Norwegian Air propose un gros rabais pour ses nouvelles actions

par Terje Solsvik
Partager
Norwegian Air propose un gros rabais pour ses nouvelles actions
Norwegian Air va émettre de nouvelles actions à un prix représentant seulement un tiers de son cours de Bourse lors d'une augmentation de capital prévue dans les prochaines semaines et destinée à ses actionnaires, a annoncé lundi la compagnie norvégienne à bas coûts, en difficulté financière. /Photo d'archives/REUTERS/TT News Agency/Johan Nilsson

OSLO (Reuters) - Norwegian Air va émettre de nouvelles actions à un prix représentant seulement un tiers de son cours de Bourse lors d'une augmentation de capital prévue dans les prochaines semaines et destinée à ses actionnaires, a annoncé lundi la compagnie norvégienne à bas coûts, en difficulté financière.

Norwegian Air a annoncé le 29 janvier son intention de lever 3 milliards de couronnes (307,7 millions d'euros) via cette émission de titres afin de renforcer son bilan à la suite de la décision du groupe IAG, propriétaire entre autres de British Airways, de ne pas se porter acquéreur de la compagnie norvégienne.

L'annonce des conditions de cette augmentation de capital a fait chuter le titre Norwegian Air de 15% lundi en Bourse d'Oslo, à un creux de six ans et demi à 83 couronnes. L'action a ensuite effacé une partie de ses pertes et se traitait en baisse de 3,39% à 94,04 couronnes à 14h55 GMT.

Dans le cadre de cette opération, les actionnaires de la compagnie disposeront de deux droits de souscription par titre détenu pour acheter des nouvelles actions à 33 couronnes l'unité, contre un cours de clôture de 97,34 couronnes vendredi.

En appliquant un tel rabais, Norwegian gonfle la valeur de chaque droit de souscription, qui peut lui-même être acheté et vendu.

"Sur la base du cours de clôture (de vendredi), la valeur théorique de chaque droit de souscription est de 21,45 couronnes et la valeur théorique de deux droits de souscription reçus par action existante est de 42,90 couronnes", déclare Norwegian dans un communiqué.

"Les actionnaires doivent décider soit d'exercer soit de vendre leurs droits de souscription, ou une combinaison des deux, pour maintenir la pleine valeur de l'actionnariat."

Un peu plus tôt lundi, le directeur général, Bjørn Kjos, et le président du conseil d'administration de Norwegian, Bjørn Kise, ont annoncé qu'ils vendraient une partie de leurs droits de souscription à d'autres investisseurs, ce qui réduira la participation de 24,66% qu'ils détiennent avec leurs familles via le véhicule d'investissement HBK.

Ils n'ont pas précisé qui étaient les acheteurs de ces droits.

Norwegian a déclaré le mois dernier que l'homme d'affaires John Fredriksen, déjà actionnaire, avait accepté de participer à cette augmentation de capital.

Norwegian cherche à appliquer sur les liaisons transatlantiques le modèle à bas coût qui domine désormais les vols intérieurs en Europe via Ryanair et easyJet. Elle n'est toutefois pas parvenue à rendre cette activité rentable.

Le secteur du transport aérien en Europe est en outre confronté à des problèmes de surcapacités et au renchérissement du carburant, deux facteurs ayant poussé plusieurs compagnies à la faillite ces derniers mois.

(Avec Gwladys Fouche; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS