Quotidien des Usines

Nobelclad se sépare de la moitié de ses effectifs

, , ,

Publié le

Le groupe Nobelclad, basé à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), transfère son activité chaudronnerie lourde en Allemagne.

Nobelclad se sépare de la moitié de ses effectifs © D.R.

Le groupe industriel Nobelclad Europe, filiale de l’américain Dynamic Materials Corporation (DMC), transfére son activité de grandes tôles de chaudronnerie en Allemagne. Il supprimera ainsi, en février 2015, trente-et-un postes sur les soixante existants sur le site catalan.

L’autre activité présente sur le site de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) est maintenue : l'élaboration de "joints spéciaux à forte rentabilité", utilisés notamment par les industriels de la pétrochimie et du nucléaire. La direction affirme que l’activité va même être renforcée par la création de cinq emplois liés à la centralisation des ventes Europe sur le site catalan.

Une restructuration indispensable

Selon la direction, les ventes ont été divisées par deux en six ans, rendant indispensable la restructuration des activités en Europe. Le groupe a déjà fermé un site en Suède, et réduit les effectifs en Allemagne. L’Allemagne reste une position stratégique pour le groupe, puisque 95 % des métaux utilisés sur les sites européens arrivent par les ports d’Europe du Nord.
Nobelclad réalisait en 2013 un chiffre d'affaires de 24,3 millions d'euros et 1,7 million d'euros de résultat net.

Anne Devailly

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte