L'Usine Energie

Non à trois néonicotinoïdes

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

« Décevant, mais pas inattendue. » C’est avec ces mots que le géant de l’agrochimie chinois Syngenta a accueilli la décision de l’Union européenne d’interdire les néonicotinoïdes. Très prisée des agriculteurs, notamment pour combattre les maladies, cette famille de pesticides est considérée comme dangereuse pour les abeilles. En 2017, une étude publiée par la revue « Plos One » démontrait que ces insecticides étaient responsables de l’effondrement des populations d’insectes pollinisateurs. Le 27 avril, les États membres ont donc voté l’interdiction des trois principales molécules : la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame. Ces pesticides étaient déjà restreints depuis 2013. Septiques sur les motivations de la décision,[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte