L'Usine Santé

Nourrissons : la production du laboratoire normand Marette est suspendue

Elodie Vallerey ,

Publié le

Suite à l'identification de la bactérie qui aurait causé le décès de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry début décembre, la ministre de la Santé Marisol Touraine a ordonné la suspension de l'activité du laboratoire pharmaceutique Marette, situé en Normandie.

Nourrissons : la production du laboratoire normand Marette est suspendue © LisaW123 - Flickr - c.c.

Le couperet est tombé le 7 janvier en début de soirée pour le laboratoire Marette, une petite entreprise à l'origine de la fabrication des poches alimentaires contaminées ayant conduit au décès de trois bébés du service de néonatologie de l'hôpital de Chambéry début décembre.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a en effet demandé la suspension de l'activité de production du laboratoire situé à Courseulles-sur-Mer, dans le Calvados.

Le procureur de la république de Marseille, à qui l'enquête a été confiée, a déclaré n'exclure "aucune piste", recherchant "d'éventuelles défaillances dans toute la chaîne de fabrication, de transport, de stockage et d'administration de ces poches de nutrition", rapporte l'AFP.

Du côté de l'Institut Pasteur, où les résultats des analyses sur les poches contaminées ont été dévoilés, on précise que le germe est "une entérobacterie de l'environnement, une nouvelle espèce non décrite à ce jour et qui n'a pas encore de nom".

Le laboratoire Marette a pour sa part indiqué qu'il n'excluait pas d'envisager des "recours" contre la suspension de son activité.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte