Nokia pourrait vendre son pôle santé numérique en difficulté

Nokia ne voit pas de potentiel significatif pour son pôle santé numérique "en difficulté", qui produit notamment des trackers d'activité et des montres connectées, selon un mémo interne consulté par Reuters mercredi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nokia pourrait vendre son pôle santé numérique en difficulté
Nokia ne voit pas de potentiel significatif pour son pôle santé numérique "en difficulté", qui produit notamment des trackers d'activité et des montres connectées, selon un mémo interne consulté par Reuters mercredi. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Hanna

Nokia, dont le coeur de l'activité repose sur les équipements de réseaux mobiles, a annoncé le 15 février une revue stratégique de son pôle santé numérique, pouvant ou non conduire à une transaction, deux ans seulement après sa création. Le groupe finlandais ne voit pas de potentiel significatif pour ce pôle "en difficulté", qui produit notamment des trackers d'activité et des montres connectées, selon un mémo interne consulté par Reuters mercredi 21 février.

"Dans sa totalité, notre activité Digital Health peine à se développer et à atteindre ses objectifs en termes de croissance", écrit dans une lettre Kathrin Buvac, directrice de la stratégie de Nokia. "Actuellement, nous ne voyons pas d'issue pour qu'elle devienne une composante importante d'un groupe aussi large que Nokia", a-t-elle ajouté. "Echouer vite n'est pas un échec, c'est apprendre en accéléré."

Un porte-parole de Nokia a refusé de commenter spécifiquement la note, initialement publiée par le site d'information technologique The Verge, mais a déclaré: "Nous devons maintenant voir comment la revue stratégique progresse. Le résultat n'est pas nécessairement prévisible."

Nokia misait sur ce pôle pour se relancer

La santé numérique, qui fait partie de la division Nokia Technologies, est l'un des segments sur lequel le finlandais comptait pour trouver des relais de croissance dans un contexte de ralentissement du marché des équipements télécoms. Nokia avait racheté en 2016 pour 170 millions d'euros la start-up française Withings dans le but de s'implanter sur le marché des objets connectés dédiés à la santé. Mais au troisième trimestre 2017, il a comptabilisé un écart d'acquisition de 141 millions d'euros.

Nokia Technologies a aussi lancé en 2015 une caméra de réalité virtuelle baptisée Ozo, dont le développement a été interrompu l'an dernier. Les autres activités de la division Nokia Technologies, comme les brevets et les licences de marque, ne sont pas concernées par l'examen stratégique.

"Il semble que Withings est à vendre et que la division Technologies va se recentrer sur les licences de brevets", a déclaré Mikael Rautanen, analyste chez Inderes Equity Research qui est à l'achat sur Nokia. "La santé numérique et la réalité virtuelle étaient tous les deux des investissements à haut risque dans les technologies futures, qui n'ont pas pris leur envol. C'est donc bien si l'entreprise a le courage de les abandonner", a-t-il ajouté.

L'an dernier, Nokia a réalisé un chiffre d'affaires de 23,2 milliards d'euros, dont 52 millions issus de la santé numérique et des médias numériques.

Pour Reuters, Jussi Rosendahl, avec Tuomas Forsell, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS