Quotidien des Usines

Nord-Pas-De-Calais/Picardie

, , , ,

Publié le

129 projets annoncés ou achevés entre mi-2002 et mi-2003, soit 13% du total de la France
4 511,87 millions d'euros engagés, soit 12% du total de la France
12 719 emplois emplois envisagés à terme, soit 26% du total de la France

> 12 investissements marquants
> Les points noirs
> Les autres investissements

La logistique et l'automobile à l'honneur

- L'automobile poursuit son développement avec de nouvelles implantations.
- Les grands projets de plates-formes de Dourges, Gazeley et Dunkerque dopent la logistique.
- La triste mésaventure de Metaleurop Nord restera encore longtemps dans les esprits.
- Aucun secteur n'est à l'abri des restructurations et fermeture d'usines.

La logistique, l'automobile et l'agroalimentaire tiennent le haut de pavé. A eux-seuls, ces trois secteurs d'activité totalisent plus de la moitié des investissements des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Avec, d'après la Banque de France, un objectif de croissance à deux chiffres pour les ventes françaises et étrangères, l'industrie automobile est celle qui offre les meilleures perspectives d'évolution. Les lourds programmes réalisés dans ce secteur en 2002 pour la construction de lignes d'assemblage en prévision du lancement de nouveaux modèles de voiture ne se renouvellent pas cette année. Toutefois, les constructeurs et les équipementiers continuent de privilégier ce territoire pour leurs projets. Pour preuve, le démarrage du chantier de construction des ateliers destinés à la fabrication des futures boîtes de vitesse semi-automatiques sur le site de PSA Peugeot Citroën à Douvrin (Pas-de-Calais) et la décision prise, toujours par ce même constructeur, de produire sur le site de la Française de Mécanique 2 500 moteurs par jour, dès la fin de 2005.
Malgré la concurrence internationale, les constructeurs et leurs équipementiers continuent donc à s'implanter et à diversifier leur production. Cette année encore, le Nord-Pas-de-Calais compte un nouvel acteur avec l'arrivée d'UM Corporation, qui a choisi le site de Sollac Biache pour implanter une unité d'emboutissage. En Picardie, Goodyear, Gima et Lear Lagny augmentent leurs capacités et lancent de nouveaux produits. Alors que, cette année, la majorité des projets budgétés dans l'industrie servent juste à moderniser les moyens de production.
La logistique, pour sa part, est tirée par des chantiers de grande ampleur, avec la plate-forme multimodale de Dourges (Pas-de-Calais), qui va bientôt ouvrir ses portes, le démarrage début 2004 du site de Gazeley près d'Arras (62) et les travaux d'aménagement lancés par le Port de Dunkerque (Nord) pour augmenter son trafic de conteneurs. La Picardie voit également ce secteur poursuivre son développement : Lever Fabergé implante sa base logistique à Verberie (60) et l'investisseur lyonnais De Joannes Immobilier d'Entreprise choisit le Parc Meressan sur Méru, Esches et Sandricourt (60) pour implanter deux entrepôts de 20 000 mètres carrés.
L'agroalimentaire, premier secteur en termes de projets, se montre également très dynamique, avec plusieurs implantations à son actif. Daunat crée ainsi 200 emplois à Laon (02) pour la fabrication de sandwichs. Métarom, le fabricant d'arômes, regroupe ses activités près d'Amiens (80), et Florette, le spécialiste de salades et des légumes frais, s'implante à proximité de Cambrai (59).
Toutes ces bonnes nouvelles ne peuvent cependant faire oublier les réorganisations et les fermetures de sites qui sévissent aussi bien dans le Nord-Pas-de-Calais qu'en Picardie. Derrière le dramatique cas de Metaleurop Nord, qui laisse plus de 800 personnes sans emploi à Noyelles-Godault (59), et celui de Lu à Calais (62) qui a lui aussi défrayé la chronique, se profile de nombreuses liquidations judiciaires. Tous les secteurs sont touchés. Le textile bien sûr, mais aussi l'imprimerie et la mécanique. Outre la baisse des carnets de commande due à la crise économique, sont souvent mises en causes des reconversions mal opérées comme pour Vallourec à Hautmont (Nord) ou Coventry à Haubourdin (59).

Geneviève Hermann


12 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 
Agco (Etats-Unis)

Mécanique
Transfert de la production anglaise sur Beauvais

Le fabricant d'engins agricoles a rapatrié sur Beauvais (60), les lignes qui produisaient les tracteurs de petite puissance de son usine anglaise de Coventry, cette dernière ayant fermer ses portes. Ce transfert a nécessité un réaménagement du site picard, pour un montant de 24 millions d'euros investis entre l'automne 2002 et juin 2003. Les cadences de production devraient atteindre à plein régime 90 tracteurs par jour, contre 45 auparavant, avec 250 emplois supplémentaires.

Bombardier Transport (Canada)
Mécanique
La construction ferroviaire en plein essor

Afin de répondre à un carnet de commande qui ne cesse de croître, le leader mondial de la construction ferroviaire investit sur deux ans 16 millions d'euros sur son site de Crespin (59) afin de rénover ces halls de fabrication et augmenter ses capacité de production. L'usine fabrique le matériel roulant comme les autorails et les bogies pour l'ensemble des marchés du groupe tant en Europe que sur les autres continents. Entre 2003 et 2005, elle compte embaucher 380 personnes, ce qui portera son effectif à 1 800 salariés.

Métarom (France)
Agroalimentaire
Regroupement d'activités sur Amiens

Le fabricant d'arômes, de colorants et de caramels construit un bâtiment de 7 800 mètres carrés sur le pôle Jules-Verne d'Amiens-Boves (80) où il va regrouper ses activités actuellement réparties dans trois usines à Saint-Maur-des-Fossés (94), Hellemmes-Lille (59) et Strasbourg (67). Ce site pour lequel l'entreprise investit 8,2 millions d'euros accueillera le siège social, la recherche et développement, le commercial et la production. Y seront employées une centaine de personnes, dont près de la moitié de nouvelles recrues. Les travaux, lancés en avril dernier, se s'achèveront en fin d'année.

Dembiermont (66 % Forgital, Italie)
Mécanique
Un développement pour l'aéronautique et l'espace

Afin de devenir avec Forgital, son principal actionnaire, un des leaders mondiaux du laminage circulaire, Dembiermont investit 34 millions d'euros dans ces ateliers d'Hautmont (59). Les équipements à venir visent à reconfigurer le forgeage en amont et l'usinage en aval. Les ateliers seront reconstruits pour accueillir des presses hydrauliques de forge de forte puissance, une installation automatisée de traitement thermique et un tour à commande numérique de grand diamètre. Le tout sera opérationnel au printemps 2004 et génèrera la création d'une trentaine d'emplois.

UM Corporation (60 % Magnetto, Italie/40 % Unipres, Japon)
Automobile
Une unité d'emboutissage sur le site de Sollac Biache

Destinée à produire par emboutissage des pièces métalliques de carrosserie qui seront livrées aux constructeurs de l'automobile (depuis la nouvelle plate-forme commune Renault-Nissan de Grande-Bretagne), cette unité se construit à Biache-Saint-Vaast (62) sur le site que Sollac Atlantique a fermé en octobre 2001. La joint-venture investit 19,5 millions d'euros et compte employer une centaine de personnes. L'usine ouvrira ses portes en décembre 2003. Y seront installées une ligne de découpe de 600 tonnes, deux presses transfert de 1 500 tonnes et des équipements d'assemblage robotisés.

Française de Mécanique (50 % Renault/50 % PSA Peugeot Citroën, France)
Automobile
Une fonderie ferme, un atelier moteur ouvre

La production des moteurs de petite taille issus du partenariat entre PSA Peugeot Citroën et BMW se fera à la Française de Mécanique de Douvrin (62), à compter de la fin 2005 et à raison de 2 500 unités par jour. La construction et l'équipement du nouvel atelier (60 0000 mètres carrés) nécessite un investissement de 430 millions d'euros. La fonderie du site aura alors fermé ses portes. Les 850 emplois que devrait créer ce programme de production représentent une opportunité pour une partie des 705 salariés actuels de la fonderie.

Defial (Alliance, France)
Agroalimentaire
Conditionner 15 000 tonnes de viande par an

Le spécialiste de la viande élaborée et conditionnée en unités de vente consommateurs sous la marque « Le Choix du Boucher » implante à Flixecourt (80) pour 18 millions d'euros d'investissement une usine, d'une capacité de production de 15 000 tonnes par an. Le site qui s'étendra sur 15 000 mètres carrés emploiera environ 200 personnes. L'ouverture est prévue pour septembre 2003. Cette opération entre dans une logique de spécialisation des sites au sein du groupe Alliance.

Arjo Wiggins (Worms & Cie, France)
Papeterie
Du papier haut de gamme

Le papetier lance un programme d'investissement de 23 millions d'euros dans son usine de Wizermes (62) pour l'installation d'une unité de couchage qui lui permettra d'augmenter sa capacité de production, de développer de nouveaux produits et d'améliorer la qualité. Arjo Wiggins se donne ainsi les moyens de renforcer sa position sur le marché européen concernant les papiers destinés aux publications haut de gamme. Le chantier, qui a démarré en avril dernier, sera terminé dans le courant du premier trimestre de 2004. Une cinquantaine d'emplois seront créés.

Florette (Agrial, France)
Agroalimentaire
Des Normands s'implantent à Cambrai

La filiale du groupe coopératif normand Agrial a choisi de construire une usine de 6 000 mètres carrés sur le parc de l'Actipôle à proximité de Cambrai (62). Ce spécialiste de salades et de légumes frais prêts à l'emploi investit 20 millions d'euros. Les ateliers seront opérationnels dans le courant de l'été 2004 et produiront dans un premier temps 8 500 tonnes par an. Y travailleront 300 salariés en contrat à durée indéterminée (dont 12 cadres et une quarantaine d'agents de maîtrise) et de nombreux intérimaires.

Teris (Sita, pôle propreté de Suez, France)
Environnement
Reprise des installations du chimiste Dupont

La création par la société Teris d'une unité de régénération de solvant et d'incinération spécialisée de déchets solides s'inscrit dans le cadre de la ré-industrialisation du site de Dupont de Nemours à Loon-Plage (59). Le repreneur investira dans un premier temps 10 millions d'euros afin d'adapter les installations existantes et les mettre en conformité avec la réglementation actuelle. Il s'est engagé à reprendre les 60 salariés. Les travaux ont démarré en mai 2003 et se poursuivront jusqu'en septembre 2003.

Arthélyse (Syndicat Mixte Artois Valorisation/SMAV, France)
Environnement
Une première dans le traitement des déchets

Baptisée Arthélyse, la première usine de traitement des déchets par thermolyse, d'une capacité de 50 000 tonnes par an, ouvrira ses portes au premier trimestre de 2004 à Arras (59), après moins d'un an et demi de travaux. D'un coût de 24 millions d'euros, dont 5 millions issus du soutien de l'Ademe, ce projet reprend un procédé développé par le français Thide Environnement, qui permet de diminuer l'impact environnemental du traitement des déchets. Le SMAV est le premier investisseur en France a misé sur cette technologie.

Dalle Hygiène Production (Kartogroup, Italie)
Matériaux
Une montée en puissance

Dalle Hygiène Production vient d'investir 25 millions d'euros dans une machine à papier destinée à la fabrication d'ouate de cellulose et dont le fonctionnement a démarré en mai 2003, avec à la clef un doublement de la capacité de production de l'usine de Bousbecque (59). L'entreprise se lance maintenant dans la construction, toujours sur place, d'un atelier de transformation de produits d'hygiène en papier pour 30 millions d'euros. Cette unité, opérationnelle au premier trimestre de 2005, créera 80 emplois.




LES POINTS NOIRS

L'usine Metaleurop Nord à Noyelles-Godault (62) a été liquidé en mars 2003, sa maison-mère refusant de financer le plan de restructuration envisagé pour cette usine de production de zinc et de plomb, qui employait 830 personnes. Un plan d'accompagnement social et de reconversion de 43 millions d'euros, financé par l'Etat, la Région et l'Europe, a été engagé. Des projets de reprise sont à l'étude.

Citation
« Au vu des pertes cumulées de 2001 et 2002, estimées à 97 millions d'euros, Metaleurop ne peut plus octroyer de nouveaux financements à sa filiale de Noyelles-Godault. Le groupe ne dispose pas des ressources financières suffisantes pour la réalisation du plan de restructuration, dont le financement est estimé à 50 millions d'euros. »
La direction du groupe Metaleurop, en janvier 2003.

L'usine La Pie qui Chante de Wattignies (59) fermera ses portes début 2004 pour cause de non-rentabilité. Une partie des 142 salariés devrait être reclassée à Marcq-en-Baroeul (59) et à Villeneuve-d'Ascq dans d'autres usines du groupe Cadbury Schweppes.

Pomona-FVG a annoncé l'été dernier qu'il jugeait trop onéreux les travaux d'aménagement du site de Portel, près de Boulogne-sur-Mer (62), où il prévoyait un investissement de plus de 20 millions d'euros pour implanter une unité de filetage de poissons. Deux solutions sont aujourd'hui à l'étude, à savoir la révision à la baisse des travaux ou le choix d'un autre site. La décision sera prise d'ici à fin 2003.


La société Vallourec Composants Automobile Hautmont (59) cessera ses activités en 2004, avec pour conséquence la suppression de 92 emplois. Le procédé d'hydroformage sur lequel le site avait tout misé n'ayant pas trouvé de débouchés, l'usine continue à générer des pertes.

Deux ans après avoir été vendu par Alstom au groupe de chaudronnerie CISN, l'atelier de sidérurgie SI-Energie de Lys-lez-Lannoy (59), qui fabrique des éléments de chaudières, des centrales énergétiques et des échangeurs nucléaire, a été placé en redressement judiciaire. Les 160 salariés du site ont reçu leur lettre de licenciement en juin 2003.

L'entreprise Testut du groupe Mettler-Toledo a fermé les portes en mars 2003 de son usine de Béthune (62) où étaient employées 98 personnes pour la fabrication de balances destinées à l'industrie et à l'alimentaire. Elle avait déjà connu plusieurs années de tourmentes sous l'ère de Bernard Tapie qui en avait pris le contrôle en 1983.

Placé en redressement judiciaire en février 2003, le groupe textile Saint-Liévin supprime d'ores et déjà 96 emplois à Wattrelos et à Tourcoing dans le Nord où sont salariés 550 personnes. Elle se trouve confrontée à une surcharge des coûts de personnel et à une diminution de son carnet de commandes.

Le lessivier Coventry, basé à Haubourdin (59) et placé sous le contrôle du groupe britannique après avoir été racheté à Lever en 2001 par l'espagnol Billore, est en cessation de paiement. Il a été placé en redressement judiciaire en mars 2003. L'usine de 189 salariés est spécialisée dans les lessives à marques distributeurs.

L'équipementier américain Dura Automotive Systems fermera d'ici fin 2003 son usine de Cauvigny (60), où il employait 207 personnes. L'entreprise, qui a délocalisé une partie de sa production en République Tchèque et au Portugal, n'aurait en outre pas bien anticipé l'évolution technologique des câbles qu'elle fabrique pour l'automobile.

Le groupe américain d'électroménager Whirlpool supprime 265 emplois dans son usine d'Amiens (80) suite au transfert de la production de ses lave-linge en Slovaquie, réalisé en début d'année 2003. 160 salariés partent en préretraites, une quarantaine sont reclassés en interne, les autres quittent l'entreprise avec des aides. Le site ne produira plus que des sèche-linge.

La SNIL (Société nouvelle d'imprimerie de luxe), a été placée en avril 2003 en liquidation judiciaire. L'entreprise, située à Fleurines (60), était spécialisée dans l'impression de publicités et de magazines. Cette décision entraîne le licenciement de 129 employés.

Case New Holland a annoncé en mars 2003 la fermeture de son usine de Crépy-en-Valois (60), où il fabrique des pelles hydrauliques. Le groupe Fiat envisage en effet de transférer cette activité à Berlin (Allemagne) où sa filiale O&K produit déjà le même type de matériel. 229 emplois sont concernés.

International Paper supprime 87 postes sur son site de Maresquel-Ecquemicourt (62). Suite à une réorganisation de sa production de papier destiné à la bureautique, l'entreprise a décidé d'arrêter en juillet 2003 une de ses deux machines et d'en rapatrier la production à Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne), afin d'améliorer sa compétitivité.

Danone a fermé le site LU de Calais (62) en mars 2003 entraînant la suppression de 246 emplois. Armatis reprend le site pour y installer un centre d'appels qui ouvrira ses portes en septembre 2003 et qui devrait employer à terme 400 salariés. Mais, les postes créés seront occupés par des personnes ayant le niveau bac, dont peu de salariés de LU peuvent se prévaloir.

Le leader mondial du verre de table, Arc International, a présenté en mars 2003 un plan de sauvegarde concernant 365 personnes sur son site d'Arques (62). Une centaine vont bénéficier d'une mesure anticipée de cessation d'activité. Ces mesures font suite à un ralentissement de l'activité entraînant l'utilisation des unités de production à 70 % de leur capacité.




LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

Plastiremo (Zodiac, France)
4,4 millions d'euros
Saint-Crépin (60)
Unité de matériaux composites destinés à l'aéronautique. Première phase (2,8 millions d'euros), opérationnelle en avril 2003, deuxième phase (1,6 million), opérationnelle fin 2004.
2003-fin 2004
40 emplois


AGROALIMENTAIRE

Daunat (Norac, France)
23 millions d'euros

Laon (02)
Unité de fabrication industrielle de sandwichs.
Projet planifié au 4ème trimestre 2003
200 emplois

Florette (Agrial, France)
20 millions d'euros

Cambrai (59)
Unité de 6 000 mètres carrés de salades et légumes frais emballés à marque Florette et à marques distributeurs.
2003-mi 2004
300 emplois

Defial (Alliance, France)
18 millions d'euros

Flixecourt (80)
Usine spécialisée dans la viande élaborée avec une capacité de production de 10 000 tonnes par an.
Octobre 2002-septembre 2003
200 emplois

Distillerie Ryssen (France)
15 millions d'euros

Loon-Plage (59)
Déménagement des ateliers de rectification d'alcool d'Hesdin (62) à Loon-Plage (59) et construction à proximité d'un atelier de distillation d'une capacité de 100 hectolitres par jour.
2003-2004
25 emplois

Heineken (Pays-Bas)
15 millions d'euros

Mons-en-Baroeul (59)
Modification des lignes existantes et adaptation d'une ligne d'embouteillage pour la fabrication de bouteilles en aluminium.
2003-fin 2004

Continentale Nutrition (France)
12 millions d'euros

Wimille (62)
Plate-forme logistique de 40 000 mètres carrés pour le stockage et l'expédition de produits (aliments pour chiens et chats) jusqu'alors répartis dans sept entrepôts.
Août 2002-juin 2003

Métarom (France)
8,2 millions d'euros

Amiens (80)
Bâtiment de 7 800 mètres carré sur le pôle Jules Verne d'Amiens-Boves qui regroupera les trois sites de ce fabricant d'arôme colorants et caramels. Les trois sites concernés sont le siège de Saint Maur et les usines d'Hellemmes-Lille et de Strasbourg.
Avril à fin 2003
50 emplois

Ovonor (Eurovo, Italie)
7 millions d'euros

Annezin (62)
Extension sur 3 300 mètres carrés et réorganisation du site pour ce spécialiste des ovo-produits.
Mai 2003-début 2005
15 emplois

Fizzy (France)
6,7 millions d'euros

Sars-et-Rozières (59)
Doublement de la capacité de production de ce spécialiste en conditionnement à façon de confiseries.
Janvier à décembre 2004
70 emplois

Continentale Nutrition (France)
5,8 millions d'euros

Boulogne-sur-Mer (62)
Automatisation des lignes de conditionnement des pochons (aliments humides sous pochettes souples) pour le leader européen du pet-food à marques distributeurs.
Mars à octobre 2003

Brasserie Duyck (France)
5 millions d'euros

Jenlain (59)
Rénovation de la brasserie connue pour produire la Jenlain, avec une augmentation des capacités de production et une amélioration de la préservation de l'environnement.
Début 2003 à fin 2004

Brioche Pasquier (France)
4,7 millions d'euros

Aubigny-en-Artois (62)
Bâtiment destiné à accueillir de 2 à 4 lignes supplémentaires pour ce spécialiste de la viennoiserie.
2003-début 2005

Jean Caby (France)
4,7 millions d'euros

Saint-André (59)
Fin du projet d'investissement destiné à développer des packaging de petite dimension et à augmenter la productivité de ce spécialiste de la charcuterie industrielle.
Janvier à décembre 2003

Findus (Fonds de placement EQT Scandinavia, Suède)
4,5 millions d'euros

Boulogne-sur-Mer (62)
Renouvellement du matériel et transfert d'équipements depuis la Suède et la Norvège. Augmentation de la capacité de ce site de production de plus de 30 % d'ici la fin de l'année
Janvier à décembre 2003

Touquet-Savour (France)
4 millions d'euros

Esserteaux (80), commune de Conty
Augmentation des capacités du site de ce spécialiste du lavage et du conditionnement de pommes de terre avec le regroupement des activités des sites de Prouzel (80) et de Sailly-Flibeaucourt (80)
Janvier à août 2003
10 emplois

Bonduelle (France)
3 millions d'euros

Renescure (59)
Equipement pour calibrer les petits pois.
Opérationnel juin 2003


AMEUBLEMENT

Meubles Demeyère (France)
120 millions d'euros
Pérenchies (59)
Unité de production pour ce fabricant de meubles.
Septembre 2003-décembre 2004
60 emplois

Le Creuset (France)
10 millions d'euros

Fresnoy-le-Grand (02)
Renouvellement des équipements pour accroître la capacité de production de ce site de poterie culinaire en fonte émaillée
Mars à septembre 2003



AUTOMOBILE
PSA Peugeot Citroën (France)
430 millions d'euros

Douvrin (62)
Atelier de 60 000 mètres carrés au sein de l'usine de la Française de Mécanique pour la fabrication des moteurs issus de l'accord entre PSA et BMW, à raison de 2 500 moteurs par jour.
2003-fin 2005
850 emplois

PSA Peugeot-Citroën (France)
290 millions d'euros

Valenciennes (59)
Atelier de construction des futures boîtes de vitesse MCP (Mécanique Compacte Pilotée), sur 52 000 mètres carrés.
Avril 2003-juin 2005
200 emplois

DaimlerChrysler ( Etats-Unis/Allemagne)
42 millions d'euros

Valenciennes (59)
Centre logistique à vocation européenne sur 40 000 mètres carrés en vue de fournir les concessionnaires des marchés du nord de la France, de la Belgique et des Pays-Bas.
Opérationnel juin 2003
200 emplois

MCA Maubeuge (Renault, France)
21 millions d'euros

Maubeuge (59)
Renouvellement des équipements dans le cadre de la modernisation des process pour le fabricant de la Kangoo.
Janvier à juin 2003

UM Corporation (60 % Magnetto/40 % Unipres , Italie/Japon)
19,5 millions d'euros

Biache (62)
Usine d'emboutissage de pièces destinées à l'automobile sur l'ex-site de Sollac Atlantique.
Avril à décembre 2003
100 emplois

Borgers (Allemagne)
15 millions d'euros

Saint-Quentin (02)
Usine de 10 000 mètres carrés pour cet équipementier automobile, fabricant de garnitures.
Opérationnel janvier 2003
240 emplois

Bridgestone (Japon)
11 millions d'euros

Béthune (62)
Amélioration des lignes existantes où sont produits des pneus pour véhicules de tourisme
Janvier à décembre 2003

Trémois (Groupe Trèves, France)
11 millions d'euros

Cateau-Cambrésis (59)
Déménagement de l'équipementier sur une zone d'activité aménagée spécialement à cet effet, avec trois lignes de production supplémentaires.
Mai 2002-août 2003

CCI de l'arrondissement d'Avesnes (France)
10 millions d'euros

Maubeuge (59)
Implantation d'une zone industrielle fournisseurs à deux pas de l'usine MCA, filiale de Renault, pour accueillir les équipementiers.
Octobre 2003-1er trimestre 2006
400 emplois

Gima (50 % Renault/50 % Agco France, France/France-Etats-Unis)
10 millions d'euros

Beauvais (60)
Achat de centres d'usinages à commande numérique pour l'industrialisation de nouvelles transmissions.
Juin 2003-juillet 2004
150 emplois

Goodyear France (Goodyear Tire & Rubber Company, Etats-Unis)
10 millions d'euros

Amiens (80)
Elargissement de la gamme des pneus fabriqués pour ce spécialiste de pneumatique.
Janvier à décembre 2003

Magnetto Whells France (Magnetto, Italie)
9 millions d'euros

Tergnier (02)
Aménagement du site de ce fabricant de jantes avec agrandissement de l'unité de peinture.
Mars 2003-janvier 2004

Lear Lagny (Etats-Unis)
7 millions d'euros

Lagny-le-Sec (60)
Augmentation de la capacité de fabrication de l'usine qui passe 1 400 à 1 800 kits de sièges par jour et amélioration du processus de production.
Janvier à septembre 2003
50 emplois

Toyota (Japon)
7 millions d'euros

Onnaing (59)
Plate-forme logistique de 6 200 mètres carrés pour regrouper les flux en provenance de l'ensemble des plates-formes du constructeur en Europe et les pièces des fournisseurs du Nord de la France et du Benelux.
Mai 2003-avril 2004
50 emplois

Glaverbel (Belgique)
6 millions d'euros

Boussois-Sur-Abre (59)
Réaménagement d'un des bâtiments et renouvellement des équipements du site verrier pour l'industrie automobile en vue d'une amélioration de sa productivité.
Janvier à décembre 2003

Brampton Renold (Royaume-Uni)
5 millions d'euros

Calais (62)
Modernisation du process et ligne supplémentaire de production ainsi que des aménagements liés à l'amélioration de la sécurité et de l'environnement chez ce fabriquant de système de distribution pour l'automobile.
Avril 2003-mars 2004

Faurecia (France)
5 millions d'euros

Méru (60)
Unité de fabrication de planches de bord (montant hors outillage).
2003-Début 2005

Faurecia (France)
4 millions d'euros

Henin-Beaumont (62)
Installation de rotomoulage, deux presses à injection et amélioration des lignes existantes
2003-2004

Faurecia (France)
4 millions d'euros

Brébières (62)
Adaptation de l'organisation industrielle et logistique à l'occasion du lancement de la nouvelle Scénic.
Opérationnel septembre 2003


CHIMIE-PHARMACIE

Aventis Pharma (France/Allemagne)
22 millions d'euros

Compiègnes (60)
Extension de l'atelier céphalosporines, rationalisation du flux logistique, nouvelle technologie de granulation, ligne de production de médicaments et réaménagement des locaux pour ce fabricant d'antibiotiques, d'antidiabétiques et d'antalgiques.
Opérationnel fin du 4ème trimestre de 2004

Genfit (France)
10 millions d'euros

Loos Parc Eurasanté (59)
Extension des bâtiments et développement de la recherche pour cet organisme de génomique fonctionnelle qui entre dans sa seconde phase de croissance.
Janvier 2003-fin 2005

Schering AG (Allemagne)
10 millions d'euros

Lys-lez-Lannoy (59)
Extension de la zone de production des produits hormonaux.
Janvier à décembre 2003
20 emplois d'ici à 2005

Alkos (France)
8,5 millions d'euros

Saint-Martin-Boulogne (62)
Transfert sur la zone d'activité de Landacres (62) de l'unité de crayons de maquillage située aujourd'hui sur la commune de Saint-Martin-Boulognevers (62), avec ajout de deux lignes de fabrication supplémentaires
Avril 2002-juin 2003
30 emplois

Rohm And Haas (Etats-Unis)
8 millions d'euros

Chauny (02)
Amélioration de la sécurité, achat de matériels (dont des réacteurs chimiques), et mise en place d'un système de déshydratation des boues issues de la station d'épuration pour ce fabriquant de résines échangeuses d'ions utilisées par l'industrie pharmaceutique.
Janvier à décembre 2003
15 emplois

GE Plastics ABS (General Electric, Etats-Unis)
6 millions d'euros

Villers-Saint-Sépulcre (60)
Diversification d'activité avec produits à plus forte valeur ajoutée.
Avril à décembre 2003

Bio-Rad (Etats-Unis)
5,1 millions d'euros

Steenvoorde (59)
Laboratoires et ateliers sur 4 500 mètres carrés et rénovation des locaux existants pour ce fabricant de kit de diagnostic pour détection de maladies infectieuses.
Janvier 2003-fin 2005

Verreries de Masnières (Bormioli Rocco E Figlio, Italie)
4 millions d'euros

Masnière (59)
Renouvellement des équipements chez ce fabricant de flaconnage pour la parfumerie, la cosmétique et la pharmacie.
Janvier à décembre 2003


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Whirlpool (Etats-Unis)
25 millions d'euros

Amiens (80)
Recentrage de l'usine sur la production de sèche linge.
Début 2003-début 2005

Martin-Lunel (Legrand , France)
12 millions d'euros

Guise (02)
Modernisation des process et industrialisation de nouveaux produits pour ce fabricant d'appareillage électrique industriel.
Janvier à décembre 2003

Ircica/Institut de recherche sur les composants pour l'informatique et la communication avancée (CNRS, France)
11,5 millions d'euros

Lille (59)
Bâtiment de 3 000 mètres carrés utiles, destiné à des travaux de recherche situé aux interfaces de l'optique, l'informatique et la nanotechnologie.
1er trimestre 2004-juin 2005
160 emplois

Iri/Institut de recherche interdisciplinaire (CNRS, France)
9,5 millions d'euros

Lille (59)
Bâtiment de 2 000 mètres carrés utiles, destiné à des travaux de recherche situé aux interfaces de la physique, de la biologie et de la chimie.
1er trimestre 2005-juin 2006
110 emplois

Zehnder Group (Suisse)
6,5 millions d'euros

Vaux-Andigny (02)
Unité de production et rationalisation des flux de fabrication des radiateurs pour chauffages central et électrique.
Septembre 2003-mai 2004

Planet-Wattohm (Legrand, France)
3 millions d'euros

Senlis (60)
Modernisation des process et industrialisation de nouveaux produits pour ce fabricant de profilage en matière plastique.
Janvier à décembre 2003


ENERGIE

Gaz de France (France)
450 millions d'euros

Dunkerque (59)
Centrale électrique DK6 d'une puissance de 800 mégawatts utilisant les gaz sidérurgiques et du gaz naturel dans un cycle combiné.
2003-février 2005

Ostwind (Allemagne)
272 millions d'euros

Fruges (62)
25 parcs de 234 éoliennes sur la communauté de communes de Fruges, avec la réalisation d'un transformateur spécifique de 650 000 volts.
2ème trimestre de 2004-4ème trimestre de 2005
20 emplois

Raffinerie des Flandres (Total, France)
80 millions d'euros

Loon-Plage (59)
Installation pour désulfuration de l'essence et du gasoil en vue des normes européennes à venir sur les rejets de carburants.
2003-décembre 2004

Total (France)
15 millions d'euros

Mardyck (59)
Cinq éoliennes d'une puissance totale de 12 mégawatts.
Opérationnel novembre 2003

Boralex (Canada)
11 millions d'euros

Coquelles (62)
Projet de ferme éolienne de 10 MW sur le site d'Eurotunnel.
2003-Fin 2004

Boralex (Canada)
5 millions d'euros

Chépy (80)
Centrale d'éolienne d'une capacité de 4 MW.
Mise en service septembre 2003


ENVIRONNEMENT

Communauté urbaine de Dunkerque (France)
60 millions d'euros
Dunkerque (59)
Centre de valorisation organique des déchets d'une capacité de 24 000 tonnes pouvant être porté à 36 000 tonnes et centre de valorisation énergétique des déchets (incinérateur) d'une capacité de 80 000 tonnes.
Fin 2002-fin 2004

Communauté urbaine de Lille (France)
42,3 millions d'euros

Lille (59)
Aménagement et rénovation des stations d'épuration de la communauté urbaine de Lille.
Janvier à décembre 2003

SMAV/Syndicat Mixte Artois Valorisation (France)
24 millions d'euros

Arras (59)
Usine de retraitement des déchets par thermolyse.
Début 2003-1er trimestre de 2004
20 emplois

Teris (Sita, Pôle propreté de Suez, France)
10 millions d'euros

Loon-Plage (59)
Reprise et réaménagement des installations de traitement de déchets du site de DuPont, avec mise en conformité de la réglementation.
Mai à septembre 2003
60 emplois

Cosmolys (Association Santélys, France)
3 millions d'euros

Loos Parc Eurasanté (59)
Extension des bâtiments de ce centre de collecte et de traitement des déchets médicaux.
Mai 2003-1er trimestre de 2004
10 emplois

Prodhag Plastiques (France)
3 millions d'euros

Passel (60)
Usine de recyclage de matières plastiques par broyage. Opérationnelle dans sa première phase depuis mars 2003 et dans sa seconde phase au dernier trimestre 2005.
2003-fin 2005
40 emplois


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Stora Enso (Finlande/Suède)
80 millions d'euros

Corbehem (62)
Rénovation de la machine 5 qui passe d'une capacité de production de 253 000 à 308 000 tonnes de papier par an, et remplacement de la centrale de production de vapeur de secours.
Février 2003-mi 2004

Dalle Hygiène Production (Kartogroup, Italie)
55 millions d'euros

Bousbecque (59)
Démarrage d'une machine à papier pour la fabrication de ouate de cellulose (25 millions d'euros) avec doublement de la capacité de production de papier pour arriver à 55 000 tonnes par an. Construction d'un atelier de transformation pour produits d'hygiène papier (30 millions d'euros).
1ère tranche opérationnelle en mai 2003. 2ème tranche, 1er trimestre de 2005.
80 emplois

Ciment des Flandres (50 % Holcim/50 % Sévigné, Luxembourg/Espagne)
40 millions d'euros

Dunkerque (59)
Centre de broyage et de séchage de laitier et de clinkers entrant dans la fabrication du ciment.
2003-courant 2004
15 emplois

Arjo Wiggins (Worms et Cie, France)
23 millions d'euros

Wizermes (62)
Unité de couchage pour compléter l'outil de production de papiers couchés avec de nouveaux produits, une augmentation de la capacité de production et une amélioration de la qualité.
Avril 2003-1er trimestre de 2004
50 emplois

Cokes de Drocourt (Charbonnage de France, France)
23 millions d'euros

Drocourt (62)
Démantèlement de cette cokerie avec récupération des ferrailles, du béton, des briques réfractaires et des déchets.
Mars à décembre 2003

Jokey France (Jokey Plastik, Allemagne)
12,9 millions d'euros

Labourse (62)
Nouvelle gamme de seaux et pots en plastiques.
2003-mi 2005
50 emplois

Carrières du Boulonnais (France)
12 millions d'euros

Ferques (62)
Mise en place de 12 silos et d'un process automatisé pour recomposer des mélanges de granulats.
Janvier 2003 à janvier 2004

Agfa-Gevaert (Belgique)
10 millions d'euros

Pont-à-Marcq (59)
Extension du site de ce fabriquant de plaques et de papiers photosensibles.
Janvier à octobre 2003

Société autonome de verrerie (Saverglass, France)
7,6 millions d'euros

Feuquière (60)
Matériel de parachèvement dans l'activité de décors et amélioration des lignes de production de verre pour ce fabricant de bouteilles de luxe et de flaconnage.
Janvier à décembre 2003
80 emplois

Flo SpA (Italie)
6,57 millions d'euros

Ruitz (62)
Unité de fabrication de vaisselle jetable en plastique sur 2 800 mètres carrés, d'une capacité à terme de 800 millions de pièces par an.
Opérationnel octobre 2003
43 emplois

Splintex (Glaverbel, Belgique)
6,5 millions d'euros

Aniche (59)
Lignes de prototypage pare-brises.
Avril 2003-début 2004
15 emplois

Socatex (HCM, France)
5 millions d'euros

Leers (59)
Déménagement sur Leers sur 7 500 mètres carrés, de l'unité de caoutchouc cellulaire étanche aujourd'hui basée à Forest-sur-Marque (6 000 mètres carrés).
Septembre 2002-mi 2006

Deceuninck (Belgique)
4,6 millions d'euros

Roye (80)
Extension sur 6 000 mètres carrés et équipements pour cet extrudeur gammiste de profilés PVC destinés au secteur du bâtiment.
Avril à fin 2005
10 emplois

Lafarge Aluminates (France)
4 millions d'euros

Dunkerque (59)
Adaptation des équipements pour l'utilisation de nouveaux combustibles et de déchets industriels comme matière première pour ce producteur de ciments spéciaux.
Janvier 2003-décembre 2004

Fourrier PLV (France)
3,5 millions d'euros

Calais (62)
Atelier de 6 000 mètres carrés pour la conception et la fabrication de promotions sur le lieu de vente.
Opérationnel fin 2003
20 emplois

Wipack Gryspeert (Wihuri Oy, Finlande)
3,1 millions d'euros

Bousbecque (59)
Renouvellement des équipements de ce transformateur de film plastiques.
Juillet à décembre 2003

BP Chemical (Royaume-Uni)
3 millions d'euros

Wingles (62)
Aménagement des unités existantes pour ce fabricant de polystyrène et de polystyrène expansible.
Janvier à décembre 2003

Sical/Rossmann (Groupe Rossmann, France)
3 millions d'euros

Lumbres (62)
Renouvellement des équipements en vue de moderniser le process de ce papetier spécialiste de l'emballage en carton ondulé, en polystyrène et polypropylène expansé moulé
Janvier à février 2003
1 emploi


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Agco (Etats-Unis)
24 millions d'euros

Beauvais (60)
Bâtiment pour transfert de production et industrialisation de nouveaux produits pour ce fabricant de tracteurs.
Opérationnel en juin 2003
250 emplois

Heidelberg Web Systems ( Allemagne)
4 millions d'euros

Montataire (60)
Industrialisation de nouveaux produits, renouvellement des équipements et mise en conformité à la norme ISO 14000 pour ce fabricant d'éléments de rotatives offset.
Janvier à décembre 2003

TIM (Fritzmeier, Allemagne)
3,6 millions d'euros

Quaëdypre (59)
Augmentation de capacité et amélioration de la productivité grâce au renouvellement des équipements et à l'extension du site pour ce fabricant de cabines pour tracteurs.
Janvier à décembre 2003
20 emplois

Baxi (Royaume-Uni)
3,5 millions d'euros

Villeneuve-Saint-Germain (02)
Modernisation des équipements de fonderie et amélioration de la flexibilité des lignes de ce fabricant de chaudières en fonte et en acier.
Janvier à décembre 2003

Afhymat (France)
3 millions d'euros

Roye (80)
Ouverture en janvier 2003 et agrandissement futur du site de fabrication de transmission hydrauliques et pneumatiques.
2003-mi 2005
15 emplois


METALLURGIE-SIDERURGIE

Dembiermont (Forgital, Italie)
34 millions d'euros
Hautmont (59)
Reconfiguration du forgeage et de l'usinage pour ce spécialiste de la couronne laminée sans soudure.
Janvier 2003-printemps 2004
30 emplois

Cheminées Philippe (France)
13 millions d'euros

Lieven (59)
Ligne de fonderie pour ce fabricant de cheminées qui s'est diversifié dans la cuisine et la salle de bain.
Opérationnel septembre 2003
60 emplois

Strap (CFF Recycling, France)
8 millions d'euros

Dunkerque Grande-Synthe (59)
Unité de traitement de 10 000 tonnes par mois de ferraille et de métaux recyclés issus de l'industrie.
Fin 2003-1er trimestre 2005
15 emplois

Sollac Atlantique Mardyck (Arcelor, Luxembourg)
7,8 millions d'euros

Dunkerque Grande-Synthe (59)
Augmentation de capacité et amélioration de la productivité du sidérugiste.
Janvier à décembre 2003

LME/Lamines Marchands Européens (Beltrame, Italie)
4 millions d'euros

Trith-Saint-Léger (59)
Extension du magasin d'expédition des produits pour répondre à un besoin de capacité de stockage supplémentaire suite à la mise en service d'un laminoir fin 2002.
Janvier à mars 2003

Ygnis (Atlantic , France)
3 millions d'euros

Cauroir (59)
Réaménagement des locaux pour un regroupement des activités de production de chaudières.
Opérationnel janvier 2003


TELECOMMUNICATIONS

Armatis (Industries et Finances, France)
5,5 millions d'euros

Calais (62)
Centre d'appels en lieu et place de l'ancienne usine LU après réhabilitation des bâtiments.
Juin à septembre 2003
600 emplois

B2S/Business Support Services (France)
3 millions d'euros

Valenciennes (59)
Ouverture des locaux définitifs de 10 000 mètres carrés pour ce centre d'appels.
Opérationnel juin 2003
300 emplois


TEXTILE-CUIR-HABILLEMENT

Textiles Industriels et Technologie (UTT, France)
27 millions d'euros

Trélon (59)
Filature pour bonneterie sur une surface de 10 000 mètres carrés avec mise en œuvre d'une nouvelle technologie.
Mai 2003-1er trimestre de 2004
80 emplois

Descamps (Zucchi-Bassetti, Italie)
19,3 millions d'euros

Vendin-le-Vieil (62)
Regroupement du siège administratif et de la logistique européenne du fabricant de linge de maison.
Juillet 2002-fin 2004
195 emplois

Himexfil (Espagne)
7,6 millions d'euros

Lieu-Saint-Amand (59)
Installation dans un bâtiment de 12 000 mètres carrés de ce filateur spécialisé dans la torsion de fil destiné à la fabrication de tissus d'ameublement.
Opérationnel en septembre 2003
60 emplois

SIH (France)
3 millions d'euros

Hem (59)
Refonte du traitement des eaux résiduaires chez cet imprimeur de tissus avec pour conséquence une restitution de 80 % des eaux usées au sein du process et une réduction de la consommation quotidienne d'eau.
2003-fin 2005


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Syndicat Mixte Delta 3
(Région, Départements du Nord et du Pas-de-Calais, Communauté urbaine de Lille, district d'Hénin-Carvin, commune d'Ostricourt, Caisse des dépôt et Consignation, Caisses d'Epargne des Flandres et du Pas-de-Calais, Union Européenne), France)
305 millions d'euros

Dourges (59)
Fin des travaux d'aménagement de la plate-forme multimodale.
Opérationnel 15 décembre 2003
1000 emplois

Gazeley (Wal-Mart, Etats-Unis)
250 millions d'euros

Saint-Laurent-Blangy (62)
Entrepôts logistiques sur un site de 150 hectares. La première tranche portera sur 50 hectares de terrain.
1er trimestre 2004-2015
3000 emplois

Port Autonome de Dunkerque (France)
166 millions d'euros

Dunkerque (59)
Aménagements logistiques avec les trois-quarts du budget consacré au port Ouest où 190 hectares seront dédiés à l'accueil d'entrepôts.
Janvier 2003-décembre 2006

Port Autonome de Dunkerque (France)
56,4 millions d'euros

Dunkerque (59)
Agrandissement du terminal à conteneurs sur 576 mètres de quais supplémentaires avec un tirant d'eau jusqu'à 15,5 mètres.
Novembre 2001-1er trimestre de 2004

CCI de Calais (France)
40 millions d'euros

Calais (62)
Passerelle à double ponts et deux fois deux voies de circulation pour car-ferries géants.
Janvier 2004-1er trimestre 2005

Airbus (Europe)
29 millions d'euros

Méaulte (80)
Adaptation de l'outil de production (9 millions d'euros) et équipements liés à la fabrication des pointes avant et des cases de train de l'A380 (20 millions d'euros).
Janvier à décembre 2003

Lever Fabergé (France)
26 millions d'euros

Verberie (60)
Projet d'implantation d'une base logistique sur plus de 10 hectares de terrain avec construction de bâtiments sur 35 000 mètres carrés pour stocker des aérosols.
1er trimestre de 2004-3ème trimestre de 2005
100 emplois

Sogemin (France)
23 millions d'euros

Lomme (59)
Modernisation des installations du marché d'intérêt national de Lille.
Fin 2003-2008

SNCF (France)
21 millions d'euros

Dunkerque (59)
Nouvelle déserte par le rail sur le port Ouest de Dunkerque
1er trimestre de 2005-2ème semestre 2006

De Joannes Immobilier d'Entreprise (France)
20,9 millions d'euros

Méru et Esches (60)
Deux entrepôts logistiques de 20 000 mètres carrés chacun, sur le Parc Meressan.
2003-livraison mi 2004
120 emplois

Bombardier Transport (Canada)
16 millions d'euros

Crespin (59)
Rénovation des halls et des équipements de l'usine où se fabrique le matériel roulant comme les bogies et les autorails.
Janvier 2003-fin 2004
300 emplois

Direction Départemental de l'Equipement (France)
15 millions d'euros

Saint Laurent Blangy (62)
Travaux d'aménagement de la zone d'accueil du logisticien Gazeley
Janvier 203 à janvier 2004

Match (Louis Delhaize, Belgique)
15 millions d'euros

Lomme (59)
Déménagement de l'entrepôt de la Madeleine (59) vers Lomme (59) sur 30 000 mètres carrés.
Opérationnel décembre 2003
25 emplois

CCI de Lille (France)
13,4 millions d'euros

Lille (59)
Plate-forme de transferts intermodaux de conteneurs sur le port de Lille
Novembre 2003-début 2005

Etablissement industriel de maintenance du matériel SNCF (SNCF, France)
10 millions d'euros

Hellemmes (59)
Atelier en prévision de la rénovation des rames TGV Réseau, TGV Duplex et Eurostar.
Janvier à septembre 2003

La Poste (France)
10 millions d'euros

Carvin (62)
Plate forme de 24 000 mètres carrés pour la distribution de 165 000 colis par jour.
Juin 2003-début 2004
200 emplois

Creimmo (CCI de Dunkerque, France)
8 millions d'euros

Dunkerque (59)
Deux bâtiments destinés aux opérateurs en logistique : un en blanc de 10 000 mètres carrés embranché fer et un autre en gris d'une même surface.
Mai à fin 2003

Babyliss (Groupe Conair, Etats-Unis)
5,5 millions d'euros

Iwuy (59)
Doublement de la surface à 31 000 mètres carrés du centre logistique à vocation européenne.
Opérationnel en mars 2003




Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte