"Notre objectif est de disposer fin 2015 de trois haut-fourneaux rénovés"

Henri-Pierre Orsini, PDG d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine, présente les enjeux du programme d’investissements de 92 millions d’euros sur le haut-fourneau n°2 de Dunkerque (Nord)

Partager
Henri-Pierre Orsoni, directeur de la division atlantique et lorraine d'ArcelorMittal.

L’Usine Nouvelle - Quel est l’objectif du programme de rénovation du haut-fourneau n°2 de Dunkerque ?

Henri-Pierre Orsini - Nous confortons la place stratégique du site nordiste. Je rappelle que Dunkerque (Nord) est l’ensemble industriel le plus important et le plus productif d’ArcelorMittal en France. Avec la réfection complète du haut-fourneau 2, notre objectif est de disposer à la fin de 2015 d’un parc de trois haut-fourneaux rénovés. Le haut-fourneau 4 - qui assure à lui seul 50 % de la production du site - l’a été en 2001, et le haut-fourneau 3 en 2006. Avec une capacité de production de 7 millions de tonnes de brames d’acier par an, Dunkerque alimente sept sites en aval dont celui de Florange (Moselle) et, pour les deux tiers de ses besoins, celui de Liège en Belgique.

Quel est le calendrier prévu ?

Nous lançons dès à présent la phase de préparation avant celle des appels d’offre. Sur un marché de 92 millions d’euros, la moitié reviendra aux entreprises de la région Nord-Pas de Calais. En aout 2015, débute le démontage et la remise à neuf, soit quatre mois de travaux. Le haut-fourneau 2 disposera alors d’une capacité de production de 1,2 million de tonnes par an.

Quels sont les autres programmes d’investissements en cours ?

Sur l’entité ArcelorMittal Atlantique et Lorraine, nous avons deux programmes clefs. A Dunkerque, nous rénovons le train de laminage à chaud. Cela représente 65 millions d’investissement sur ces trois dernières années. Nous terminons ce programme en 2014, avec 11 millions d'euros d’investissements supplémentaires, soit un total de 76 millions d’euros. A Florange, nous avons lancé cette année, 93 millions d’euros d’investissement sur un programme de 180 millions d’euros sur trois ans, comme nous l’avions annoncé en novembre 2012.

Propos recueillis par Francis Dudzinski


Site ArcelorMittal de Dunkerque

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS