancés, d'en faire profiter les autres usagers. Grâce à cette technologie, nous ouvrons la voie à une toute nouvelle génération de services connectés, mettant en commun des données de marques concurrentes afin d’améliorer la sécurité et l’expérience de conduite pour les usagers.
 
Quels sont précisément ces nouveaux services ?
Il s’agit d’une offre de quatre services. Le premier, Here Real-time traffic, est un système d’info-trafic beaucoup plus sophistiqué que ce qui existe aujourd’hui, car il permet de situer avec précision le début d’un embouteillage en se basant sur l’utilisation des signaux de détresse (warnings). Le deuxième, Here Hazards warning, aide l’utilisateur à identifier les dangers sur la route. Par exemple, si la caméra d’une voiture identifie un danger (accident, conditions météorologiques extrêmes, perte d’adhérence ou mauvaise visibilité), elle en informe la plateforme qui remonte l’information vers les autres utilisateurs. Le troisième, Here Roadsigns, utilise la fonction de reconnaissance des panneaux routiers pour prévenir l’ensemble des usagers de l’installation d’un nouveau panneau, temporaire ou permanent. Enfin, Here On-Street parking utilise les capteurs de détection de places vides pour proposer une cartographie en temps réel de l’ensemble des places de parking disponibles dans une ville.
 
Faut-il s’attendre à ce que d’autres constructeurs rejoignent la plate-forme ?
L’un des prérequis, pour que le système fonctionne, c’est d’avoir de grandes quantités de données. Nous avons fait en sorte de pouvoir récupérer des informations en provenance d’un grand nombre de capteurs : vitesse, direction, flux vidéo, décélération soudaine, warning, feux antibrouillard, capteurs de pluie, perte d’adhérence, capteur de température, etc. Mais il faut aussi pouvoir récupérer les données d’un maximum de marques différentes. A ce titre, cette technologie sera proposée d'abord sur les voitures Audi, BMW et Mercedes-Benz (les trois marques actionnaires de Here, ndlr), mais notre volonté est ensuite d’offrir à tous les constructeurs qui le souhaitent la possibilité de rejoindre notre plate-forme. Ces derniers pourront accéder aux données concernant leurs véhicules pour mener leurs propres études. Bien sûr, nous garantissons le fait que les données sont anonymes et l’objectif n’est pas de vendre de la publicité en fonction des lieux visités par les utilisateurs. 
 
Quel avenir pour cette technologie ?
Grâce à ces nouveaux services, nous commençons à entrevoir à quoi pourront ressembler les smart cities de demain, avec des objets de mobilité qui se coordonnent les uns avec les autres grâce à des algorithmes big data. Si les applications sont aujourd’hui axées sur la sécurité, cette technologie pourra aussi servir de base à une nouvelle famille de systèmes d’aide à la conduite utilisant la réalité augmentée.
Propos recueillis par Frédéric Parisot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle