NORDLA MODE DU KIT BOULEVERSE LA FABRICATION DE MEUBLES DEMEYEREDepuis 1990, le marché du kit, en forte croissance, impose à la société Meubles Demeyere des investissements en cascade. Nouvelle usine, ligne de production supplémentaire, entrepôt... Au total, fin 1996, plus de 100millions auront é...

Partager

NORD

LA MODE DU KIT BOULEVERSE LA FABRICATION DE MEUBLES DEMEYERE

Depuis 1990, le marché du kit, en forte croissance, impose à la société Meubles Demeyere des investissements en cascade. Nouvelle usine, ligne de production supplémentaire, entrepôt... Au total, fin 1996, plus de 100millions auront été investis.



Leader français du meuble en kit pour la vente par correspondance et les spécialistes de la grande distribution comme Conforama ou But, les Meubles Demeyere ont connu une croissance rapide au cours des cinq dernières années. L'entreprise, qui réalisait 183millions de francs de chiffre d'affaires en 1989, a passé le cap des 400millions en 1994 (pour 387salariés) et vise 415millions de francs cette année. "En 1990, il y a eu un véritable virage. La baisse du pouvoir d'achat des ménages a entraîné une très forte demande du meuble bon marché. Nous avons donc décidé d'augmenter notre production, qui était de l'ordre de 4000meubles par jour", explique Bernard Demeyere, le P-DG. A l'époque, l'entreprise, qui disposait de trois chaînes de production dans son unité de Pérenchies, près de Lille, fabriquait, à partir de panneaux de particules ou de panneaux mélaminés, des armoires de rangement (son principal produit), mais aussi des lits, des tables de chevet, des commodes et des meubles hi-fi. Première étape du développement: Bernard Demeyere décide d'investir 25millions de francs dans une nouvelle usine de 10000 mètres carrés, implantée dans le village voisin de Lompret.

Une unité de 35salariés, spécialisée dans les petits meubles en kit - commodes et bibliothèques, par exemple -, qui tourne aujourd'hui au rythme de 3500 à 4000meubles par jour. Seconde étape: le démarrage d'une quatrième ligne de fabrication sur le site de Pérenchies. Cet investissement,de 40millions de francs, permet de porter la production quotidienne des deux usines à 12000meubles. Et ce, avec un effectif en production qui s'est maintenu depuis quatre ans autour de 300personnes. En mai dernier, une troisième étape est de nouveau franchie, avec l'inauguration d'un nouvel entrepôt à Deûlémont, à 8kilomètres de Pérenchies. 40millions de francs ont été investis dans ce bâtiment de 24000mètres carrés couverts, qui comporte vingt-six quais d'expédition et deux quais d'arrivage à déchargement rapide. La capacité de mouvement atteint 800tonnes par jour (autant en entrée qu'en sortie). A terme, cet entrepôt devrait employer quarante personnes, dont quinze créations de postes.L'entrepôt de Deûlémont stocke en moyenne l'équivalent d'un mois de chiffre d'affaires (50millions de francs) et 350 des 600références des Meubles Demeyere. Et deux camions assurent le transfert de 98% de la production quotidienne des deux usines (400tonnes) vers l'entrepôt. Chaque camion est équipé d'un système de chargement-déchargement rapide qui permet, par un double jeu de tapis roulants vers les quais, de réaliser ces opérations en moins de trois minutes. Enfin, la dernière étape du développement des Meubles Demeyere se profile, à l'horizon de 1996, avec l'installation d'une sixième ligne de fabrication (environ 20millions de francs d'investissement).

Celle-ci permettra à l'entreprise d'atteindre un rythme de 15000meubles par jour pour un volume d'activité annuel de 550 à 600millions de francs. "La demande s'oriente vers des meubles un peu plus sophistiqués, donc plus chers", souligne Bernard Demeyere, qui se décidera d'ici à la fin de l'année sur la localisation de ce nouvel investissement. Pour l'heure, sa principale préoccupation va au maintien de ses marges (10% du chiffre d'affaires), alors que les prix des matières premières sont à la hausse: +25 % pour les panneaux de particules. Alix de VOGÜÉ



Des réalisations et des projets

1991: nouvelle usine de 10000mètres carrés à Lompret pour fabriquer des petits meubles (25millions de francs d'investissement).

1993: quatrième ligne de production à Pérenchies, dans un bâtiment de 2500 mètres carrés, portant la surface couverte du site à 40000mètres carrés (40 millions de francs).

1995: nouvel entrepôt de 24000mètres carrés couverts à Deûlémont (20millions de francs).

A l'horizon de 1996: nouvelle ligne de fabrication (20millions de francs) qui traitera des panneaux de 1,80mètre sur 4,50mètres et sortira trente-deux pièces différentes avec une vingtaine de machines en ligne (pour les opérations de sciage, de perçage et de placage des chants). Egalement dans le courant de 1996, Bernard Demeyere envisage de construire, à Pérenchies, un nouveau siège social.

Exigence supplémentaire: la qualité. Il faudra replaquer les chants en ligne sur quatre côtés, et non plus sur deux comme aujourd'hui. La clientèle étrangère (40% du chiffre d'affaires de la société), particulièrement allemande, ne veut plus voir apparaître la moindre trace de panneaux de particules.



Le travail en famille

Bernard Demeyere, P-DG.

Avant d'intégrer en 1969 les Meubles Demeyere à Pérenchies, Bernard Demeyere, 47ans, petit-fils du créateur de l'entreprise et actuel P-DG, a complété sa formation technique en travaillant plus d'un an à l'étranger (de l'Afrique au Canada), dans les usines des différents fournisseurs. Entré dans l'entreprise familiale comme commercial, il prend la direction en 1981. Deux soeurs et trois frères l'ont rejoint: Brigitte (45 ans) dirige l'entrepôt de la filiale IDS à Avignon, Isabelle (29ans) travaille au service administratif, Jacques (37ans) s'occupe du patrimoine immobilier, Jean-Pierre (35ans) gère les achats, et Frédéric (29ans) est responsable de la qualité...

USINE NOUVELLE N°2507

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS