L'Usine Nouvelle

L'Usine Energie

"Nous avons enregistré zéro panne avec nos batteries d'Autolib'", assure Vincent Bolloré

Olivier Cognasse , ,

Publié le , mis à jour le 19/01/2016 À 11H20

Entretien Interview. Trois jours après l’inauguration de son usine dédiée aux futurs bus électriques de 12 mètres de long, le patron du groupe Bolloré, réaffirme ses ambitions en matière de stockage de l’énergie.


Crédits : Pascal Guittet

L'Usine Nouvelle : Vous comptez livrer un premier bus électrique à la RATP mi-février. Tiendrez-vous les délais ?
Vincent Bolloré : Oui, mais ce n’est pas le premier. Nous en avions déjà fourni deux durant le sommet sur le climat de la COP 21 qui s’est tenu au Bourget en décembre dernier.


Pour l’autonomie, on parle d’une fourchette entre 180 et 250 kilomètres. Vous pouvez être plus précis ?
Nous sommes plutôt proches de 250 kilomètres.

 

Les batteries sont-elles les mêmes que pour les Autolib’ ?
Elles ont la même taille, mais la puissance d’un pack est de 35 KW contre 30 pour les voitures. Un bus est équipé de 8 packs de batteries.

 

D’ici 2025, date du déploiement d’environ 3800 bus électriques à la RATP, pensez-vous améliorer les performances de vos batteries ?
On atteindra sans doute une puissance autour de 40 à 45 KW et une autonomie de 300 km. Cela nous permettra de viser le marché des autocars.

 

D’autres opérateurs de transport sont-ils intéressés par votre bus ?
Oui, beaucoup. Mais nous donnons la priorité à la RATP.

 

Votre usine permet de produire 200 bus par an. Les capacités seront-elles suffisantes très longtemps ?
On augmentera la capacité si nécessaire. Nous avons acquis un terrain de 15 hectares. Mais l’important pour nous est le développement des batteries et de montrer notre technologie unique au monde. Notre usine produit actuellement 3000 batteries par an, mais nous avons la capacité d’en produire 15000.

 

Le marché des batteries est en ébullition. De nouvelles technologies apparaissent comme celles des batteries au sodium. Etes-vous inquiets ?
Nous sommes habitués à la concurrence et nous la regardons avec beaucoup d’intérêt. Mais nous pensons avoir un avantage en termes de prix, de sécurité et d’environnement. 60 à 70 % de la valeur de la batterie est récupérée en fin de vie pour en fabriquer une nouvelle, notamment le lithium.

 

Autolib’ est un bon laboratoire. Rencontrez-vous parfois des problèmes de fiabilité ?
Nous avons eu zéro panne sur nos batteries. Nous en sommes à notre cinquième année dans l’autopartage. La batterie a fait ses preuves, mais elle doit durer dix ans pour être économiquement intéressante.

 

Attendez-vous des nouveaux contrats dans l’autopartage en 2016 ?
Nous attendons le résultat de l’appel d’offres à Singapour. Surtout, nous allons mettre en place notre solution à Londres, Rome et Turin.

 

Le Bluetram est actuellement en test sur les Champs-Elysées. Quand comptez-vous commercialiser ce véhicule qui s’apparente davantage à un trolleybus ?
C’est un tramway sur pneus doté de supercapacités qui lui donnent une autonomie de 40 kilomètres. Il se recharge dans chaque station (quelques kilomètres entre chaque arrêt). En juin prochain, nous sortirons une version de 12 mètres [Ndlr : 6 mètres actuellement] et l’an prochain, un modèle de 18 mètres pour transporter 150 personnes. La commercialisation est prévue pour 2017 ou 2018. Nous devons encore mener des tests dans une ou deux villes.


Propos recueillis par Olivier Cognasse

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

21/01/2016 - 12h27 -

Félicitation à cet industriel qui nous prouve que les Français sont tout à fait capables de faire des produits qui se vendent bien !
Et en plus il fait dans le développement durable !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte