Norwegian Air fait une dernière offre de restructuration à ses créanciers

par Terje Solsvik

Partager

Norwegian Air fait une dernière offre de restructuration à ses créanciers
Norwegian Air a soumis jeudi à ses créanciers son plan de restructuration définitif, une étape majeure dans son projet visant à réduire sa dette et sa flotte afin de surmonter la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, selon le transporteur aérien à bas coût. /Photo d'archives/REUTERS/Pawel Kopczynski

OSLO (Reuters) - Norwegian Air a soumis jeudi à ses créanciers son plan de restructuration définitif, une étape majeure dans son projet visant à réduire sa dette et sa flotte afin de surmonter la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, selon le transporteur aérien à bas coût.

S'il est approuvé par un nombre suffisant de créanciers et par la Haute Cour de justice d'Irlande, ce plan permettra à Norwegian de lever de nouveaux capitaux et de sortir du régime de protection contre la faillite en Irlande et en Norvège.

"Il s'agit d'une étape importante dans le processus visant à assurer l'avenir de Norwegian", a déclaré dans un communiqué le directeur général du groupe, Jacob Schram.

Comme annoncé l'année dernière, le plan de restructuration met définitivement fin aux vols transatlantiques du transporteur, qui compte désormais se concentrer sur les vols européens, en particulier vers les pays nordiques.

"Nous espérons que la Haute Cour d'Irlande rendra sa décision finale dans les deux prochaines semaines", a déclaré le directeur financier de Norwegian Air, Geir Karlsen, ajoutant que peu après, une procédure judiciaire indépendante en Norvège devrait connaître également sa conclusion.

"Si tout se déroule comme prévu, nous serons en mesure de procéder à la levée de fonds en mai", a-t-il déclaré.

Cette proposition actualisée fait suite à une première ébauche présentée par Norwegian en janvier, qui prévoyait de réduire sa flotte à 53 appareils, contre 140 avant la pandémie, et de réduire sa dette à 20 milliards de couronnes norvégiennes (1,98 milliard d'euros), contre 56 milliards.

Norwegian Air a récemment décidé d'annuler la commande de 88 nouveaux avions à Airbus, alors que le conflit portant sur l'annulation des commandes de 97 Boeing n'a toujours pas été réglé devant la justice aux États-Unis.

(Version française Anait Miridzhanian, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS