Economie

Nokia France supprime encore 460 postes

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

La litanie de réduction d’emplois chez Nokia France se poursuit. L’équipementier finlandais des télécoms prévoit de supprimer encore 460 postes d’ici à 2020 sur ses sites de Nozay (Essonne) et de Lannion (Côtes-d’Armor). Ne sont concernés ni la R & D, ni l’activité câbles et antennes radiofréquences, ni celle des câbles sous-marins à Calais (Pas-de-Calais) que le groupe cherche à vendre. Le projet s’inscrit dans le plan mondial d’économie de 700 millions d’euros d’ici à fin 2020, lancé en octobre 2018 par le PDG Rajeev Suri. C’est le troisième plan social depuis le rachat d’Alcatel-Lucent par Nokia en 2016, après celui de 2017 qui a entraîné la suppression de 600 postes, puis celui de 2018 qui a coûté 470 postes. Selon la direction, Nokia compte[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte