Noor : l'électricité venue du soleil du désert pour 2016 au Maroc

L'année 2016 sera celle de la consécration pour les énergies renouvelables au Maroc qui accueille la COP22. Masen, l'agence qui pilote le parc solaire Noor de Ouarzazate et dont la première phase devrait être inaugurée très bientôt verra t-elle ses prérogatives renforcées à cette occasion ? C'este unes des interrogations qui bruissent à Rabat. En attendant, la centrale thermosolaire Noor I à Ouarzazate a coûté des centaines de millions d'euros. Lors de sa mise en service cette année, elle deviendra la plus importante d'Afrique avec ses 160 MW. Son opérateur le groupe saoudien Acwa y a conduit la phase des tests techniques à l'automne. Elle devrait être pleinement opérationelle en 2016, un moment de vérité pour une technologie encore émergente. Noor I qui sera ensuite complétée par les projets Noor II et Noor III pilotés par l'agence Masen fait partie du vaste plan en matière d'énergies renouvelables du Maroc qui vise 42% de sa puissance électrique installée en "green power", un objectif récemment porté à 52% lors de la COP 21 . Même si en terme de production effective, on sera très loin de ce chiffre. L'Usine Nouvelle vous fait faire le tour du propriétaire avec une sélection d'articles consacrés à Noor et l'énergie venue du soleil.

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Noor : l'électricité venue du soleil du désert pour 2016 au Maroc

DANS CE DOSSIER

Partager

LES DERNIERS DOSSIERS

Les dossiers de l'Usine Nouvelle

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE