Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Norsk Hydro dit n'avoir versé aucune rançon après une cyberattaque

Publié le

OSLO (Reuters) - Le producteur norvégien d'aluminium Norsk Hydro, victime d'une attaque informatique, a déclaré mercredi qu'il n'avait versé aucune rançon pour recouvrer les dossiers cryptés par les pirates.

Norsk Hydro dit n'avoir versé aucune rançon après une cyberattaque
Un panneau avertissant d'une cyberattaque au siège de Norsk Hydro à Oslo. Le producteur norvégien d'aluminium a déclaré mercredi qu'il n'avait versé aucune rançon pour recouvrer les dossiers cryptés par les pirates. /Photo prise le 19 mars 2019/REUTERS/NTB Scanpix/Terje Pedersen
© Norsk Telegrambyra AS

Les entreprises citées

"Aucune rançon n'a été versée", a déclaré Eivind Kallevik, le directeur financier, lors d'une conférence de presse.

Le groupe a fermé plusieurs de ses usines et sa production a été perturbée à la suite d'une cyberattaque par "rançongiciel" qui a commencé lundi soir et s'est intensifiée dans la nuit.

Norsk Hydro a dit espérer un redémarrage ce mercredi de ses usines d'extrusion, qui transforment les lingots d'aluminium en pièces métalliques destinées aux constructeurs automobiles ou au secteur du bâtiment.

Le groupe a ajouté que rien ne laissait présager pour le moment des pertes de commandes à la suite de cette attaque.

"Nous livrons les commandes comme prévu", a déclaré Norsk Hydro, ajoutant qu'il était prématuré pour évaluer un quelconque impact financier.

(Nerijus Adomaitis; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle