Quotidien des Usines

Nord-Pas-de-Calais

, , , ,

Publié le


97 projets annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 6.1 % du total France.

3 288,08 millions d'euros engagés, soit 7.9 % du total France.

6 675 emplois envisagés à terme, soit 10.2 % du total France.


> Mini-portrait

> 10 investissements marquants

> 12 points noirs

> Les autres investissements


L'automobile attire de nouveaux acteurs

· En plus des constructeurs de l'automobile, les équipementiers investissent en masse.
· Le secteur du textile-habillement est encore touché par des fermetures de sites.


De nombreuses annonces de fermetures de sites ont ébranlé la région ces douze derniers mois. Mais, pour autant, l'industrie reste dynamique. Les secteurs de l'automobile, du transport-logistique et de l'agroalimentaire poursuivent leur essor. S'agissant de l'automobile, notre édition précédente avait vu les constructeurs investir en masse. Pour Renault et Toyota l'heure est à la mise en œuvre des projets annoncés l'an dernier. PSA Peugeot Citroën lance quant à lui la construction d'ateliers, où seront fabriqués à partir de 2005 une nouvelle génération de boîtes de vitesse.

Du côté des équipementiers, Bosal, qui a rapatrié dans le Pas-de-Calais les opérations de première monte de sites à l'étranger réaménage ses lignes et optimise ses méthodes de soudage. L'usine produira les systèmes d'échappement de la nouvelle Mégane et des pièces pour la Peugeot 404. Tanis ouvre cet été dans le Nord son unité de pièces plastiques. Glaverbel réorganise son site nordiste, dédié aux toits-ouvrants en verre. Antolyne (habillages intérieurs de véhicules) et le joint-venture entre Plastic Omnium et Valeo (boucliers avants) s'implantent sur le parc industriel fournisseurs de Renault Douai à proximité de SAS Automotive, qui sort depuis août 2001 des cockpits, dont ceux de la future Mégane.


La région a toutefois perdu un projet de taille dans l'automobile. Faute d'avoir attiré le site du constructeur allemand BMW, Arras consacrera la zone Actiparc à la logistique, un secteur en plein essor. Le britannique Gazeley y aménagera un parc destiné à une vingtaine d'entreprises industrielles et commerciales. Un projet annoncé comme complémentaire à celui de la plate-forme multimodale de Dourges (Pas-de-Calais), dont les travaux d'aménagement ont démarré à l'automne 2001. La présence prochaine de ces deux énormes complexes n'empêche pas d'autres centres logistiques européens de voir le jour. Après DaimlerChrysler à Valenciennes (Nord) et Columbia Sportwear à Cambrai, Babyliss, qui vient de doubler ses capacités de stockage sur son site d'Iwuy, aurait des projets plus ambitieux. Et, à Dunkerque, la zone logistique internationale accueille de nouveaux acteurs comme Falcon Distribution, qui distribue vers le Royaume-Uni les appareils d'électroménager produits sur toute l'Europe.
Autre port, autre stratégie. Boulogne-sur-Mer mise quant à lui sur l'agroalimentaire. Continentale Nutrition, le leader européen du pet food à marques distributeurs y réalise l'un des plus gros investissements du secteur. Findus fait de son site boulonnais son principal centre de production européen de poissons panés, et FVG (groupe Pomona) devrait y accroître fortement ses moyens de production.
Il n'en reste pas moins que la région n'a pas terminé sa reconversion industrielle, en l'occurrence dans le textile-habillement avec la liquidation de la Sarl Helemmes (groupe Mossley), la fermeture du producteur de fils teints Caulliez Frères, les difficultés d'Ecce, et les mises en redressement judiciaire de GMP et de Protiss. La métallurgie est également touchée avec le prochain arrêt de Sollac Atlantique à Biache-Saint-Vaast. Le secteur du ferroviaire, un temps malmené, tire quant à lui son épingle du jeu. Les commandes affluent chez Bombardier et Alstom Transport. Valenciennes pourrait enfin valoriser ce savoir-faire territorial en attirant la future " Agence européenne de Sécurité Ferroviaire ".
Geneviève HERMANN

 


MINI-PORTRAIT

Michel Monjoie, chef de projet DaimlerChrysler à Valenciennes (59)

Il choisit Valenciennes pour desservir l'Europe du Nord

Porteur du projet de la plate-forme logistique de DaimlerChrysler à Valenciennes (Nord), Michel Monjoie a été " agréablement " surpris par les gens du Nord. " Les seuls retards que nous avons pris ont été dus aux intempéries ", se félicite ce financier de formation, rigoureux et diplomate.
Michel Monjoie, 49 ans, a commencé sa carrière comme contrôleur de gestion dans les années 1980 chez Mercedes, aujourd'hui entrée dans le giron de DaimlerChrysler. Durant six mois, il s'est occupé du projet de Valenciennes tout en gardant la responsabilité du centre de pièces de rechange d'Etoile-sur-Rhône (Drôme), un poste qu'il a quitté mi-2001 pour se consacrer à sa mission nordiste. " Je devais trouver un terrain desservi par une autoroute pour y implanter un centre de distribution de 40 000 mètres carrés, d'où nous pourrions desservir le Nord de l'Europe, rappelle-t-il. Seuls Cambrai et Valenciennes répondaient à ces critères ". Le choix final s'est ensuite fait sur des questions liées à la portance du sol. Michel Monjoie s'occupe aujourd'hui de la création d'une succursale du constructeur à Lyon (Rhône).
 


10 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 
PSA Peugeot Citroën (France)
Automobile
Les boîtes de vitesse du futur

Le constructeur investit 290 millions d'euros pour construire de nouveaux ateliers sur 50 000 mètres carrés dans son usine de Valenciennes (59) où seront fabriquées, à partir de 2005, les boîtes de vitesses mécaniques pilotées à raison de 17 500 unités par semaine. Le lancement de ce nouveau type de boîte de vitesse s'accompagne d'un investissement en recherche et développement de 140 millions d'euros. L'extension du site s'accompagnera de la création de 200 emplois.

Eaux Minérales de Saint-Amand (France)
Boissons
Des capacités de production accrues

Spécialisée dans les eaux minérales, l'entreprise a mis en chantier, en janvier, la construction d'une ligne d'embouteillage multi-formats à Saint-Amand (62), dont la mise en service est prévue cet été. Avec le lancement d'une ligne pour eaux aromatisées à haute capacité de production (9 000 bouteilles à l'heure) ainsi que l'extension des bureaux et du bâtiment de stockage, les Eaux Minérales de Saint-Amand investissent au total 34 millions d'euros cette année, avec à la clef, la création de 4 postes supplémentaires.

DK6 (Gaz de France et Arcelor)
Energie
La co-génération à l'honneur

Une centrale thermique de co-génération de 800 MW, fournie par Alstom, remplacera en février 2005 l'installation actuelle de Dunkerque (59), et brûlera les gaz émis par l'usine dunkerquoise de Sollac Atlantique. Gaz de France assurera la maîtrise industrielle du chantier aux côtés d'Arcelor. Les travaux devraient démarrer à l'automne prochain et nécessiteront 350 millions d'euros d'investissement. C'est la filiale de Gaz de France (Dunelys), qui se chargera d'exploiter la future centrale.

Gazeley Properties (Wal-Mart, Etats Unis)
Logistique
3 000 emplois d'ici à dix ans

La communauté urbaine d'Arras (62) a signé en avril 2002 une convention pour l'implantation d'un site de 150 hectares avec la société Gazeley, spécialisée dans le développement de parcs logistiques. Cette dernière a annoncé un investissement de 250 millions d'euros. Le projet, programmé de 2003 à 2015, prévoit la construction de 6 000 mètres carrés de bâtiments qui seront loués à une vingtaine d'entreprises industrielles ou commerciales avec à la clef l'embauche d'environ 3 000 salariés. Le premier bâtiment devrait ouvrir ses portes au printemps 2003.

Ostwind (Allemagne)
Energie
Le projet éolien le plus important de France

Le promoteur allemand investit 272 millions d'euros pour un parc d'une centaine d'éoliennes réparties sur 26 sites de la communauté des communes de Fruges (62). Le raccordement des éoliennes à la ligne très haute tension qui relie Gravelines au bassin parisien nécessite la réalisation d'un transformateur spécifique de 650 000 volts. Les travaux devraient démarrer au plus tôt au printemps 2004 et au plus tard en 2007. Une vingtaine de postes de techniciens de maintenance seront créés.

Tanis (Trèves et Antolin, France/Espagne)
Automobile
Un plasturgiste à Cambrai

L'unité de plasturgie de Tanis à Cambrai (59), spécialiste de l'habillage intérieur des voitures, sort de terre. Sont investis 29 millions d'euros pour le bâtiment de 24 000 mètres carrés, et 18 millions pour le process. La réception des locaux est prévue pour août 2002. Une première presse à injecter de 1 700 tonnes est déjà arrivée en juin dernier. Il y en aura au final dix-neuf, de 800 à 2 000 tonnes pour des fabrications destinées dans un premier temps à Renault et à PSA Peugeot Citroën.

Port Autonome de Dunkerque
Transport-Logistique
Un port en plein essor

Les travaux d'extension du terminal à conteneurs qui ont démarré en septembre 2001 prendront fin au printemps 2004. Ils vont permettre au port de Dunkerque (59), qui y investit 20 millions d'euros, d'offrir les plus grands tirants d'eau de France pour les navires porte-conteneurs, soit 14,20 mètres dès octobre 2003 et 15,50 mètres en mars 2004. Les quais disposeront en juillet 2002 d'un portique supplémentaire, un Super-Over-Panamax financé par la société belge IFB pour un montant de 10 millions d'euros.

Toyota Motor Manufacturing France (Japon)
Automobile
Assembler 180 000 moteurs par an

L'inauguration de l'unité d'assemblage des moteurs de Valenciennes (59) destiné à la Yaris a eu lieu le 25 avril 2002. Annoncée en janvier 2001, cette unité a été construite en neuf mois et a entraîné un investissement d'environ 22 millions d'euros. Après avoir démarré les moteurs essence d'un litre, l'unité produira des moteurs essence d'1,3 litre à l'automne 2002 et des moteurs Diesel au début de l'année 2003. Les effectifs s'élèveront alors à 140 personnes réparties en deux équipes de production.

CNRT en génie électrique
Energie
De la recherche sur les réseaux et machines électriques du futur

Le Centre national de recherche technologique (CNRT) en génie électrique s'implante à Lille (59), de concert avec des laboratoires de recherche de la région (L2EP, LSEE, LME), pour travailler sur les problèmes liés au transport et à la production de l'énergie électrique. Sa création est soutenue par l'Etat et la Région, à hauteur de 4 millions d'euros, et par le Fonds européen de développement régional (Feder) pour 2,3 millions. Deux programmes de recherches sont d'ores et déjà définis. Le premier, lancé en mars 2001, porte sur les " réseaux ", en partenariat avec Suez qui y investit 1,4 million. Le second sur les " machines " démarrera en octobre 2002 avec EdF et Framatome ANP, qui y injectent 3,1 millions. Tous deux mobilisent 23 chercheurs et entraînent le recrutement de 6 personnes à durée déterminée. A terme, ce sont 35 personnes qui travailleront pour partie aux projets, sous la direction Jean-Paul Hautier, directeur de recherche de l'Ecole nationale supérieure d'Arts et Métiers (Ensam).

Jeumont (Framatome ANP, France/Allemagne)
Energie
Diversification dans l'éolien et la supraconductivité

La rénovation complète de l'outil industriel de Jeumont s'est terminée début 2002. Engagé en 1997, le chantier lié à la diversification dans l'éolien et dans la fabrication d'aimants supraconducteurs pour le LHC (Large Hadron Collider) du Cern a nécessité un investissement de 60 millions d'euros, étalé sur quatre ans et intégrant les investissements de R&D. Sur cette même période près de 205 personnes ont été embauchées. L'usine de Jeumont (59) peut produire aujourd'hui une centaine d'éoliennes par an avec des alternateurs de 750 watts pour des pales de 48 mètres.
 
 


12 POINTS NOIRS


Citation Daniel Soury-Lavergne, chargé de la stratégie à Sollac Atlantique

" L'usine de Biache a peu à peu atteint un volume d'activité ne permettant plus de supporter ses coûts de structures ".

· Faute de terrain sur la communauté urbaine de Lille (59), les Laboratoires Anios, spécialisés dans les produits désinfectants à destination des industries de l'agroalimentaire et de la santé ont décidé de prospecter en dehors de la région afin de pouvoir rapidement étendre leurs capacités logistiques et construire un nouveau site de production. Ce projet d'extension devait entraîner un investissement de 8,5 millions d'euros et créer une cinquantaine d'emplois.

· La cokerie de Drocourt, une des deux dernières de Charbonnage de France, a cessé sa production en mars 2002. Le site basé au sud d'Hénin-Beaumont (62) va être démantelé. Des travaux qui se dérouleront jusqu'en 2003 et qui nécessiteront 14 millions d'euros de dépense.

· L'usine d'ammoniac de Grande Paroisse, située à Waziers (59) et classée Seveso, va fermer ses portes. Cette unité (67 personnes) avait déjà arrêté sa production en décembre 2001. Les travaux de démolition devraient démarrer fin 2002.

· Le spécialiste d'habillement masculin haut de gamme, Ecce supprimera 160 postes sur un effectif de 398 salariés que compte son unité de Poix-du-Nord (59). La direction a prise cette décision suite à la perte de la griffe Yves Saint Laurent, qui représentait 35 % de la production du site nordique.

· Moins d'un an après la liquidation judiciaire de la filature d'Helemmes qui avait entraîné le licenciement de 122 personnes, celles de Lomme et de Virolois à Tourcoing (59) ont été cédées au P-dg de Mossley-Sartel. Il s'est engagé à maintenir les emplois qui étaient menacés.

· Lawson Mardon Trentesaux, filiale de groupe Alcan, ferme son usine de Tourcoing où travaillaient 89 salariés à la fabrication des films d'emballage plastique pour produits alimentaires. Les machines du site nordiste vont être transférées vers Sarrebourg (57), où la création de 55 postes pourraient permettre de reclasser une partie des salariés de Tourcoing.

· Le site d'Hénin-Beaumont de Samsonite licencie 95 salariés sur 310. La capacité de production va être réduite d'un bon tiers, avec 550 000 produits prévus pour 2002, contre 900 000 auparavant. Le lancement de nouvelles gammes devrait aider l'entreprise à stopper la baisse de son activité.

· Mise en liquidation judiciaire depuis le 14 décembre, l'imprimerie Scia implantée à la Chapelle-d'Armentières (59) a reçu l'accord du tribunal de commerce de Lille pour être reprise par Hamid Haddak en mai 2002. Pour autant l'avenir du site reste incertain.

· Suite à la chute des commandes de son client Ericsson, le groupe américain de sous-traitance électronique, Solectron, compte fermer son usine nordiste de Longuenesse (438 personnes). Cette décision a été prise alors que le site a perdu 70 % de son chiffre d'affaires en un an.

· L'usine de Biache-Saint-Vaast (62) du groupe Arcelor va devoir arrêter son activité avec pour conséquence la disparition de 421 postes de travail. L'acier nu qu'elle produit ne répond plus aux besoins du marché. La fermeture devrait avoir lieu dans le courant de l'été 2002.

· La brasserie Terken placée en redressement judiciaire en novembre 2001 a été reprise par la vinaigrerie Covinor, implantée à Raismes dans le Nord. Seuls 124 des 300 salariés de la brasserie sont repris par le nouveau propriétaire qui devra trouver de nouveaux marchés pour sauver le site.

· TotalFinaElf, qui devait entamer au troisième trimestre 2001 les travaux de construction de son champ d'éoliennes à Dunkerque pour un montant de 85 millions d'euros, a du retardé son projet après que la préfecture de région lui ait demandé des études complémentaires.
 



LES AUTRES INVESTISSEMENTS
 

AGROALIMENTAIRE

Roquette (France)
120 millions d'euros

Lestrem (62)
Usine d'amidonnerie de maïs pour le numéro 2 européen des produits amylacés (environ 3 500 tonnes de maïs par jour seront traités, contre 2 150 aujourd'hui).
2002-2003

Coca-Cola Production (Etats-Unis)
40 millions d'euros

Dunkerque-Socx (59)
Extension du bâtiment de l'usine de remplissage de boîtes de sodas située à Socx et ligne de PET (polyéthylène téréphtalate) pour produire 30 000 bouteilles plastiques à l'heure dès le quatrième trimestre 2002. Mise en service courant 2004 d'une sixième ligne supplémentaire de production.
2002-2004

Roxane (France)
20 millions d'euros

Mérignies (59)
Unité, comprenant deux lignes d'embouteillage dans un bâtiment de 12 000 mères carrés qui produira des bouteilles à la marque " Source Louise Mérigny ".
2002

Isap Euronord (Isap-OMV, Italie)
19 millions d'euros

Cambrai (59)
Bâtiment, doté de deux lignes de fabrication pour ce transformateur de matières plastiques (emballages agroalimentaires et vaisselles mono-usage).
2002-2003
60 emplois

Continentale Nutrition (France)
15,25 millions d'euros

Boulogne-sur-mer et Wimille (62)
Trois lignes de production destinées à la fabrication d'aliments humides pour animaux d'une capacité annuelle de 90 millions de pochettes pour le leader européen du pet-food à destination de la grande distribution. En parallèle, la construction d'une plate-forme logistique de 40 000 mètres carrés est en cours à Wimille.
2002
100 emplois

Ménissez (France)
15,2 millions d'euros

Feignies (59)
Bâtiment de 15 000 mètres carrés destiné à l'extension du stockage et des capacités de production de pain surgelé.
Opérationnel février 2002
25 emplois

Heineken International (Pays-Bas)
15 millions d'euros

Mons-en-Baroeul (59)
Adaptation d'une ligne d'embouteillage pour la fabrication des bouteilles en aluminium, ligne de conditionnement supplémentaire en prévision d'un accroissement des besoins en capacité de production.
2002-fin 2003

OCG Cacao (Ouka BV, Pays-Bas)
13,5 millions d'euros

Mouscron (59)
Usine d'une capacité annuelle de 25 000 tonnes pour ce producteur de chocolat et de poudre de cacao.
2002
50 emplois en pleine charge

Herta (Nestlé, Suisse)
7,6 millions d'euros

Saint-Pol-sur-Ternoise (62)
Quatrième pôle de production (5 000 tonnes par an de croque-monsieur), auparavant assurée par l'unité allemande de Francfort.
2002-mi-2003
65 emplois

Brioche Pasquier (France)
7 millions d'euros

Aubigny-en-Artois (62)
Quatrième ligne de production pour le spécialiste de la viennoiserie (2,3 millions) et, dès cet automne, construction d'un bâtiment destiné à accueillir de 2 à 4 lignes supplémentaires.
2002-2004
50 emplois

Société Européenne de Confiserie (NPH, Singapour)
7 millions d'euros

Neuville-en-Ferrain (59)
Transfert de toutes les activités du fabricant des chocolats Delespaul et des rochers Pralin'Or dans une seule usine, située à la frontière belge.
Opérationnel fin 2001
35 emplois

Abattoirs Defial (Groupe Alliance, France)
5,3 millions d'euros

Saint-Pol-sur-Ternoise (62)
Remplacement de la chaîne d'abattage de porcs existante pour passer d'une capacité de production de 3 500 à 7 000 porcs par semaine, avec une productivité de 250 porcs à l'heure. Extension des bâtiments de 1 300 mètres carrés.
2002
50 emplois

Coca-Cola Entreprises (Etats-Unis)
5,2 millions d'euros

Dunkerque zone du Pont-Loby (59)
Bâtiment de 6 500 mètres carrés pour abriter le centre européen de reconditionnement de matériels de distribution de boissons, de vitrines réfrigérées et de fontaines en provenance de France, Belgique et Pays-Bas.
2002
60 emplois

Brasserie Duyck (France)
5 millions d'euros

Jenlain (59)
Rénovation de la brasserie Jeanlain pour accroître la capacité de production, et des équipements dans un souci de préservation de l'environnement.
2002-2004

Westhove (France)
5 millions d'euros

Arques (62)
Doublement de l'outil industriel pour faire passer le chiffre d'affaires de 8,4 à 16 millions d'euros entre 2001 et 2004 pour ce transformateur de farines végétales.
1ère extension (3,5 millions) opérationnelle en décembre 2001, la seconde le sera fin 2002.
13 emplois

Clabo Conseil (France)
4,6 millions d'euros

Merville (59)
Extension sur 1 600 mètres carrés avec des équipements destinés à l'automatisation des analyses et une informatique de gestion des procédés sur Intranet pour ce laboratoire de contrôle en hygiène alimentaire.
2002
10 emplois

United Biscuits Industries (Royaume-Uni)
4 millions d'euros

Nieppe (59)
Adaptation des équipements de process et bâtiment de stockage pour les produits semi-finis chez ce producteur de biscuits haut de gamme.
2002

Findus (EQT Scandinavia, Suède)
3,8 millions d'euros

Boulogne-sur-Mer (62)
Réorganisation de l'usine de poissons panés, pour en augmenter la production.
2002-2003

Coustenoble (France)
3,04 millions d'euros

Auchel (62)
Usine d'aliments pour pigeons (50 000 tonnes par an) sur une surface au sol de 6 000 mètres carrés.
Opérationnel juillet 2002

Super Diet (France)
3 millions d'euros

Wavrechain-sous-Denain (59)
Doublement de la superficie de l'usine (à 7 000 mètres carrés) et lancement des conditionnements de concentrés de plantes bio sous forme de comprimés pour ce laboratoire spécialisé dans les compléments alimentaires à base de plantes.
Opérationnel novembre 2002



AMEUBLEMENT

Meubles Demeyère (France)
45,7 millions d'euros

Pérenchies (59)
Extension sur 25 000 mètres carrés pour accroître les capacités de production (projet repoussé d'une année) de cette entreprise familiale de meubles, de même pour l'entrepôt logistique qui devait doubler les capacités de stockage et d'expédition.
2003-2005
50 à 100 emplois



AUTOMOBILE

MCA/Maubeuge Construction Automobile (Renault, France)
36 millions d'euros

Maubeuge (59)
Amélioration de la productivité dans le cadre du développement de la gamme Kangoo.
2002

Oxford Automotive (Etats-Unis)
24 millions d'euros

Douai (59)
Lancement en production des pièces de tôlerie de la future version break de la Peugeot 307, puis des pièces de la remplaçante de la Scénic de Renault.
2002-2003
100 emplois

Faurecia Industries (France)
15 millions d'euros

Hénin-Beaumont (62)
Nouvelles lignes de production et adaptation d'outillage sur celles existantes en vue d'accroître la productivité pour cette unité de planches de bord, de grilles de calandre et de consoles pour l'automobile.
2002

STA/Société de transmission automatique (80 % Renault/20 % PSA Peugeot Citroën, France)
12,4 millions d'euros

Ruitz (62)
Adaptation des moyens de production aux exigences de sécurité, d'environnement et de conditions de travail pour cette usine de boîtes de vitesse.
2002

Bosal (Pays-Bas)
12 millions d'euros

Annezin (59)
Réaménagement du site pour la construction en première monte de produits d'échappement (80 % de sa production contre 65 % en 2000), augmentation de capacité des lignes de fabrication.
2001-2003
30 emplois

SAS Automotive Systems (Faurecia/Siemens, France/Allemagne)
4,6 millions d'euros

Douai (59)
Bâtiment de 10 000 mètres carrés, pour l'assemblage de cockpits pour l'usine de Renault Douai.
Opérationnelle depuis août 2001
80 emplois

Grupo Antolin IGA (Espagne)
4,5 millions d'euros

Hénin-Beaumont (62)
Deux lignes de production, dont une pour les pavillons de la nouvelle Opel Vectra, et l'autre pour les pavillons de la nouvelle Espace Renault.
Opérationnel mai 2002
40 emplois

Splintex Glaverbel (Belgique)
4 millions d'euros

Aniche (59)
Automatisation d'une ligne de production chez ce fabricant de pare-brise feuilletés pour l'automobile.
2002

Valmex (Textron Industries, Etats-Unis)
4 millions d'euros

Vieux-Condé (59)
Ligne de fabrication de pièces de fixation (opérationnelle juin 2002), adaptations des équipements existants pour ce fabricant de pièces de fixation.
2002-2003


CHIMIE-PHARMACIE

Genfit (Aventis Liphamerck, UCB Pharma, Sanofi-Synthélabo et Institut Pasteur de Lille, France)
10 millions d'euros

Loos (59)
Extension des bâtiments et développement de la R&D pour cet organisme de génomique, qui entre dans sa seconde phase de croissance fonctionnelle.
2002-2003

SAV/Société artésienne de Vinyle (Tessenderlo Group, Belgique)
15 millions d'euros

Mazingarbe (62)
Changement de quinze réacteurs de polymérisation (5 en août 2001, 5 en 2003, et 5 en 2004) pour cette usine qui produit 225 000 tonnes de PVC par an. Elle en avait déjà changé cinq en 2000.
2002-2004

Hygiène Products SCA (Suède)
13,5 millions d'euros

Linselles (59)
Programme de mise aux normes de sécurité des systèmes de traitement de l'air des ateliers.
1ère tranche opérationnelle depuis janvier 2002 pour 3,5 millions.
Automatisation et mise en conformité sécurité des lignes de fabrication dans cette unité de production de change-bébés de marque " Up & Go ".
Courant 2002

Schering (Allemagne)
11 millions d'euros

Lys-lès-Lannoy (59)
Extension des bâtiments, accueil d'un laboratoire de contrôle qualité pour ce fabricant de comprimés, de gélules et de dragées. Réaménagement du magasin de stockage, et mis en place du progiciel de gestion intégré SAP.
2002

Bilore (Espagne)
4,5 millions d'euros

Haubourdin (59)
Equipements pour la fabrication d'assouplissants textiles et de liquides de lavage destinés aux lave- vaisselles, et lancement du conditionnement de produits sous forme de pastille.
2002
25 emplois

CPA/Compagnie parisienne des Asphaltes (Rubis, France)
3,05 millions d'euros

Dunkerque (59)
Remise à neuf des systèmes de protection contre l'incendie des réservoirs et construction de cuvettes de rétention afin de limiter les rejets dans l'eau sur ce site spécialisé dans le stockage des liquides et des hydrocarbures.
2002

Alkos (France)
3 millions d'euros

Saint-Martin-Boulogne (62)
Transfert de l'unité de crayons de maquillage située dans l'ex-fabrique de crayons Baignol et Farjon vers la zone industrielle de Saint-Martin-Boulogne.
2002-mars 2003
30 emplois


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Codiac (40 % Melita, France)
6 millions d'euros

Tourcoing (59)
Regroupement en décembre 2001 de cinq entrepôts sur un seul site de 11 000 mètres carrés pour ce distributeur d'accessoires électroménagers.
Ouverture des bureaux en mars 2002.


ENERGIE

Gaz de France
53 millions d'euros

Pitgam (59)
Station de compression inscrite dans le dispositif de transport gazier entre les eaux norvégiennes et l'Europe du Sud, via la France, d'une puissance de compression de 60 MW et d'une capacité de traitement de 15 milliards de mètres cubes par an.
Opérationnel septembre 2001

Spie Capag/Spac/Gaz de France (France)
32 millions d'euros (montant concernant uniquement les investissements dans la région)

Nord (59)
Gazoduc des marches du Nord-Est depuis Taisnière-sur-Hon (59) jusqu'à Oltingue (Haut-Rhin) : sont encore en cours l'aménagement de la station de Taisnière et les travaux concernant les ouvrages de compression.
Opérationnel octobre 2002

InnoVent (France)
3 millions d'euros

Le Portel (62)
Quatre éoliennes de 750 KW chacune, installées sur la Digue Carnot.
Opérationnel mai 2002



ENVIRONNEMENT

Communauté Urbaine de Lille
122 millions d'euros

Lille (59)
Trois stations d'épuration : Neuville-en-Ferrain (59) sera opérationnelle fin 2002, celles des villes franco-belges Menin-Halluin et Comines-Pureté le sont depuis avril 2002. Rénovation de trois autres stations : Villeneuve-d'Ascq (59) est opérationnelle depuis décembre 2001, Wattrelos-Grimonpont et Houplin-Ancoisnes le seront en 2004
2002-2004

Communauté Urbaine de Dunkerque
45,7 millions d'euros

Dunkerque (59)
Centre de valorisation organique des déchets, d'une capacité de 24 000 tonnes pouvant être portée à 36 000 tonnes. En projet : une usine d'incinération.
2002-2004

Sede Environnement (France)
7,6 millions d'euros

Graincourt-lès-Havrincourt (59)
Deuxième plate-forme de compostage pour la fabrication d'engrais agricoles à partir de déchets organiques comme les boues d'épuration.
2002-Début 2004

Suez (France)
7,3 millions d'euros

Grande-Synthe (59)
Centre de valorisation des boues sur une surface de 1 000 mètres carrés pour l'épandage de 35 000 tonnes de boues déshydratées par an.
Opérationnel août 2002

Gallo Plastics (France)
3,8 millions d'euros

Halluin (59)
Troisième ligne de traitement pour cette usine de recyclage du plastique, dont la capacité de production passera de 12 000 à 20 000 tonnes.
Opérationnel juin 2002 (extension du site prévue en 2003).

Cosmolys (Association Santélys, France)
3 millions d'euros

Loos (59)
Extension des bâtiments de ce centre de collecte et de traitement des déchets médicaux.
2003
Une quinzaine d'emplois d'ici à 2005


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Imprimerie Lenglet (France)
61 millions d'euros

Caudry (59)
Unité de 30 000 mètres carrés, dont les rotatives de forte pagination sont en phase finale d'assemblage.
Opérationnel septembre 2002
150 emplois


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Cartonneries de Gondardennes (France)
45,7 millions d'euros

Wardrecques (62)
Reconstruction de l'embranchement ferroviaire de l'usine, réalisation d'un bassin de rétention d'eau, bâtiment pour l'accueil d'une machines à papier de nouvelle génération.
2001-2002

Dalle Hygiène Production (Kartogroup, Italie)
41 millions d'euros

Bousbecque (59)
Bâtiment pour abriter une machine à papier pour la fabrication de ouate de cellulose.
2001-2002
Atelier de transformation pour produits sanitaires et domestiques.
2002-2005
80 emplois

Glaverbel (Belgique)
30 millions d'euros

Boussois (59)
Réorganisation du site verrier pour l'industrie de l'automobile, adaptation du four HPB pour en accroître la rentabilité. En projet : coater (fabrication de verre à couches) et centre de retraitement du calcin.
2002-2003

Stora Enso Corbehem (Finlande)
20 millions d'euros

Corbehem (62)
Amélioration de la qualité de process des trois machines à papier qui tournent chez ce fabricant de papier et de pâte thermomécanique, et rénovation de la chaudière.
2002

Cheminées Philippe (France)
13 millions d'euros

Lieven (59)
Ligne de fonderie pour ce fabricant de cheminées.
Avril 2002-début 2004

Sundis Production (France)
9 millions d'euros

Sars-et-Rosières (59)
Transfert de l'activité de ce fabricant de produits plastiques à destination du grand public depuis Lesquin vers Sars-et-Rosières, dans une nouvelle usine équipée de moules de dernière génération.
Opérationnel janvier 2002

Flo SpA (Italie)
6,57 millions d'euros

Ruitz (62)
Unité de 2 800 mètres carrés pour ce spécialiste de la vaisselle jetable en plastique, d'une capacité de 800 millions de pièces par an.
2002-2003
43 emplois


MECANIQUE - EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Groupe VKF (France)
6,1 millions d'euros

Loon-Plage (59)
Regroupement sur un seul site des filiales de ce groupe qui couvre des activités allant du bureaux d'études et d'ingénierie à la préfabrication de tuyauterie-chaudronnerie et aux opérations de montage sur site. 2002

Valdunes (Acland, Etats-Unis)
5,2 millions d'euros

Valenciennes et Dunkerque (59)
Augmentation de la capacité d'usinage des roues et des composants mécaniques des forges, accroissement de la productivité et mises aux normes qualité et environnementales.
2002

Techniques Surfaces (HEF, France)
4,1 millions d'euros

Onnaing (59)
Unité de traitement de surface (électrolyse et phosphatation).
Opérationnel septembre 2002
40 emplois d'ici à cinq ans

Engiplast (France)
4 millions d'euros

Roubaix (59)
Bâtiments pour abriter des presses de plus de 700 tonnes et un atelier de peinture pour la finition des pièces chez ce fabricant de pièces plastiques par injection
Opérationnel octobre 2001

ECL/Electrification Charpente Levage (Péchiney, France)
3,8 millions d'euros

Ronchin (59)
Bâtiment de 5 000 mètres carrés équipé de quatre ponts de levage d'une capacité unitaire de 30 tonnes pour la fabrication de superstructures chez ce spécialiste des équipements pour les alumineries.
Opérationnel janvier 2002 (une extension du site est d'ores et déjà prévue)

Delzenne (France)
3 millions d'euros

Douvrin (59)
Transfert de l'activité découpage-emboutissage de pièces métalliques pour l'industrie automobile et outillages de presse depuis Haubourdin vers Douvrin dans un bâtiment de 8 000 mètres carrés, avec des équipements de process rénovés et une nouvelle presse de fort tonnage.
2002-2003
40 emplois

VKF (France)
3 millions d'euros

Loon-Plage (59)
Regroupement des sept filiales du groupe de maintenance industrielle sur un site, et équipements de production supplémentaires destinés à la mécanique industrielle et à la chaudronnerie.
1ère tranche de 3 000 mètres carrés (1,2 million) opérationnelle début 2003, 2ème tranche de 4 000 mètres carrés d'ici à 2005

Idéal Résidence Mobile (IRM, France)
1,2 million d'euros

Lesquin (59)
Unité de mobiles-homes dans le cadre de la ré-industrialisation du site de Selnor (ex. Brandt) avec embauche en priorité des anciens salariés du fabricant d'appareils électroménagers.
2002
180 emplois


METALLURGIE - SIDERURGIE

Sollac Atlantique Dunkerque (Arcelor, Europe)
99 millions d'euros

Dunkerque (59)
Rénovation du haut fourneau numéro 4 sur ce site de production de brames et bobines d'acier, dont la production de fonte est passée de 9 200 à 10 800 tonnes par jour.
Opérationnel fin 2001

V&M Tubes (Vallourec/Mannesmann, France/Allemagne)
39,4 millions d'euros

Saint-Saulve (59)
Atelier de forge et unité de traitement sous vide des aciers (2001), transformateur pour four électrique et mise aux normes environnementales (2002).
2001-2002

Comilog France (Eramet, France)
30,5 millions d'euros

Boulogne-sur-Mer (62)
Doublement de capacité du haut fourneau HF7, amélioration des procédés, mise en place d'un système d'épuration sèche des gaz et adaptations portant sur l'instrumentation et une meilleure prise en compte des contraintes environnementales.
Opérationnel décembre 2001

LME/Laminés Marchands Européens (Beltrame, Italie)
30,5 millions d'euros

Trith-Saint-Léger (59)
Laminoir destiné à accroître la capacité de production des laminés et en améliorer la qualité.
Fin 2001-fin 2002

Ugine (Arcelor, Europe)
13 millions d'euros

Isbergues (59)
Refendeuse supplémentaire (4 millions) et renouvellement des équipements de dépoussiérage sur les deux fours électriques que compte cette usine de production de tôles et de brames d'acier inoxydable.
Opérationnel mars 2002

Ascométal (Lucchini, Italie)
11 millions d'euros

Dunkerque (59)
Sixième four de traitement thermique, banc de contrôle à courant de Foucault, pont roulant d'enfournement, automatismes pour les fours de préchauffage et unité de conditionnement des poussières.
2002

GTS Industries (Dillinger Hutte, France/Allemagne)
9,8 millions d'euros

Grande-Synthe (59)
Remplacement d'un pont roulant de manutention de brames (1,3 million), nouvel équipement servant au défournement des brames d'acier avec à la clef une amélioration de leur qualité, et rénovation électrique d'une cisaille à diviser qui coupe à froid des tôles d'acier d'une épaisseur allant jusqu'à 50 millimètres.
2002-2004

Sollac Atlantique Mardyck (Arcelor, Europe)
5,6 millions d'euros

Mardyck (59)
Adaptation des éléments d'automatismes, d'instrumentation et de régulation des équipements de process en vue de produire des aciers à plus haute résistance mécanique, amélioration des systèmes de filtration des liquides de process et remise à niveau des protections incendie.
2002

Ygnis (Atlantic, France)
3 millions d'euros

Cauroir (59)
Réaménagement des locaux de 7 000 mètres carrés existants pour regrouper les activités de production de chaudières.
2002-janvier 2003


TELECOMMUNICATIONS

Atos Origin (France)
18 millions d'euros

Seclin (59)
Travaux pour doublement de la capacité d'accueil du site de la SSII, et matériels.
Opérationnel juin 2002

B2S/Business Support Services (France)
3 millions d'euros

Valenciennes (59)
Centre d'appels sur 10 000 mètres carrés, construit par la communauté d'agglomération de Valenciennes.
2002-Avril 2003
300 emplois


TEXTILE - CUIR - HABILLEMENT

Himexfil (Espagne)
7,6 millions d'euros

Lieu-Saint-Amand (59)
Bâtiment de 12 000 mètres carrés pour ce filateur spécialisé dans la torsion de fil destiné à la fabrication de tissus d'ameublement.
2002-2003
30 emplois

SIH (France)
4,27 millions d'euros

Hem (59)
Refonte du traitement des eaux résiduaires chez cet imprimeur de tissus (restitution de 80 % des eaux usées au sein du process et réduction de la consommation quotidienne d'eau de 700 à 200 mètres cubes).
2002-2003


TRANSPORT - DISTRIBUTION - LOGISTIQUE

Syndicat Mixte Delta 3 (Région Nord-Pas-de-Calais/Départements du Nord et du Pas-de-Calais, Communauté urbaine de Lille, district d'Hénin-Carvin, commune d'Ostricourt, Caisse des dépôts et Consignation, Caisses d'Epargne des Flandres et du Pas-de-Calais et Union Européenne, France)
295 millions d'euros

Dourges (59)
La plate-forme multimodale actuellement en chantier ouvrira en juin 2003. Sont retenus deux investisseurs, Logistis (filiale de la Caisse des Dépôts et du Crédit agricole) et Prologis (société américaine propriétaire de Garonor).
Opérationnelle juin 2003
1 200 emplois

CCI de Calais
40 millions d'euros

Calais (62)
Neuvième passerelle pour car-ferries géants (en cours d'études).
2002-2005

Columbia Sportswear (Etats-Unis)
37 millions d'euros

Cambrai (59)
Plate-forme logistique de 80 000 mètres carrés et bureaux administratifs pour le fabricant américain de vêtements et accessoires de sport.
2002-janvier 2003
70 emplois

Sogemin (France)
20 millions d'euros

Lomme (59)
Modernisation des installations du Marché d'intérêt national : aménagement des auvents des entrepôts et climatisation (2002-2004 pour 9,5 millions) ; rénovation des parkings et construction de quais à l'arrière des bâtiments (2004-2006 pour 8,5 millions), constitution d'un " pôle fleurs " (après 2006 pour 2 millions).
2002-2007

Prologis (Etats-Unis)
6,98 millions d'euros

Seclin (59)
Entrepôt de 18 000 mètres carrés, en bordure de l'A1.
Opérationnel février 2002

Falcon Distribution (Royaume-Uni)
5,95 millions d'euros

Dunkerque (59)
Entrepôt de 12 400 mètres carrés sur la zone logistique Ouest pour assurer la distribution en Grande-Bretagne d'appareils électroménagers en provenance d'Europe, notamment d'Italie (une extension sur 6 200 mètres carrés sera réalisée d'ici à cet été).
2001-2002
25 emplois

Babyliss (Conair, Etats-Unis)
5,34 millions d'euros

Iwuy (59)
Extension du centre logistique à vocation européenne de 15 000 à 31 000 mètres carrés.
2002-2003
25 emplois

Port Autonome de Dunkerque
4,53 millions d'euros

Dunkerque (59)
Réaménagement de la passerelle du Port Ouest, dorénavant dotée d'un double-pont.
Opérationnelle depuis avril 2002

ITS Fabry (France)
4,5 millions d'euros

Feignies (59)
Entrepôts de 11 000 mètres carrés sur un site de 5 hectares pour cette entreprise familiale, spécialisée dans la chaîne logistique intégrée.
2002
40 emplois sur trois ans

Miellet (France)
3,8 millions d'euros

Roubaix (59)
Installation de ce logisticien, spécialisé dans le textile, dans l'ancien site (30 000 mètres carrés) de Peignage d'Amédée Prouvost.
Opérationnel janvier 2002
100 emplois

Hiolle Industries (France)
3,7 millions d'euros

Valenciennes (59)
Extension sur 20 000 mètres carrés des entrepôts de ce prestataire logistique, également fabricant de matériels de traitements de déchets et spécialiste du transfert d'usines clés en main.
2002-2003
40 emplois
 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte